FR | NL | LU
Peoplesphere

Résultats pour le tag: ‘securex’

Le marché du travail en phase transitoire? Reprise des recrutements et stagnation des licenciements depuis la fin du confinement.

Le marché du travail, qui s’était enlisé en raison du COVID-19, commence à reprendre timidement des couleurs, grâce à une augmentation du nombre de recrutements (+ 111 %) entre les deux premiers mois de la crise (mars-avril) et les deux derniers (mai-juin). Le volume de nouveaux contrats est cependant toujours nettement inférieur à celui de l’année passée. Lire plus

Les travailleurs – ouvriers et employés – reportent massivement leurs jours de congé.

Les Belges étaient nombreux à ne pas avoir pris de congés lors des vacances de Pâques cette année. Les ouvriers ont pris 60 % de vacances en moins en avril par rapport à la même période l’année dernière. Chez les employés, cette baisse est de 50 %. Securex a comparé le pourcentage de temps d’inactivité dû aux vacances en avril 2020 à celui d’avril de l’année dernière. « L’incertitude concernant les projets de vacances d’été pousse les Belges à reporter leurs jours de congé », explique Heidi Verlinden, HR Research Expert. Lire plus

Le marché du travail belge est en mode ‘veille’: le nombre de recrutements et de licenciements a diminué de moitié depuis la mi-mars.

Le marché du travail en Belgique a été paralysé pendant la première phase du confinement. Entre la mi-mars et la fin avril, le nombre de licenciements et de recrutements a chuté de façon spectaculaire par rapport à la même période l’année dernière. Le nombre de licenciements pour cause de force majeure, de motif grave ou de faillite a également sensiblement diminué grâce à des mesures gouvernementales telles que le chômage temporaire et la prime de nuisance. Lire plus

Diminution des heures prestées en mars: les entreprises cherchent à réduire le temps de travail pour limiter les dégâts.

Bilan des heures prestées en mars 2020 : en mars 2020, seuls 58,6 % des heures totales disponibles ont été prestées par les ouvriers et 76 % par les employés. Cela représente une diminution du travail de 25 % pour les ouvriers et de 11 % pour les employés par rapport à mars 2019. Lire plus

Présentéïsme excessif? Les travailleurs belges restent moins souvent au travail lorsqu’ils sont malades.

Le travailleur belge continue à travailler pendant un tiers (34 %) de ses jours de maladie. C’est un recul important par rapport à 2014, quand le travailleur belge poursuivait encore le travail pendant près de la moitié (46 %) de ses jours de maladie.  « Il semble que les travailleurs optent de plus en plus pour leur propre santé. C’est une bonne nouvelle, mais le fait de continuer à travailler en cas de maladie n’est ni bon ni mauvais. Tant le repos que le travail peuvent contribuer à un rétablissement rapide, en fonction de la situation médicale et professionnelle concrète » explique Heidi Verlinden, HR Research Expert chez Securex. Lire plus

La nouvelle méthode de calcul de déductibilité fiscale soutient vraiment le développement des flottes électriques depuis le 1er janvier.

Depuis le 1er janvier 2020, il existe de nouvelles méthodes de calcul pour la déductibilité fiscale des frais de voiture et de carburant, dans laquelle les émissions de CO2 jouent un rôle important. Cette nouvelle méthode  a un impact significatif sur le coût total des voitures de sociétés, surtout si l’employeur intervient dans les frais de carburant ou de recharge. Lire plus

Comment réduire les coûts salariaux à l’engagement? Nos entreprises n’utilisent pas assez ces mesures avantageuses.

Trop souvent, les entreprises ne tirent pas profit des diminutions des coûts de main-d’œuvre en raison d’un manque de connaissance de celles-ci. Securex a déterminé les 6 mesures gouvernementales les plus populaires qui pourraient permettre de réduire les coûts salariaux à l’engagement en 2020 et d’aider les entreprises à rester compétitives. Lire plus

Une partie des travailleurs en congé de maladie prolongé pourrait travailler dans le cadre d’une réintégration progressive: un potentiel à exploiter?

Près d’un tiers (32 %) des travailleurs en Belgique qui ont été absents pendant plus d’un mois pour cause de maladie disent qu’ils auraient pu et voulu travailler pendant au moins une partie de leur absence. Les principaux obstacles qu’ils ont rencontrés pour reprendre le travail plus rapidement sont un avis négatif du médecin (44 %) et l’absence de possibilités de reprendre le travail progressivement (19 %). Le potentiel pour une reprise du travail chez les absents de longue durée est grand, mais reste encore largement inexploité. Lire plus

Travailler plus longtemps? Les travailleurs belges sont ‘résignés’ mais pensent que le stress est trop élevé pour tenir jusqu’à 65 ans.

Selon le baromètre d’employabilité bisannuel du groupe Securex, 63 % des travailleurs belges disent ne pas pouvoir travailler jusqu’à l’âge de leur pension légale. Les principaux obstacles pour travailler jusqu’à 65 ans sont de nature plus psychologique que physique. Le constat est étonnant : en dépit des efforts des pouvoirs publics et des employeurs, les chiffres restent plus ou moins identiques. Lire plus

Le taux d’absentéisme reste à son niveau le plus haut et semble se stabiliser après 10 années d’augmentation.

Le plafond de l’absentéisme en Belgique semble atteint : tout comme en 2018, le pourcentage de maladie de longue et de moyenne durée est lui aussi resté presque au même niveau durant le premier semestre de 2019. Le nombre d’absences de courte durée des travailleurs belges n’augmente pas lui non plus. Les chiffres de l’absentéisme du premier semestre de 2019 suggèrent, tout comme ceux de 2018, que l’absentéisme en Belgique pourrait avoir atteint un plafond. Lire plus

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.