FR | NL | LU
Peoplesphere

Résultats pour le tag: ‘ERMG’

L’ERMG confirme que 2021 sera une année de transition: pas de véritable reprise en vue pour le moment.

La nouvelle enquête de l’ERMG auprès des entreprises belges montre que la perte de chiffre d’affaires que subissent les entreprises belges du fait de la crise du coronavirus s’élève encore à 10%, ce qui est assez similaire au résultat de janvier. Les entreprises ne s’attendent pas à une reprise significative avant 2022, même si la perte de chiffre d’affaires serait encore importante pour les secteurs d’activité les plus lourdement frappés. Lire plus

2021, une année de transition? Les perspectives du marché du travail s’améliorent lentement mais les pertes de productivité sont bien présentes.

La perte de chiffre d’affaires que subissent les entreprises belges du fait de la crise du coronavirus a encore légèrement baissé en janvier, pour s’établir à 12 %. Cette modeste amélioration tient principalement à la poursuite du redressement du chiffre d’affaires dans les secteurs de la vente au détail non alimentaire, de la vente en gros et des activités immobilières. Pour l’ensemble de l’année 2021, l’amélioration attendue par rapport au chiffre d’affaires actuel reste limitée, mais les perspectives pour l’année prochaine se sont nettement améliorées, ce qui se reflète également au niveau des plans d’investissement pour 2022. Lire plus

Bilan mensuel de l’ERMG : lègère reprise de l’activité en décembre et les premiers signes d’impact négatif du télétravail sur la productivité.

La perte de chiffre d’affaires que subissent les entreprises belges du fait de la crise du coronavirus a atteint 14 % en décembre, ce qui correspond à une amélioration de 3 points de pourcentage par rapport à la situation qui prévalait en novembre. L’assouplissement de certaines mesures restrictives début décembre, comme la réouverture des magasins non essentiels, a eu un effet fortement positif sur le chiffre d’affaires du secteur du commerce et celui des activités immobilières, et une légère amélioration a été enregistrée dans de nombreux autres secteurs d’activité. Fait remarquable, le recours au travail à domicile sous sa forme actuelle aurait un impact négatif sur la productivité des employés. Lire plus

L’impact économique du lockdown semble limité pour l’instant, mais les perspectives d’avenir restent sombres.

La perte de chiffre d’affaires que subissent les entreprises belges à la suite de la crise du coronavirus a augmenté, pour atteindre 17 % en novembre. Ceci représente une dégradation de 3 points de pourcentage par rapport à la période s’étalant d’août à octobre et environ la moitié de la perte de chiffre d’affaires de large ampleur enregistrée lors du premier confinement de mars et avril. Le deuxième confinement pèse principalement sur le chiffre d’affaires dans les secteurs de l’horeca, de la vente au détail et en gros et de l’immobilier, mais l’impact y reste moindre que lors du premier confinement. Lire plus

L’ERMG constate l’interruption de la reprise de l’économie en septembre: l’horizon reste sombre pour nos entreprises.

Les entreprises belges estiment que leur chiffre d’affaires est à l’heure actuelle encore inférieur de 14 % à la normale, soit un pourcentage similaire à celui enregistré lors de l’enquête réalisée à la fin du mois d’août. Cela signifie que la lente et incomplète reprise du chiffre d’affaires au cours des derniers mois s’est interrompue. Comme dans l’enquête précédente, les entreprises n’anticipent pratiquement aucune amélioration en 2021. C’est ce qui ressort de la nouvelle enquête de l’ERMG auprès des entreprises belges. Par ailleurs, non seulement les investissements initialement prévus en 2020 ont été négativement impactés mais, plus inquiétant encore, les entreprises interrogées s’attendent en outre à ce que leurs investissements soient sensiblement moindres aussi en 2021. Lire plus

Pour 2 entreprises sur 3, la crise aura un effet durable sur l’organisation du travail.

Les entreprises belges estiment que leur chiffre d’affaires est à l’heure actuelle encore inférieur de 13% à la normale. Ceci représente, certes, une amélioration par rapport à la fin du mois de juin (+4 points de pourcentage) mais le redressement se montre poussif. De plus, les entreprises s’attendent à ce que leur chiffre d’affaires de l’année prochaine soit toujours inférieur de 10% à la normale. C’est ce qui ressort de la nouvelle enquête de l’ERMG auprès des entreprises belges. Il apparaît dès à présent que l’impact de la crise du coronavirus sur le chiffre d’affaires des entreprises belges ne disparait que lentement et les perspectives pour 2021 restent sombres. L’enquête révèle enfin que pour deux entreprises interrogées sur trois, la crise aura un effet durable sur le mode de travail tel qu’une intensification du télétravail ou une diminution des voyages d’affaires. Lire plus

L’ERMG confirme la reprise de l’économie, marquée par la forte diminution du chômage temporaire mais rappelle aussi que le chemin sera long…

Cette semaine les entreprises belges interrogées indiquent une baisse de leur chiffre d’affaires de 23 % par rapport au niveau d’avant crise, soit une amélioration de trois points de pourcentage en comparaison à l’enquête précédente. Les indicateurs relatifs au risque de faillite, aux problèmes de liquidité, à l’emploi, au degré d’inquiétude et aux investissements montrent également une relative amélioration cette semaine, même s’ils restent à un niveau préoccupant. Lire plus

Malgré le rebond quasi immédiat, les perspectives pour l’économie belge restent mauvaises avec 180.000 emplois probablement perdus.

La nouvelle édition de l’enquête mène par l’ERMG (Economic Risk Management Group) – la huitième vague depuis fin mars – vient d’être diffusée. Les entreprises interrogées indiquent une baisse du chiffre d’affaires de 26% par rapport au niveau d’avant crise, soit une amélioration de 5 points de pourcentage par rapport à l’enquête précédente et le meilleur résultat depuis la première enquête menée fin mars. Cette amélioration est principalement due aux secteurs du commerce et de la construction, tandis que l’horeca et le secteur des arts, spectacles et services récréatifs gardent leurs voyants au rouge. Au niveau de l’avenir proche, un retour à la normale n’est pas encore d’actualité. Six entreprises sur dix s’attendent à une diminution de leur emploi d’ici la fin de l’année et sept entreprises sur huit ne pensent pas atteindre le niveau du chiffre d’affaires d’avant crise au troisième trimestre. Les perspectives pour l’économie belge restent donc mauvaises. Lire plus

Du chômage temporaire au licenciement? 180.000 personnes pourraient perdre leur emploi à court terme suite à la pandémie.

À l’aube de la première phase importante du déconfinement, la perte moyenne de chiffre d’affaires rapportée par les entreprises belges s’est à peine légèrement améliorée selon l’enquête de l’ERMG menée la semaine dernière. Les entreprises sondées continuent en grande partie de faire état d’une demande languissante qui pèse sur le redressement. Elles indiquent qu’elles envisagent de licencier un chômeur temporaire sur cinq environ. Cela signifie que jusqu’à 180 000 travailleurs sont susceptibles de perdre leur emploi. Lire plus

Les entreprises belges estiment que la perte de chiffre d’affaires due à la crise du coronavirus se stabilise autour des 37%.

La pression se maintient sur les entreprises belges qui continuent d’endurer la crise du coronavirus, même si la perte du chiffre d’affaires est restée plus ou moins stable par rapport à la semaine précédente. C’est ce qui ressort d’une enquête menée auprès d’entreprises et d’indépendants et à la demande de l’Economic Risk Management Group (ERMG). Comme la semaine précédente, l’enquête révèle qu’environ quatre entreprises interrogées sur dix ont indiqué que la crise du coronavirus a réduit leur chiffre d’affaires de plus de 75 %. Lire plus

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.