FR | NL | LU
Peoplesphere

Résultats pour le tag: ‘emploi’

Malgré l’impact économique positif de l’immigration, la Belgique reste parmi les mauvais élèves en matière d’intégration des immigrés sur le marché du travail.

D’après les données de la BCSS, en 2016, la population belge totale se composait de 69,8 % de natifs (nés en Belgique de parents également nés en Belgique), de 16,5 % d’immigrés de la première génération et de 13,7 % d’immigrés de la deuxième génération. L’étude publiée par la BNB (Banque Nationale de Belgique) a pour but de dresser un aperçu de l’incidence économique de l’immigration en Belgique, en établissant une distinction entre les immigrés de la première génération et ceux de la deuxième ainsi qu’entre les immigrés d’origine européenne et ceux d’origine extra-européenne. Cette étude se concentre sur l’aspect économique de l’immigration. Lire plus

L’ERMG constate l’interruption de la reprise de l’économie en septembre: l’horizon reste sombre pour nos entreprises.

Les entreprises belges estiment que leur chiffre d’affaires est à l’heure actuelle encore inférieur de 14 % à la normale, soit un pourcentage similaire à celui enregistré lors de l’enquête réalisée à la fin du mois d’août. Cela signifie que la lente et incomplète reprise du chiffre d’affaires au cours des derniers mois s’est interrompue. Comme dans l’enquête précédente, les entreprises n’anticipent pratiquement aucune amélioration en 2021. C’est ce qui ressort de la nouvelle enquête de l’ERMG auprès des entreprises belges. Par ailleurs, non seulement les investissements initialement prévus en 2020 ont été négativement impactés mais, plus inquiétant encore, les entreprises interrogées s’attendent en outre à ce que leurs investissements soient sensiblement moindres aussi en 2021. Lire plus

Des signes de reprise de l’emploi dans les grandes entreprises avant la rentrée: le doute subsiste quant au caractère durable de cette tendance.

Le marché du travail semble reprendre de la vigueur. Le nombre d’emplois a augmenté de 1,16% en juillet. Pour une sélection de plus de 20.000 de ses 55.000 clients en Belgique, SD Worx a comparé les données salariales de juillet 2020 avec celles de juin. Cette reprise ne donne pas pour autant la moindre certitude quant à l’évolution que nous pourrons observer au cours des prochains mois. Prudence, donc… Lire plus

La relance de la Wallonie passera forcément par la formation professionnelle et l’alternance.

Le Gouvernement de Wallonie a adopté, sur proposition du Ministre de l’IFAPME et des Centres de compétence, Willy BORSUS, et de la Ministre de l’Emploi et de la Formation, Christie MORREALE, un plan d’actions afin d’impulser une dynamique nouvelle en matière de formation professionnelle, pour en faire un levier essentiel en termes d’insertion professionnelle et de relance économique. Pour les Ministres : « Renforcer la formation et l’adapter davantage aux besoins réels de nos entreprises sera un enjeu majeur de la relance. Nous ne pouvons pas manquer ce rendez-vous capital pour nos entreprises, pour notre développement économique et social, et bien entendu pour les citoyens en recherche d’un emploi ». Lire plus

Les étudiants rencontrent de plus en plus de difficultés pour trouver un emploi: -41% de jobs d’étudiants dans l’Horeca en juillet.

Au mois de juillet, le pic de l’emploi n’est pas atteint par les étudiants qui travaillent. C’est ce que démontrent les chiffres de SD Worx, prestataire de services RH, qui a enregistré près d’un quart d’emplois étudiants en moins au cours du premier semestre 2020 (de janvier à juillet), ce chiffre atteignant même 62 % pour le seul mois de juillet. Les secteurs les plus touchés sont ceux qui ont souvent recours à des étudiants pendant les mois d’été, notamment l’horeca. Lire plus

GD Luxembourg: le nombre de demandeurs d’emploi augmente de 26.1% sur un an.

Le nombre de demandeurs d’emploi résidents disponibles inscrits à l’ADEM s’établit à 19.762 au 31 juillet 2020. Sur un an, cela constitue une hausse de 4.094 personnes, soit de 26.1%. Par rapport au mois précédent, on constate cependant une très légère baisse (114 personnes, soit 0.6%). Le taux de chômage, corrigé des variations saisonnières, calculé par le STATEC, s’établit à 6.6%. Lire plus

La crise de l’emploi liée au coronavirus sera bien plus grave que celle de 2008: les femmes, les jeunes et les travailleurs pauvres sont les plus durement touchés.

L’OCDE tire la sonnette d’alarme: une action urgente s’impose pour que la crise de l’emploi ne devienne pas une crise sociale. Dans la zone OCDE, le taux de chômage est revenu à 8.4% en mai 2020, après avoir enregistré en avril une hausse sans précédent de 3.0 points de pourcentage, jusqu’à atteindre 8.5%, soit le taux de chômage le plus élevé depuis dix ans. Il s’établissait à 5.2% en février. Le nombre de demandeurs d’emploi dans la zone OCDE a atteint 54.5 millions en mai. L’absence de variation entre avril et mai est le résultat de tendances contrastées. D’une part, aux États-Unis, avec la reprise progressive de l’activité économique, de nombreux travailleurs au chômage technique sont retournés au travail, tandis que d’autres, dans la même situation, ont été licenciés. D’autre part, le chômage augmente ou risque de s’enraciner dans de nombreux autres pays. Lire plus

Les intentions de recrutement repartent (déjà) à la hausse malgré un pessimisme ambiant très prégnant.

Les PME manifestent de nouveaux signes de reprise, tant au niveau des intentions de recrutement qu’au niveau des attentes en matière de volume de travail pour le trimestre à venir (jusqu’à fin septembre). Après avoir chuté de moitié en avril, les intentions de recrutement des PME repartent à la hausse. Une PME sur cinq veut à nouveau recruter avant fin septembre. Néanmoins, les intentions de licenciement des PME restent deux fois plus élevées qu’en mars. Et la proportion d’entreprises qui s’attendent à une réduction de l’emploi d’ici fin décembre n’a jamais été aussi élevée en 10 ans. Lire plus

Pas de redressement de l’emploi en vue avant 2022 suite à la crise du coronavirus.

Après la profonde récession de 2020, la croissance économique rebondirait nettement en 2021 et en 2022 selon le Bureau Fédéral du Plan. Elle renouerait ensuite avec une progression plus proche de la tendance. Mais cette reprise ne suffira sans doute pas à récupérer, à un horizon de cinq ans, le niveau d’activité économique qui aurait été possible sans la pandémie. Si ce scénario se confirme, il aura des conséquences sur l’emploi et le chômage. Les finances publiques, déjà fragiles sans cette crise, en sortiront encore davantage fragilisées. Lire plus

Le nombre total d’emplois vacants diminuait de 7% au premier trimestre, avant que n’éclate la crise du coronavirus.

Statbel, l’office belge de statistique, publie aujourd’hui le nombre d’emplois vacants dans les entreprises belges. Les chiffres reflètent la situation du 1er trimestre 2020 dans son ensemble. Ils ne tiennent donc compte de l’impact de la crise du COVID-19 sur le nombre d’emplois vacants que pour la fin de cette période. Le taux de vacance d’emploi – le nombre d’emplois vacants par rapport au nombre total de postes occupés au sein de l’entreprise – baisse principalement dans le secteur horeca (hébergement et restauration) et le secteur des activités financières et d’assurance alors qu’il augmente principalement dans les secteurs de l’information et de la communication et du non-marchand. Le taux de vacance d’emploi des postes d’intérim est nettement supérieur à celui des postes fixes. Lire plus

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.