FR | NL | LU
Peoplesphere

Le discours ambigu des CFO en matière de rétention des talents…

85 % des CFO et directeurs financiers belges craignent que leurs meilleurs talents ne les quittent l’année prochaine pour relever un nouveau défi ailleurs – ce qui représente une augmentation de pas moins de 10 % par rapport à 2012. Ils reconnaissent que l’augmentation de salaire en lien avec les performances individuelles constitue un moyen efficace de rétention. Toutefois, ce sont d’autres facteurs économiques qui prédominent dans leur gestion du budget salarial.

En effet, pour déterminer s’il y a lieu d’augmenter le budget salarial, les CFO et directeurs financiers belges se basent généralement sur les performances de l’entreprise (48 %), le climat économique (31 %) et le climat politique (28 %). Les raisons principales des CFO et directeurs financiers belges pour ne pas accorder d’augmentation salariale sont la nécessité d’apprécier d’abord les performances (36 %) et le manque de moyens financiers (31 %).

C’est ce que révèle une enquête indépendante menée à la demande de Robert Half auprès de 200 CFO et directeurs financiers belges. Pour beaucoup d’entreprises, l’octroi d’augmentations salariales sur base des performances individuelles se fait en prenant également en considération les performances de l’entreprise et la nécessité de retenir les collaborateurs les plus précieux en prévision de l’avenir. La direction du cabinet de recrutement commente ces conclusions : « Dans le contexte d’une offre de talents toujours plus réduite, les entreprises savent qu’une augmentation de salaire sur base des performances individuelles peut faire la différence pour conserver leurs meilleurs talents. En effet, les collaborateurs performants constituent la voie incontournable vers la poursuite de la croissance. Mais même si les talents appropriés permettent de se préparer pour l’avenir, la croissance reste timide et tant les performances de l’entreprise que les facteurs économiques contribuent également à peser sur la décision d’accorder ou non des augmentations de salaire. »

Le défi de la rétention

Pas moins de 38 % des CFO et directeurs financiers belges ont perdu un collaborateur talentueux ayant choisi de rejoindre les rangs d’une autre entreprise lui offrant un emploi mieux rémunéré. C’est la raison pour laquelle 28 % d’entre eux ont décidé d’accorder des augmentations salariales à leurs collaborateurs restés fidèles.

Le meilleur moment pour demander une augmentation de salaire est, pour 34 % des répondants, l’entretien d’évaluation. Le lancement d’un projet important ou l’octroi de nouvelles responsabilités sont également considérés comme des opportunités de choix pour négocier une révision de la rémunération (30 %).

Pas d’augmentation de salaire ? Des alternatives existent

Au cas où le moment ne serait pas idéal pour aborder la question de l’augmentation de salaire, les CFO et directeurs financiers peuvent également proposer de promouvoir les résultats de leurs collaborateurs sans augmentation contractuelle de salaire. C’est l’option qu’ils disent privilégier lorsque les performances d’un employé n’ont pas encore été évaluées (36 %).
Lorsqu’il est décidé de ne pas accorder d’augmentation de salaire, les CFO s’attendent à ce que les employés formulent d’autres demandes – avantages divers, possibilités de formation ou accès à un autre poste mieux rémunéré (36 %). 28 % prévoient que la question sera à nouveau abordée au cours d’un prochain entretien d’évaluation. Notons que pour un CFO sur cinq, cela signifie que les collaborateurs concernés se mettront en quête d’un nouvel emploi.

Note : cette enquête est une initiative de Robert Half et a été menée entre décembre 2015 et janvier 2016, sous anonymat, par un bureau indépendant d’études, auprès de 200 CFO et directeurs financiers dans toute la Belgique. Cette étude semestrielle est effectuée dans le cadre de l’enquête internationale sur le lieu de travail, dans laquelle les cadres senior sont interrogés sur les tendances de la vie sur le lieu de travail et au sein de la vie de l’entreprise.

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.