FR | NL | LU
Peoplesphere

27 mois consécutifs d’amélioration pour l’emploi des jeunes à Bruxelles!

C’est désormais un rendez-vous mensuel… Comment va l’emploi bruxellois au terme de ces vacances estivales. Actiris vient de publier l’état de la situation en matière de demande d’emploi à la fin du mois d’août. Les statistiques restent favorables malgré le durcissement des conditions d’octroi. La tendance à l’amélioration se poursuit et les jeunes chercheurs d’emploi sont parmi les premiers à en profiter. Voyons les principales données transmises par le service public de l’emploi en Région Bruxelles Capitale.

« Fin août, on dénombre en Région de Bruxelles-Capitale 102.973 chercheurs d’emploi inoccupés (DEI), soit une diminution de 8.656 personnes par rapport à l’année précédente (-7,8%). En variation mensuelle, on constate une augmentation de 1.345 personnes (+1,3%). Le taux de chômage en Région bruxelloise s’élève à 18,8% contre 21,0% en août 2014.
Quant au chômage des jeunes, il continue de baisser en Région bruxelloise (il s’agit de la 27ème baisse consécutive) : on comptabilise 1.671 jeunes chercheurs d’emploi de moins en un an. Cela signifie que le taux de chômage des jeunes atteint en août 2015 26,2%, contre 28,6% l’année passée. Concrètement, le nombre de jeunes chercheurs d’emploi a baissé ce mois-ci de 12,9% sur base annuelle. »

Qu’en est-il de l’évolution du taux de chômage ? « Fin août 2015, le taux de chômage en Région bruxelloise s’établit à 18,8% (18,3% pour les hommes et 19,2% pour les femmes). En août 2014, le taux de chômage s’établissait à 21,0%. Celui-ci est mesuré sur  base des dernières données disponibles relatives à la population active qui tiennent compte des évolutions récentes de l’emploi bruxellois. On constate que la population active occupée a, en Région bruxelloise, augmenté en 2014 de 4,2% par rapport à l’année précédente (+0,3% pour l’ensemble de la Belgique). »

La saisonnalité conserve, malgré l’embellie économique, un impact sur le nombre de personnes inscrites au chômage. « On compte au cours du mois de août 11.216 entrées dans le chômage (8.109 réinscriptions et 3.107 nouvelles inscriptions) contre 9.871 sorties, soit une augmentation sur une base mensuelle du nombre de DEI de 1.345 personnes (+1,3%). On dénombre en Région bruxelloise 71.109 chercheurs d’emploi demandeurs d’allocations (DEDA), 5.596 jeunes en stage d’insertion professionnelle et 26.268 autres chercheurs d’emploi inscrits librement ou obligatoirement. On retrouve dans cette dernière catégorie (« autres DEI ») des personnes qui n’ont pas encore reçu d’allocation de chômage (qui ont introduit une demande auprès de l’Onem), des personnes ayant été exclus des allocations de chômage et qui sont venus se réinscrire auprès d’Actiris, des personnes bénéficiant d’un revenu d’intégration sociale ou encore des personnes qui n’ont aucun revenu de remplacement. Il est à noter qu’une partie importante de ces CE dépendent des CPAS ou n’ont encore aucun revenu de remplacement.

On compte par ailleurs 11.328 chercheurs d’emploi de moins de 25 ans et 36.518 chercheurs d’emploi inscrits depuis moins d’un an. A noter une diminution de -11,5% sur base annuelle du nombre de chercheurs d’emploi indemnisés (DEDA). On constate aussi une diminution annuelle du nombre de jeunes en stage d’insertion professionnelle (-457 unités, -7,5%). Quant aux autres chercheurs d’emploi, leur nombre a augmenté par contre de +4,3% sur base annuelle. Cet accroissement s’explique par l’augmentation du nombre de personnes exclues du droit aux allocations de chômage (notamment la limitation à 3 ans des allocations d’insertion) mais aussi par des conditions de plus en plus restrictives pour obtenir des allocations d’insertion. En effet, une partie des chômeurs exclus s’inscrivent auprès d’Actiris pour pouvoir bénéficier du revenu d’intégration auprès des CPAS.

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.