FR | NL | LU
Peoplesphere

L’Union Européenne confrontée à l’impossible équation du vieillissement de sa population…

La Commission Européenne publie tous les 3 ans le ‘Ageing Report’. La version 2018 a été diffusée le 25 mai dernier. Cette édition objective le vieillissement de la population européenne. Elle estime également les coûts prévisionnels reliés aux systèmes de pensions et aux soins de santé. L’explosion future de ceux-ci sera a priori insoutenable pour nos économies.

Les projections de la population au sein de l’UE nous portent vers un total de 520 millions d’habitants en 2070 contre 511 millions de personnes en 2016. Une évolution ‘raisonnable’ donc. Cependant, la population active (entre 15 et 64 ans) passera de 333 millions à 292 millions d’individus sur la même période. Ces estimations tiennent compte des données relatives aux taux de naissances, de l’espérance de vie et des flux migratoires.

Le pourcentage de la population dite ‘dépendante (au-delà de 65 ans) devrait augmenter de 21,6%, passant de 29,6% à 51,2% sur la période 2016-2070. En clair, pour chaque personne âgée de plus de 65 ans, l’UE ‘disposera’ de 2 actifs contre 3.3 actuellement.

Quel impact sur les dépenses publiques ?

L’impact fiscal du vieillissement représentera un défi majeur pour la plupart des états membres de l’UE. Les effets se feront sentir au cours des 20 prochaines années déjà. Le coût total du vieillissement (pensions, soins de santé, éducation, allocations sociales…) devrait augmenter de 1,7% pour atteindre 26,7% du PNB entre 2016 et 2070. Bien entendu, la répartition ne sera pas égale entre tous les pays membres puisque 8 d’entre eux connaîtront une diminution de ces coûts (Grèce, Croatie, France, Lituanie, Lettonie, Estonie, Italie et Espagne). Les coûts augmenteront jusqu’à un maximum de 3% dans une dizaine d’états membres (Portugal, Danemark, Chypre, Pologne, Suède, Roumanie, Bulgarie, Finlande, Hongrie et Slovaquie) tandis qu’ils augmenteront de plus de 3% dans les 10 derniers états, à savoir les Pays-Bas, l’Autriche, l’Irlande, l’Allemagne, la grande-Bretagne, la Belgique, la République Tchèque, Malte et le Luxembourg.

Les réformes des systèmes de pensions sont considérés comme étant indispensables. L’augmentation de l’âge de la retraite et la révision des paramètres sont absolument nécessaires afin de maintenir la viabilité et le financement des systèmes actuels.

 

Pour prendre connaissance du rapport dans son intégralité (version UK), voir ici: https://ec.europa.eu/info/news/economy-finance/policy-implications-ageing-examined-new-report-2018-may-25_fr

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.