FR | NL | LU
Peoplesphere

Les jobs d’étudiants, à nouveau d’excellents tremplins vers l’emploi

C’est le retour en grâce du job d’étudiant ! Ce statut à part est à nouveau considéré comme un des outils-clés de recrutement (voir notre dossier Peoplesphere 196 – Nouvelle économie & People Management). L’exemple des directeurs financiers qui sont 80 % à faire appel à des étudiants jobistes pour leur département financier vient confirmer cette tendance.

Une étude réalisée par Accountemps confirme le retour au premier plan du job d’étudiant dans l’arsenal des possibilités RH en se basant sur l’exemple des départements financiers. « Selon les chiffres de Federgon, la fédération des prestataires de services en ressources humaines, plus de 200 000 étudiants jobistes ont occupé des emplois à titre temporaire en 2014. Les trois secteurs principaux qui emploient des étudiants jobistes sont les services administratifs et auxiliaires, le commerce de gros et de détail, ainsi que l’Horeca. Néanmoins, les jeunes sont également très bien représentés dans les départements financiers des entreprises belges où ils représentent un groupe fixe au sein du personnel. En effet, 80 % des CFO et des directeurs financiers déclarent recourir à leurs services. »

La nouvelle souplesse liée à l’aménagement de la réglementation ainsi que la recherche permanente de flexibilité peuvent expliquer cette ‘popularité’.

« En effet, la nouvelle réglementation fait grimper la demande d’étudiants dans de nombreuses entreprises. La période estivale reste la plus populaire : 45 % des CFO et des directeurs financiers déclarent ne recruter des étudiants jobistes que durant les mois d’été. Beaucoup d’étudiants se mettent cependant aussi au service de départements financiers plusieurs fois par an (27 %), voire durant toute l’année (3 %), et ce grâce à la nouvelle réglementation.
Cette nouvelle disposition réglementaire de 2012, grâce à laquelle les étudiants peuvent notamment travailler pendant 50 jours sous un régime de cotisations ONSS réduites, a influencé la politique de recrutement de nombreuses entreprises. Ainsi, 48 % des responsables financiers déclarent embaucher davantage d’étudiants jobistes grâce à cette nouvelle réglementation. »

Un atout pour la carrière de l’étudiant

Une précédente enquête avait déjà montré que le diplôme ne suffit pas nécessairement pour décrocher un emploi. Si, pour près d’un tiers des CFO et directeurs financiers belges (32 %), la motivation est aussi importante que l’expérience, pour 58 % cependant, l’expérience prime.

« Un CFO/directeur financier sur trois soutient qu’il est nécessaire de posséder une expérience en comptabilité et finance pour espérer pouvoir décrocher un poste dans le secteur, tandis que 28 % apprécient simplement que l’intéressé dispose d’une expérience, quelle qu’elle soit. Enfin, ils ne sont que 8 % à estimer que le diplôme obtenu importe plus que l’expérience de travail. La prise en considération de la période du job d’étudiant et/ou de stage dans l’expérience acquise est intéressante pour le profil des futurs collaborateurs. »

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.