FR | NL | LU
Peoplesphere

La population belge a gagné 36,5 jours d’espérance de vie en 2018, avec d’importantes différences régionales.

En Belgique, en 2018, l’espérance de vie à la naissance s’élève à 81,5 ans pour l’ensemble de la population, soit 83,7 ans pour les femmes et 79,2 ans pour les hommes. C’est ce qui ressort des nouvelles données de Statbel, l’office belge de statistique. La hausse de l’espérance de vie à la naissance par rapport à 2017 pour la population totale est de 0,1 an.

On observe de nettes différences entre les régions: l’espérance de vie à la naissance est toujours plus élevée en Flandre (82,3 ans) qu’à Bruxelles (81,5 ans) et en Wallonie (79,9 ans). C’est à Bruxelles-Capitale que la hausse est la plus importante, avec un gain de 132 jours (+0,36 an); en Flandre, le gain s’élève à 42 jours (+0,12 an) et en Wallonie, il se limite à 15 jours (+0,04 an).

La mortalité générale a très légèrement progressé en 2018, avec un taux brut de mortalité qui se maintient à 9,7 pour mille, mais qui pour les femmes passe à 9,8 pour mille (9,7 en 2017).
Les nouvelles tables de mortalité publiées par Statbel permettent d’observer en 2018 un progrès limité de l’espérance de vie à la naissance. Cette hausse est égale à celle enregistrée en 2017.

Au niveau national, on observe, dans la table annuelle, que les hommes connaissent à nouveau une progression de leur espérance de vie à la naissance (75 jours, +0,20 an). Celle des femmes n’est plus en recul (13 jours ; +0,04 an). A nouveau, l’écart entre femmes et hommes se réduit pour s’établir maintenant à 4,5 ans. Pour rappel, en 1998, l’écart d’espérance de vie à la naissance entre femmes et hommes était de 6,3 ans. Dans la table trisannuelle 2016-2018, les progrès des deux sexes sont plus semblables : +0,21 an pour les hommes et +0,18 an pour les femmes. De cette façon, ils se replacent dans la moyenne des progrès observés depuis la table 1996-1998 : +0,24 an pour les hommes, +0,16 an pour les femmes et +0,20 an pour les deux sexes réunis.

Au niveau régional, la hausse observée à Bruxelles-Capitale est très élevée (132 jours, +0,36 an), particulièrement du côté masculin (229 jours, +0,63 an). En Flandre, le gain est équivalent à la moyenne nationale (43 jours, +0,12 an), avec là aussi une situation plus favorable pour les hommes que pour les femmes. En Wallonie, le progrès est très limité (15 jours, +0,04 an), avec même une légère baisse de l’espérance de vie à la naissance du côté féminin (-18 jours, -0,05 an). Comme au niveau national, l’écart d’espérance de vie entre femmes et hommes se réduit dans chacune des trois régions. Et il est intéressant de constater que c’est là où l’espérance de vie à la naissance est la plus élevée que cet écart est le moins élevé : 4,1 ans en Flandre, pour 4,6 ans à Bruxelles-Capitale et 5,2 ans en Wallonie.

Les tables trisannuelles 2016-2018 permettent de descendre jusqu’au niveau provincial. C’est toujours le Brabant flamand (82,7 ans) qui présente la meilleure situation sanitaire, devant le Limbourg (82,6 ans). Le Brabant wallon (82,2 ans), qui a connu un progrès supérieur à la moyenne en 2018, se situe maintenant devant la Flandre occidentale (82,2 ans) et la province d’Anvers (82,1 ans). Les provinces de Luxembourg (80,1 ans), de Liège (79,9 ans), de Namur (79,6 ans) et de Hainaut (79,0 ans) se situent sensiblement en dessous de la moyenne nationale (81,4 ans). On notera enfin que dans 5 des 10 provinces du pays, l’espérance de vie à la naissance dépasse maintenant 82 ans.

Source: Statbel

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.