FR | NL | LU
Peoplesphere

Confirmation d’une reprise dynamique: le nombre de demandeurs d’emploi en recul de 5,8% en Wallonie.

Le recul de la demande d’emploi entamé en mars 2021 et confirmé en avril s’accentue encore en mai. Le nombre de demandeurs d’emploi inoccupés (DEI) en Wallonie diminue de 5,8% par rapport à un an auparavant, ce qui correspond à 12.007 personnes de moins dans la demande d’emploi wallonne. Les diminutions les plus importantes concernent les moins de 30 ans et les demandeurs d’emploi inoccupés de plus courte durée. Le nombre d’opportunités d’emploi connait, lui, une augmentation de 51%.

Ainsi, fin mai 2021 la Wallonie dénombre 126.337 demandeurs d’emploi demandeurs d’allocations (dont 1.428 en Communauté germanophone) et 27.984 jeunes en stage d’insertion professionnelle (dont 123 en Communauté germanophone). S’y ajoutent 29.755 demandeurs d’emploi inscrits obligatoirement et 10.688 demandeurs d’emploi inscrits librement. La Wallonie compte donc un total de 194.764 DEI.

Le taux de la demande d’emploi revient presqu’à son niveau de 2019, avec un total de 12,2 % de la population active wallonne. Ce taux était de 13 % un an auparavant, en pleine crise de la Covid-19, et de 12,1 % en mai 2019.

Une diminution nette de 5.301 demandeurs d’emploi entre avril et mai 2021

Le nombre de DEI comprend 5.301 personnes de moins que fin avril dernier, ce qui équivaut à une diminution de 2,6 % de la demande d’emploi wallonne d’un mois à l’autre.

La demande d’emploi diminue dans toutes les classes d’âge, et plus particulièrement parmi les personnes de moins de 30 ans : par rapport à mai 2020, une diminution de 10,7% s’observe parmi celles âgées de 25 à moins de 30 ans, et de 10,1% parmi les personnes de moins de 25 ans.

Les chiffres sont plus nuancés en matière de durée d’inoccupation. Ainsi, le nombre de DE inoccupés depuis six mois à moins d’un an s’oriente à la baisse à fin mai 2021, comparé à mai 2020 (-20,0%). C’est également le cas du groupe de personnes dont l’inoccupation est inférieure à six mois (-17,2%). A contrario, on observe une augmentation au sein des demandeurs d’emploi inoccupés de plus longue durée : +6,6% de personnes présentes dans la demande d’emploi depuis un à deux ans ; +6,8% de personnes inscrites depuis deux à cinq ans, à l’exception des personnes inoccupées depuis cinq ans et plus (-2,6%).

Le nombre d’offres d’emploi diffusées en augmentation

En mai 2021, le Forem a diffusé 33.889 offres d’emploi. C’est 51% de plus qu’en mai 2020, mois durant lequel le nombre de postes diffusés a été le plus réduit depuis le début de la crise. Cela étant, la reprise se manifeste au niveau des offres gérées par le Forem, mais aussi dès ce mois-ci, par celles transmises par ses partenaires privés.

Ainsi, le nombre de propositions de recrutement évolue positivement dans quasiment tous les secteurs d’activités. Les plus fortes augmentations à un an d’écart concernent les secteurs suivants :

  • l’Horeca : +442% soit près de 900 postes de plus qu’en mai 2020 ;
    les services collectifs, sociaux et personnels : +172% soit plus de 600 opportunités supplémentaires ;
  • l’industrie manufacturière : 2.689 postes supplémentaires y sont proposés et relèvent de différentes branches d’activités, par exemple les fabrications de machines et équipements (+ 131% soit +320 opportunités d’emploi), le travail des métaux (+101% soit +356 opportunités) ou encore l’industrie agro-alimentaire (+93% soit +442 opportunités) ;
  • le transport et l’entreposage : + 101% soit + 925 opportunités,
    les services aux entreprises dont l’immobilier et les activités de location : +100 % soit + 1.405 opportunités.
  • Les besoins évoluent également à la hausse (+81%) dans le commerce (+1.550 opportunités) et la construction (+1.337 opportunités).

Notons enfin qu’à la diffusion de ces offres s’ajoutent les 12.003 offres reçues des autres SPE et publiées sur le site du Forem.

Source: Forem

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.