FR | NL | LU
Peoplesphere

45 % d’offres d’emploi en plus diffusées par le Forem et recul du nombre de demandeurs d’emploi en Wallonie.

En juillet 2021, le Forem a diffusé 45 % d’offres d’emploi de plus qu’en juillet 2020, ce qui porte à 36.035 le nombre total d’offres d’emploi ouvertes au cours du dernier mois. De plus, pour le 5e mois consécutif, le niveau de la demande d’emploi se réduit en Wallonie : le nombre de demandeurs d’emploi inoccupés (DEI) a diminué de 5,4 % entre juillet 2020 et juillet 2021. Cette baisse est particulièrement perceptible parmi les plus jeunes : elle est de 9,4 % parmi les moins de 25 ans et de 9,0 % parmi les personnes âgées de 25 à moins de 30 ans.

Fin juillet, la Wallonie comptait 207.540 DEI. Ce chiffre résulte de l’addition de 134.733 demandeurs d’emploi demandeurs d’allocations (dont 1.639 en Communauté germanophone) et de 32.627 jeunes en stage d’insertion professionnelle (dont 202 en Communauté germanophone), ainsi que de 29.796 demandeurs d’emploi inscrits obligatoirement et de 10.384 demandeurs d’emploi inscrits librement.

Le taux de la demande d’emploi est descendu à 12,9 % de la population active wallonne. A titre de comparaison, il était de 13,7 % il y a un an et de 13,2 % il y a deux ans (fin juillet 2019).

Hausse saisonnière des DEI entre juin et juillet

2021 n’y coupe pas : le nombre de DEI a augmenté de 7,3 % depuis la fin du mois de juin dernier, soit 14.156 personnes en plus dans la demande d’emploi. Une augmentation de cet ordre n’est pas étonnante car elle a lieu chaque année à cette période pour deux raisons principales :

  • c’est à cette période que des jeunes sortis des études viennent s’inscrire au Forem et débutent leur stage d’insertion professionnelle ;
  • des travailleurs de l’enseignement engagés sous contrat temporaire durant l’année académique (re)viennent dans la demande d’emploi en début d’été.

11.918 demandeurs d’emploi de moins qu’à fin juillet 2020

Indépendamment de la hausse saisonnière citée plus haut, la demande d’emploi poursuit sa décrue entamée en mars dernier. Les diminutions se succèdent chaque mois, en comparant l’effectif de DEI à celui du même mois de l’année précédente. Ainsi, la baisse du nombre de DEI est de 5,4 % à un an d’écart, soit un recul net de 11.918 personnes.

Les personnes le plus récemment arrivées dans la demande d’emploi voient leur nombre se réduire : – 10,8% pour les personnes dont l’inoccupation est inférieure à six mois, et même – 25,8% pour les personnes inoccupées depuis six mois à moins d’un an. Par ailleurs, si la demande d’emploi diminue à nouveau dans toutes les classes d’âge, c’est particulièrement parmi les plus jeunes que les reculs sont les plus prononcés : l’ensemble des DEI âgés de moins de 25 ans voit son effectif diminuer de 9,4% et la baisse est de – 9,0% parmi les personnes âgées de 25 à moins de 30 ans.

Néanmoins, notons que le nombre de DEI comptant au moins un an d’inoccupation continue à croître à un an d’écart. Ces tendances opposées en termes de durée d’inoccupation restent le marqueur de l’allongement progressif, au fil de la crise, de l’inoccupation de certaines personnes en demande d’emploi, malgré la tendance globale à la baisse. Par rapport à juillet 2020, une hausse de 4,1% s’observe parmi les personnes inoccupées depuis un an à moins de deux ans, et de 9,1% parmi celles inoccupées depuis deux ans à moins de cinq ans. Une exception : le nombre de personnes inoccupées depuis cinq ans et plus diminue de 1,9% à un an d’écart.

45 % d’offres d’emploi en plus diffusées par le Forem

En juillet 2021, le Forem a diffusé 36.035 offres d’emploi, soit 45% de plus qu’au cours du mois de juillet 2020. A ces offres s’ajoutent 9.635 offres reçues d’un autre Service public de l’Emploi et publiées sur le site du Forem.

Le secteur de l’Horeca connait à nouveau une forte croissance relative : +135%, soit 873 postes de plus qu’en juillet 2020. Pour répondre rapidement à ce besoin de main-d’œuvre, le Forem a mis sur pied durant l’été des JobShots (salons de l’emploi dédiés à l’Horeca) en collaboration avec l’IFAPME et l’UCM, partout en Wallonie.

D’autres secteurs connaissent également une forte croissance :

  • les services collectifs, sociaux et personnels (+108%, soit 549 opportunités d’emploi supplémentaires),
  • le secteur de l’eau, du gaz et de l’électricité (+108%, soit +336 opportunités).
  • l’industrie textile et de l’habillement (+239%, soit +141 opportunités),
  • es industries agroalimentaires (+96%, soit +470 opportunités),

Le secteur du transport et de l’entreposage cherche à pourvoir 1.015 postes de plus qu’il y a un an (soit une croissance de 94%). Le secteur du commerce enregistre quant à lui la plus forte hausse nette des besoins de recrutement, avec 1.231 postes de plus qu’en juillet 2020 (soit une hausse de 55%). D’autres hausses sont à relever, dans les services aux entreprises dont l’immobilier et les activités de location (+860 postes, soit +46%), et dans le secteur de la santé et de l’action sociale qui continue à embaucher (+571 postes, soit + 41%).

Source: Forem

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.