FR | NL | LU
Peoplesphere

Résultats pour le tag: ‘retraite’

Quel rôle pour la pension légale? 1 Belge sur 2 pense qu’elle ne devrait couvrir que les dépenses essentielles et préserver les citoyens de la pauvreté.

La pension légale doit-elle nous assurer une vie confortable ou nous préserver de la pauvreté ? C’est la question que l’assureur vie NN a posée à 1.025 Belges. Les résultats montrent une divergence d’opinion. En moyenne, 49 % des Belges pensent que notre pension légale doit nous permettre de vivre confortablement, en accord avec notre vie avant la retraite. Pour les 50 % restants, la pension légale est un moyen de couvrir le coût des choses essentielles de la vie ou de maintenir les gens en dehors de la pauvreté. Lire plus

L’augmentation de la pension légale fera baisser la pension du deuxième pilier de 20%.

Les cadres moyens risquent d’être les victimes de l’augmentation de la pension légale et du plafond salarial. Ces travailleurs bénéficient souvent d’un plan de pension complémentaire via leur employeur. Avec les modifications apportées, leur capital constitué diminuera considérablement. Pour le groupe disposant d’un salaire légèrement supérieur au plafond salarial, la combinaison des premier et deuxième piliers débouchera même sur une baisse de la pension totale, avertit le cabinet de conseil en ressources humaines Mercer. Lire plus

Les pensions complémentaires peuvent compenser la modération salariale, à condition d’éviter quelques pièges menaçant le capital versé à la retraite.

Les employeurs et les syndicats n’ont pas trouvé de terrain d’entente sur l’accord interprofessionnel. Ce qui donnera lieu à une manifestation nationale le 29 mars, en signe de mécontentement. Tout cela rend d’autant plus pertinente l’optimalisation de la pension complémentaire plutôt que la course à un salaire plus élevé. Cela s’inscrit, en outre, parfaitement dans la volonté du gouvernement De Croo de porter la contribution à la pension complémentaire à au moins 3% du salaire brut. La pension complémentaire est toutefois soumise à un certain nombre de conditions qui doivent être soigneusement prises en compte. Selon le spécialiste des ressources humaines Mercer, différents « pièges » peuvent, en effet, amputer le capital versé à l’âge de la retraite jusqu’à 30 %. Lire plus

Vivre plus longtemps? Un échantillon de 10.000 Belges se prononce sur la nécessité de repenser le travail, la sécurité sociale et nos modes de vie.

Entre septembre et décembre, 10.000 Belges se sont penchés sur la question de l’allongement de l’espérance de vie, la leur mais aussi celle de leurs enfants et petits-enfants. Car une vie plus longue a des répercussions majeures sur notre société. L’assureur vie NN et le bureau de recherche indépendant Indiville ont interrogé 10.000 Belges au sujet des adaptations nécessaires au sein de notre société pour qu’une vie longue signifie aussi une vie heureuse. Lire plus

L’épargne-carrière à long terme, une solution pour celles et ceux qui accumulent les prestations pendant la crise?

73 % des travailleurs belges souhaitent économiser leurs jours de vacances ou heures supplémentaires prestées pour plus tard dans leur carrière. L’épargne-carrière peut être envisagée pour les travailleurs qui ont presté de nombreuses heures supplémentaires en raison de la crise du coronavirus, et/ou pour ceux qui ne parviennent pas à prendre tous leurs jours de vacances supplémentaires avant la fin de l’année. L’épargne-carrière pourrait ainsi être une solution pour les heures supplémentaires accumulées dans le secteur des soins. Lire plus

Les travailleurs indépendants restent inquiets quant au montant de leur pension et cherchent des moyens sûrs de compenser la perte de revenus.

6 Belges sur 10 actifs en tant qu’indépendant à titre complémentaire ne passent pas le cap d’indépendant à titre principal en raison d’une pension inférieure, selon une enquête de la Caisse d’assurances sociales Acerta menée auprès de quelque 2000 indépendants belges. 58 % des indépendants, tant en activité complémentaire que principale, conseillent de démarrer une épargne-pension avant l’âge de 35 ans. 54 % des indépendants affirment aussi continuer à travailler après l’âge de la pension. La moitié d’entre eux parce qu’ils aiment travailler, l’autre en raison de leur situation financière. Lire plus

L’âge de départ effectif à la pension recule pour atteindre 62 ans, à l’initiative des travailleurs dans la plupart des cas.

En 2018, le marché de l’emploi belge n’a perdu que 0,2 % de travailleurs disposant d’un contrat à durée indéterminée en raison d’un départ à la pension. 0,17 % de ces derniers avaient atteint l’âge légal de la pension, 0,02 % ont bénéficié d’une pension anticipée et un pourcentage infime, 0,05 % des travailleurs, est entré dans le RCC. Les chiffres du prestataire de services Acerta montrent qu’année après année, nous sommes de plus en plus longtemps actifs sur le marché de l’emploi. L’âge de la pension réel moyen des travailleurs du secteur privé disposant d’un contrat à durée indéterminée s’élève actuellement à 62 ans en Belgique. Cela représente une augmentation de 2,5 % depuis 2010. Lire plus

Prévoir les modalités de pension de chaque travailleur est désormais possible grâce au planificateur de Mypension.be

Dès à présent, mypension.be permet à chaque travailleur de planifier lui-même sa pension. Quelle influence a la date à laquelle elle/ilarrête de travailler sur le montant de sa future pension ? Désormais, le planificateur offre donc une réponse à ces questions : « Mon conjoint ne peut prendre sa pension que dans 2 ans. Combien vais-je recevoir en plus si je continue à travailler pendant 2 ans ? » ou « Je peux prendre ma pension à 63 ans, que se passe-t-il si je travaille 1 an de plus ? » Lire plus

Un million d’utilisateurs en 3 mois pour mypension.be.

Depuis le lancement de la nouvelle version de mypension.be le 20/11/2017 jusqu’au 19/02/2018, 1.044.166 visiteurs uniques ont consulté mypension.be. Plus de 700.000 citoyens ont choisi de recevoir leur correspondance de manière électronique via mypension.be. Lire plus

Les données inquiétantes du baromètre d’employabilité : à peine 1 Belge sur 10 veut travailler jusqu’à 67 ans ou plus.

Pour la troisième fois déjà depuis 2013, Securex mesure à l’aide du baromètre d’employabilité jusqu’à quel âge le travailleur belge pense « pouvoir » , « vouloir » et « devoir » travailler. Moins d’1 Belge sur 10 (8%) veut travailler jusqu’à 67 ans ou plus, tandis que 16% seulement s’en estiment capables physiquement ou mentalement. Le Belge pense qu’il devra travailler jusqu’à 65 ans alors qu’en réalité, il ne travaille que jusqu’à 61 ans. Il est étonnant que ces chiffres restent stables, en dépit des efforts du gouvernement. Lire plus

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.