FR | NL | LU
Peoplesphere

Les groupes multinationaux représentent toujours 25% de l’emploi en Belgique.

Les groupes multinationaux occupent une place importante dans l’économie belge, de par sa longue tradition d’ouverture aux investissements étrangers. Ainsi, les entreprises belges faisant partie d’un groupe multinational – belge ou étranger – représentent plus de 40 % du produit intérieur brut (PIB), un quart de l’emploi et trois-quarts des exportations du pays. C’est ce qui ressort d’une nouvelle étude du Bureau fédéral du Plan.

L’étude identifie 5 500 groupes d’entreprises actifs en Belgique dont 2 100 sont des groupes domestiques, 1 800 des groupes multinationaux belges et 1 600 des groupes multinationaux étrangers. Les groupes multinationaux belges contrôlent près de 7 500 filiales à l’étranger, en particulier dans les pays limitrophes (42 %, France, Pays-Bas, Luxembourg et Allemagne). De même, parmi les 1 600 maisons mères étrangères avec des filiales en Belgique, la moitié est localisée dans les pays voisins. Notons aussi que 16 % de ces maisons mères se situent aux Etats-Unis.

Un poids important dans l’économie belge…

En outre, ces groupes multinationaux belges et étrangers détiennent près de 10 000 filiales en Belgique. Ce chiffre est certes peu élevé au regard des centaines de milliers d’entreprises actives en Belgique mais les entreprises belges membres d’un groupe multinational sont relativement plus grandes et représentent une part substantielle de l’activité économique du pays. Les filiales belges de groupes étrangers représentent près de 30% du PIB et 15% de l’emploi, et les entreprises qui font partie d’un groupe multinational belge représentent 15% du PIB et 10% de l’emploi. Ces entreprises se caractérisent donc par une productivité du travail plus élevée que celle des entreprises domestiques.

L’analyse montre également que le poids des groupes multinationaux est plus important dans l’industrie manufacturière que dans les services. Du point de vue de l’intensité technologique, les groupes multinationaux ont une part plus élevée dans les activités à haute intensité technologique et de connaissances. En particulier, les multinationales étrangères dominent des branches comme les services bancaires, la sidérurgie ou la production de boissons rafraichissantes, tandis que les multinationales belges ont un poids plus élevé dans l’industrie chimique.

… et un vecteur d’intégration dans l’économie mondiale

Enfin, les groupes multinationaux étrangers jouent un rôle important dans l’intégration de la Belgique dans l’économie mondiale. Leurs filiales exportent 45% de leur production et représentent 55% des exportations du pays. En outre, ces filiales belges de multinationales étrangères ont recours à des fournisseurs étrangers pour plus de la moitié de leurs approvisionnements. Leur ancrage local dans les chaines de valeur en Belgique est donc moindre que pour les autres entreprises belges. Cependant, l’étude montre aussi que leurs achats locaux de biens et services permettent aux autres entreprises belges de participer indirectement aux chaines de valeur mondiales et de créer de l’emploi en Belgique.

Selon Bernhard Michel, économiste au Bureau fédéral du Plan, « cette analyse présente un intérêt particulier pour se faire une idée plus précise des retombées potentielles de l’activité des multinationales en Belgique et éclairer les choix de politique économique. »

 

Source: Bureau Fédéral du Plan

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.