FR | NL | LU
Peoplesphere

Love is in the air… Quelles sont les limites à prévoir en matière d’amour au travail?

On ne choisit pas de qui on tombe amoureux. Cela vous tombe simplement dessus. Tout un chacun peut être touché par les flèches de Cupidon, y compris sur le lieu de travail. Mais que faire si cela vous arrive ? Vaut-il mieux garder soigneusement votre secret de peur d’être licencié ou de subir une sanction L’employeur ne peut interdire les relations amoureuses au travail… Mais tout est-il permis pour autant?

En effet, le principe de la protection de la vie privée s’applique également au lieu de travail. Même si l’employeur a inséré dans le règlement de travail une clause interdisant les relations amoureuses entre collègues, elle ne sera pas contraignante.

Si l’employeur n’est pas en droit d’interdire les relations amoureuses au bureau, il peut toutefois intervenir lorsqu’une romance entre deux collègues pose des problèmes. « Lorsque la liaison affecte le fonctionnement général ou le respect du contrat de travail, le responsable RH ou l’employeur peuvent intervenir. Il peut dans un premier temps discuter de la situation avec les collaborateurs concernés. Si la situation persiste, le responsable peut prendre des mesures spécifiques », explique Matthias Debruyckere du centre de connaissances de Liantis. « L’un des deux collègues peut par exemple être muté dans un autre département, mais à un poste équivalent. »

Les tourtereaux ont donc bel et bien des limites à respecter au bureau. Dans des cas particuliers, un licenciement pour motif grave est possible, en cas de conduite indécente par exemple.

Comportement indésirable

Toute avance ou toute remarque flatteuse n’est pas toujours appréciée. En effet, la ligne entre le comportement envahissant et le harcèlement sexuel peut vite être franchie. Le harcèlement sexuel se traduit généralement par des propos indécents. Il peut également être question de comportement indésirable lorsqu’un travailleur passe trop souvent près du bureau d’un ou d’une collègue, qu’il le ou la regarde fixement ou qu’il se livre à des gestes malséants à son égard.

Pas seulement des victimes féminines

Non seulement les femmes, mais les hommes aussi peuvent être confrontés à des avances d’un ou d’une collègue. C’est pourquoi certains responsables masculins laissent la porte de leur bureau délibérément ouverte afin d’éviter de se voir injustement accusés de comportements indésirables par des collègues féminines.

Quelles démarches le travailleur peut-il envisager en cas de comportement indésirable ?

La personne concernée doit tout d’abord indiquer clairement à son ou sa collègue qu’elle n’apprécie pas ses gestes et lui demander de cesser. Très souvent, l’auteur d’un geste ne réalise pas que celui-ci est déplacé. Qui plus est, il peut même considérer que son ou sa collègue apprécie ses marques d’attention.
Si cette approche directe se révèle infructueuse, l’idéal pour la personne est de se tourner vers un responsable. Faute de solution, elle peut s’adresser à la personne de confiance de l’entreprise ou au service externe de prévention et de protection au travail. Les deux parties auront ainsi la possibilité de s’exprimer. Les comportements indésirables cesseront généralement à ce stade.
Si le comportement indésirable ne cesse pas malgré tout, le conseiller en prévention bien-être psychosocial peut, à la demande du collaborateur concerné, inviter l’autre partie à un entretien afin de parvenir à trois à des accords concrets. Les deux collègues peuvent, par exemple, convenir de ne pas entrer dans le bureau de l’autre.
Enfin, il est important que l’entreprise suive bien l’évolution de la situation. Certes, cela demandera du temps, mais le résultat sera durable.
Prenez tout incident au sérieux

« Il est de toute façon essentiel de toujours prendre au sérieux tout comportement abusif au travail », affirme Liantis. L’intégrité physique et/ou psychique de la victime peut être atteinte, au point de provoquer des problèmes de santé physique ou mentale.

Source: Liantis

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.