FR | NL | LU
Peoplesphere

Régionalisation des allocations familiales : première étape.

A partir de 2019, le payement des allocations familiales devra être pris totalement en charge par les Régions. La décision du gouvernement concernant un montant unique et universel de 155 euros (165 à partir des 18 ans) a été bien accueillie. Il reste cependant à mettre en oeuvre une transition douce et à garantir la pérennité de ce pilier de la sécurité sociale, terriblement important pour une proportion considérable de la population.L’UCM, s’exprimant à la fois en tant que fédération patronale et caisse d’allocations familiales, juge cette modernisation équilibrée. « Le gouvernement wallon a pris une décision sage. Cette simplification rencontre un besoin reconnu par tous : disposer d’un modèle en phase avec l’évolution spectaculaire des structures familiales. La sixième réforme de l’État a transféré les allocations familiales aux Régions, avec l’obligation d’en assurer totalement la charge d’ici 2019. Chacune des entités doit relever le double défi d’assurer la continuité des paiements aux familles (2,17 milliards d’euros en Wallonie), mais aussi d’adapter le modèle à ses spécificités. »

Une enquête menée par la Caisse d’allocations familiales de l’UCM a démontré l’importance des allocations : « elles sont généralement intégrées dans le budget du ménage pour une consommation immédiate. Ces allocations sont jugées vitales pour 55 % des familles. Le système tel que nous le connaissons constitue un très important outil de lutte contre la pauvreté et contre la pauvreté infantile. Aujourd’hui, cet outil est pérennisé. »

En tant que mouvement patronal et gestionnaire de la Sécurité sociale, et à présent de la Sécurité sociale wallonne, l’UCM annonce qu’elle suivra de près les éléments suivants.
– Assurer la continuité du paiement des allocations à toutes les familles est une priorité. Relever ce défi nécessite des accords entre les entités compétentes. Le travail a commencé au sein d’un comité ad hoc ; il est temps qu’il aboutisse. L’agrément des caisses d’allocations familiales ne peut plus attendre non plus.
– L’élaboration d’un nouveau système de suppléments pour les familles les plus fragiles doit englober les familles dites de « travailleurs pauvres » et tenir compte de la composition du ménage, notamment au profit des familles nombreuses. – La transition entre l’actuel modèle d’allocations et le nouveau modèle présenté est une source de complexités et difficultés budgétaires.

L’UCM insiste enfin pour que tant les interlocuteurs sociaux que les spécialistes au sein des caisses d’allocations familiales soient concertés.

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.