FR | NL | LU
Peoplesphere

Peoplesphere / Digital

Besoin d’une stratégie en matière de santé mentale pour l’après-COVID-19: les répercussions à long terme vont coûter très cher.

La crise de la COVID-19 nuit à la santé mentale de la population en Belgique, alors que la situation était déjà préoccupante avant la crise. Les états de détresse psychologique ont augmenté entre 2004 et 2018. Il en va de même pour les dépressions. En outre, la mortalité par suicide en Belgique – même si elle diminue – reste élevée en comparaison avec les chiffres européens. Lire plus

Mobilité et taxe kilométrique à Bruxelles: la FGTB rejette un projet qui a été conçu sans concertation sociale.

En décembre dernier, le Gouvernement bruxellois a approuvé un projet de taxation kilométrique appelé « Smartmove’. Pour de multiples raisons (absence de concertation préalable, coût à charge des travailleurs, inégalités entre travailleurs, absence de mesures d’accompagnement, contexte COVID….), pour la FGTB Bruxelles, ce projet n’est, malheureusement, pas acceptable dans sa forme actuelle. Le syndicat socialiste se dit favorable à l’idée et souligne également la nécessite d’adopter des mesures pour améliorer la mobilité dans et vers la Région bruxelloise mais regrette le manque de dialogue avec les partenaires sociaux compte tenu de l’impact potentiel pour les travailleurs. Lire plus

Le coût des voitures de société augmente en 2021 pour les travailleurs et les dirigeants d’entreprise: fiscalité et environnement restent difficiles à concilier.

Avec la publication au Moniteur Belge du nouveau taux d’émission de CO2 de référence et l’approbation d’une proposition de loi, le coût des voitures de société augmentera à partir de 2021. Le taux d’émission de CO2 de référence est l’un des facteurs déterminants pour le calcul de l’avantage de toute nature imposable (ATN) de la voiture de société, c’est-à-dire le montant payé par le travailleur pour son usage privé. Cet usage privé vous coûte au moins 57 € par mois, mais souvent plus cher. Avec la diminution de l’émission de CO2 de référence, l’avantage de toute nature (ATN) imposable augmente. De ce fait, un précompte professionnel plus élevé est retenu. Les travailleurs (et les dirigeants d’entreprise) conservent par conséquent un net un peu moins élevé. Lire plus

Chômage temporaire pendant la deuxième vague de coronavirus : 14,4% des travailleurs restent concernés.

Lors du pic de la deuxième vague de coronavirus (novembre-décembre 2020), 60 % de travailleurs belges en moins ont été confrontés au chômage temporaire que lors du pic de la première vague. En décembre 2020, ce sont en moyenne 0,82 jours de travail qui n’ont pas été prestés en raison du chômage temporaire, par rapport à 4,4 en avril. Cette baisse du chômage temporaire s’explique en grande partie par les nombreux jours de congé pris lors des derniers mois de l’année. Selon Acerta, notre économie se remettait aussi doucement des lourdes conséquences du premier confinement. Lire plus

Les interim managers sont régulièrement sollicités pour mener des projets de réorganisation et de changement.

La crise de la Covid-19 a eu un impact sur le volume de missions d’interim management en 2020, en particulier dans le secteur de l’aviation, des voyages, de l’évènementiel et du retail. Certaines missions ont été écourtées ou postposées. Cependant, l’enquête salariale de 2021 de Robert Walters nous révèle que depuis cet été, il y a eu une augmentation du nombre de missions d’interim management pour aider à restructurer des entreprises en difficulté ou gérer des projets de transformation et de changement, essentiels à la continuité des activités de certaines entreprises. Lire plus

2021, une année de transition? Les perspectives du marché du travail s’améliorent lentement mais les pertes de productivité sont bien présentes.

La perte de chiffre d’affaires que subissent les entreprises belges du fait de la crise du coronavirus a encore légèrement baissé en janvier, pour s’établir à 12 %. Cette modeste amélioration tient principalement à la poursuite du redressement du chiffre d’affaires dans les secteurs de la vente au détail non alimentaire, de la vente en gros et des activités immobilières. Pour l’ensemble de l’année 2021, l’amélioration attendue par rapport au chiffre d’affaires actuel reste limitée, mais les perspectives pour l’année prochaine se sont nettement améliorées, ce qui se reflète également au niveau des plans d’investissement pour 2022. Lire plus

Fedris repositionne son projet pilote Burn-out pour offrir un accompagnement personnalisé au secteur des soins de santé.

Depuis le 17 janvier 2019, Fedris, l’Agence fédérale des risques professionnels, mène un projet pilote de prévention secondaire du burn-out pour les secteurs hospitalier et bancaire. Suite à la crise de la COVID-19, les travailleurs des secteurs hospitalier et de soins, directement exposés, ont été particulièrement éprouvés. Consciente des répercussions de cette crise sanitaire sans précédent sur le risque d’épuisement professionnel de ces secteurs, Fedris étend son champ d’action afin de répondre au mieux aux besoins actuels et à venir. Lire plus

Blue Monday : comment garder la motivation pour lutter contre la charge mentale liée à la crise?

Un Blue Monday encore plus sombre cette année, c’est un fait. 4 employeurs sur 10 sont préoccupés par le maintien d’une bonne santé mentale au sein de leur personnel. C’est la conclusion d’une étude récente commandée par l’agence de recrutement Robert Half. Depuis la pandémie, 38% des entreprises belges investissent davantage dans des programmes visant à soutenir le bien-être mental de leurs employés. Lire plus

La deuxième vague de la crise sanitaire moins rude pour l’activité économique? Les indépendants sont en tout cas beaucoup moins nombreux à demander le droit passerelle.

En moyenne, environ 26.400 indépendants ont fait appel à cette mesure de soutien auprès d’Acerta ces trois derniers mois, ce qui représente 70 % de demandes en moins pour le droit passerelle par rapport à la première vague. En décembre 2020, 12,5% des indépendants belges en activité principale ont profité de l’aide proposée par le gouvernement sous la forme d’un droit passerelle pour la crise du coronavirus. La moyenne des trois derniers mois s’élève donc à 13,7%. Le nombre de demandes a baissé de 71 % par rapport au nombre de demandes introduites pendant la première vague, constate Acerta sur base des chiffres relatifs à plus de 190.000 indépendants en activité principale. Lire plus

Un effet ‘corona’ sur le phénomène de l’absentéisme? Les absences de courte durée diminuent tandis que les chiffres concernant les maladies plus longues augmentent.

En décembre, il y a eu moins d’absences au travail pour cause de maladie (<1 mois)– par contre sur une base annuelle, les absences à moyen terme (>1mois < 1 an) sont en augmentation. Globalement, on observe une augmentation sur l’année de l’absentéisme total, qui passe de 5,35 % en 2019 à 5,96 % en 2020. Pour chaque 100 jours de travail, six jours ont été perdus pour cause de maladie en 2020. L’augmentation la plus importante concerne les absences pour maladie à moyen terme: les absences pour maladie d’un mois à un an ont augmenté de 20 % pour atteindre 3,22 % en cette année 2020 marquée par le corona. La part des absences pour maladie de courte durée (moins d’un mois) reste quasiment stable: 2,72% (contre 2,67% en 2019). Lire plus

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.