FR | NL | LU
Peoplesphere

Un guide stratégique pour les entreprises à finalité sociale

Quels sont les outils stratégiques susceptibles d’aider les entreprises à finalité sociale à concilier leur vocation avec la nécessité de présenter de bons résultats économiques? En guise de réponse, l’Académie des Entrepreneurs Sociaux et CBC publient le premier Guide de la gestion stratégique des entreprises du secteur.

Comme l’indique les partenaires de cette initiative, « le Guide a également pour objectif de soutenir les entrepreneurs sociaux qui doivent faire face à de nouvelles pressions: la crise, la diminution des aides publiques et le propre succès de ce secteur qui oblige les donateurs et les bénévoles à faire des choix. »

En Belgique, l’économie sociale a le vent en poupe et contribue chaque année un peu plus à la création d’emplois. Près d’un emploi sur huit relève de l’entrepreneuriat social, soit près de 12 % de l’emploi salarié national. Mais ce secteur doit aussi faire face à de nouvelles pressions. Les aides publiques diminuent, les pouvoirs publics ne peuvent pas soutenir tout le monde; ils attendent l’utilisation exemplaire des aides en évitant les gaspillages. De même, les donateurs-investisseurs et les bénévoles, deux acteurs clés dans l’écosystème des entreprises sociales, se retrouvent face à une abondance d’entreprises à finalité sociale. Seules les plus structurées pourront les attirer. Elles doivent être efficaces et sont obligées de mieux utiliser leurs ressources. Le premier Guide de gestion stratégique des entreprises à finalité sociale vise à allier conseils pratiques, grilles d’analyse et aide à la définition d’objectifs stratégiques, cet ouvrage entend soutenir et renforcer la professionnalisation de ce secteur.

Enjeu : la gestion du dédoublement

Les partenaires précisent encore:  « les entreprises à finalité sociale sont avant tout des organisations économiques. Comme les autres entreprises, elles doivent assurer leur viabilité. Elles définissent des projets d’ambition, sont responsables d’emplois, sont dotées d’un conseil d’administration, se doivent de présenter un budget en équilibre d’année en année, etc. En bon nombre de points, elles rejoignent les entreprises classiques avec une nuance de taille toutefois : la finalité sociale remplace celle de maximisation de profits. »

« Les entreprises à finalité sociale doivent combiner résultats économiques et finalité sociale, cette dernière étant une priorité. Cela signifie pour l’entreprise de structurer son projet en le dédoublant, grâce à une double grille de lecture si je puis dire : la finalité sociale bien entendu mais également les résultats économiques. » explique Michel Boving, Conseiller en organisations et Chercheur associé au Centre d’Economie Sociale (HEC-ULg). Le Guide tente de démontrer qu’on peut adapter les théories en gestion stratégique aux spécificités des entreprises sociales. Au travers de schémas pratiques, cet ouvrage systématise une réflexion économique et sociale conjointe.

Définir des objectifs mesurables

« La définition d’objectifs mesurables va aider l’entreprise sociale à cadrer une stratégie et les activités qui en découlent. Et au plus elle sera ainsi structurée, au plus elle attirera des financements mais séduira aussi des bénévoles qui recherchent un environnement défini leur permettant de réaliser leur propre finalité sociale et sociétale », rajoute Bruno Menu, Directeur du Centre public et non-marchand de CBC Banque & Assurance.

Benoit Ceysens, Directeur de l’entreprise de travail adapté la Ferme Nos Pilifs, commente l’arrivée de ce premier Guide stratégique destiné aux entrepreneurs sociaux. « Nous manquons souvent de recul sur nos activités, parfois par manque de temps mais aussi par notre enthousiasme à réaliser ce en quoi nous croyons. Nous travaillons souvent le nez dans le guidon. Au niveau de la Ferme Nos Pilifs, en utilisant les méthodes proposées dans le Guide, nous avons par exemple revu entièrement notre organigramme avec un gain immédiat en efficacité. Notre approche est aujourd’hui plus structurée et donc plus structurante pour nos collaborateurs et nos bénévoles. » conclut-il.

Pour télécharger le guide : http://entreprendre.cbc.be/guide-entreprise-sociale.html

Note : Le guide décrit ci-avant s’inscrit dans la continuité du baromètre annuel des Entreprises Sociales en Belgique publié par l’Académie des Entrepreneurs Sociaux de l’Ecole de Gestion de HEC-Ulg et CBC Banque & Assurance . Ce baromètre dresse un état des lieux et une analyse de ce secteur, en s’appuyant sur les données statistiques récoltées auprès de plus de 16.700 entreprises sociales en Belgique, les tendances, défis, enjeux et réalités des entreprises sociales qui représentent plus de 360.000 emplois dans notre pays.

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.