FR | NL | LU
Peoplesphere

Résultats pour le tag: ‘marché du travail’

39% des travailleurs bénéficient actuellement d’un dispositif de télétravail, selon les chiffres mensuels de Statbel.

Selon les chiffres mensuels sur le marché du travail de décembre 2020, publiés par Statbel, le taux d’emploi des 20 à 64 ans augmente à nouveau après une forte diminution le mois précédent et s’élève à 69,5%. Le pourcentage de télétravail leurs est quant à lui le même qu’en novembre : 38,9% des personnes occupées travaillent parfois, habituellement ou toujours à domicile. Lire plus

Jeunes travailleurs en quête d’un CDI? Il faudra patienter…

Lors du deuxième confinement (octobre – décembre), en moyenne 28% en moins de travailleurs ont signé un nouveau contrat à durée indéterminée par rapport à la même période l’année dernière dans notre pays. Comparativement à il y a deux ans, il s’agit d’une baisse de 26,8%. Pour l’ensemble de l’année 2020, les entreprises ont conclu environ 20 pour cent en moins de nouveaux contrats à durée indéterminée. En particulier, un nombre bien moins important de jeunes et de récents diplômés ont trouvé leur chemin sur ou vers notre marché du travail au cours de l’année écoulée. Lire plus

2021, une année de transition? Les perspectives du marché du travail s’améliorent lentement mais les pertes de productivité sont bien présentes.

La perte de chiffre d’affaires que subissent les entreprises belges du fait de la crise du coronavirus a encore légèrement baissé en janvier, pour s’établir à 12 %. Cette modeste amélioration tient principalement à la poursuite du redressement du chiffre d’affaires dans les secteurs de la vente au détail non alimentaire, de la vente en gros et des activités immobilières. Pour l’ensemble de l’année 2021, l’amélioration attendue par rapport au chiffre d’affaires actuel reste limitée, mais les perspectives pour l’année prochaine se sont nettement améliorées, ce qui se reflète également au niveau des plans d’investissement pour 2022. Lire plus

Le taux de chômage est reparti à la hausse à la fin des vacances. Le pire est-il à venir?

Après les mois d’avril et de mai, durant lesquels l’emploi avait baissé, nous avons observé en juin et en juillet une hausse du nombre de personnes occupées. Entre-temps, un revirement semble s’être amorcé, car les résultats provisoires de l’enquête sur les forces de travail pour le mois d’août de cette année montrent à nouveau une diminution du nombre de personnes occupées au mois d’août. Sur base des chiffres de Statbel, nous constatons en particulier une forte diminution du nombre de salariés, le nombre d’indépendants restant assez stable. Lire plus

Impact concret de la pandémie sur le marché du travail: le nombre d’offres d’emploi a diminué de moitié malgré l’explosion du nombre de flexi-jobs.

La pandémie de coronavirus impacte lourdement le marché de l’emploi en Belgique : par rapport à la même période l’année dernière, l’offre est en baisse de pas moins de 42%, selon les constats posés par Indeed, le site d’offres d’emploi. Les flexi-jobs se multiplient, les entreprises de soins de santé recrutent à tour de bras et le secteur de l’enseignement est dans l’expectative. Lire plus

Scénario économique: un redressement sérieux dès 2021 après avoir enregistré la perte de 82.000 emplois en 2020.

L’économie belge a traversé une récession exceptionnellement grave au cours du premier semestre de cette année à la suite des mesures prises en Belgique et à l’étranger pour lutter contre le coronavirus. Sur base des données récentes, les dommages économiques subis par la plupart des pays de la zone euro au cours de cette période semblent toutefois moins importants qu’estimé dans nos prévisions de juin. Pour la Belgique, cela se traduit par une croissance annuelle 2020 moins négative qu’escompté (-7,4% au lieu de -10,6%). Entretemps, des pans entiers des économies ont été rouverts, mais les résurgences du virus affectent la confiance et freinent quelque peu la dynamique de la reprise économique. En 2021, l’économie belge devrait renouer avec une croissance de 6,5% (contre 8,2% selon l’estimation réalisée en juin). L’emploi intérieur devrait diminuer de 82.000 personnes sur l’ensemble des deux années 2020 et 2021. Lire plus

De moins en moins d’offres d’emploi sur le marché, mais les attentes salariales restent très élevées.

Malgré la baisse du nombre d’emplois disponibles en raison de l’épidémie de COVID-19, la majorité des demandeurs d’emploi belges ne sont pas prêts à revoir leurs revendications salariales. C’est ce que révèle une étude d’Indeed menée auprès de 5.000 demandeurs d’emploi originaires d’Australie, de Belgique, du Canada, d’Allemagne, de France, d’Inde, des Pays-Bas, du Royaume-Uni et des États-Unis. La majorité des travailleurs interrogés pense que le marché du travail se redressera relativement vite. Lire plus

Le marché du travail en phase transitoire? Reprise des recrutements et stagnation des licenciements depuis la fin du confinement.

Le marché du travail, qui s’était enlisé en raison du COVID-19, commence à reprendre timidement des couleurs, grâce à une augmentation du nombre de recrutements (+ 111 %) entre les deux premiers mois de la crise (mars-avril) et les deux derniers (mai-juin). Le volume de nouveaux contrats est cependant toujours nettement inférieur à celui de l’année passée. Lire plus

30.000 jeunes demandeurs d’emploi arrivent sur un marché du travail quasi à l’arrêt…

Chaque année, ce sont près de 30.000 jeunes qui s’inscrivent pour la première fois comme demandeur d’emploi. Entre juin et octobre, les équipes du Forem connaissent un pic d’activité pour ce public spécifique puisque pas moins de 21.000 d’entre eux s’inscrivent durant ces 4 mois. Lire plus

L’analyse statistique des chiffres du marché du travail démontre le premier impact du coronavirus: c’est la durée du temps de travail qui a servi de variable d’ajustement.

En tant qu’office belge de statistique, Statbel souhaite analyser l’impact du coronavirus sur le marché du travail. C’est pourquoi Stable publie dorénavant des données mensuelles provisoires sur l’emploi et le chômage, tirées de l’Enquête sur les forces de travail (EFT). Cette enquête est harmonisée au niveau européen. Dans cette première publication, il s’agit d’examiner la durée de travail et les raisons pour lesquelles les répondants ont travaillé plus ou moins pendant la crise du coronavirus. On observe ainsi, comme prévu, une nette diminution de la durée de travail. Une personne occupée sur quatre a travaillé moins que d’habitude, voire pas du tout, au cours du mois de mars. Lire plus

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.