FR | NL | LU
Peoplesphere

Comment optimiser la prime de fin d’année en utilisant les rémunérations alternatives : employeurs et travailleurs n’ont pas forcément le même point de vue…

La prime de fin d’année approche. Pour de nombreux collaborateurs, il s’agit d’un petit extra, mais de plus en plus d’entreprises donnent à leur personnel la possibilité de dépenser la prime autrement qu’en espèces. Grâce à un plan de rémunération flexible, les employeurs offrent à leur personnel l’occasion d’échanger leur prime de fin d’année contre une sélection d’avantages attractifs en net pour le collaborateur. Le vélo de société et l’ICT sont les plus souvent proposés par l’employeur, tandis que les warrants et l’assurance hospitalisation sont les plus souvent choisis par le collaborateur.

Les derniers chiffres d’Attentia (décembre 2020) révèlent que le vélo de société reste en tête des avantages les plus souvent offerts par l’employeur. La tablette et le smartphone complètent le top 3. L’épargne-pension occupe la quatrième position et la voiture de société clôture le top 5. Mais les collaborateurs optent surtout pour des options qui ne sont pas les plus avantageuses sur le plan fiscal.

La tête du classement n’est pas la même en ce qui concerne les avantages les plus souvent choisis par le collaborateur. Parmi ceux qui ont pu choisir un avantage, 66 % ont opté pour des warrants et 42 % pour une assurance hospitalisation, tandis que la voiture (35 %) occupe la troisième place de ce classement des avantages les plus populaires. L’assurance soins ambulatoires (par exemple les soins dentaires) est la meilleure option pour plus d’un quart des collaborateurs (26,8 %). La carte carburant (25,3 %) clôture le top 5 des avantages les plus choisis (par ceux qui ont l’occasion).

« Il s’agit d’un instantané, mais nous constatons quand même des changements par rapport à l’année dernière. Par exemple, les appareils ICT ne figurent plus dans le top 5 (l’année dernière, ils étaient en troisième position). Si le télétravail reste la norme, cela influencera probablement aussi certains choix en 2021. Les solutions de mobilité comme le vélo électrique pourraient gagner en popularité. De plus, si les collaborateurs peuvent travailler à domicile plusieurs jours par semaine, certains d’entre eux pourraient être incités à échanger leur voiture de société contre un autre avantage », explique Klaas Olbrechts, Product Owner Reward & Mobility chez Attentia.

Le premier choix n’est pas le plus avantageux

Force est de constater que les options les plus populaires auprès des collaborateurs ne sont pas les plus avantageuses sur le plan fiscal. « Le vélo de société, l’abonnement aux transports publics et les formations supplémentaires en plus du programme de formation légalement obligatoire que doit prévoir l’employeur sont les options les plus avantageuses sur le plan fiscal », souligne Katrien Nijs, Senior Legal Consultant chez Attentia. Ces avantages sont nettement moins bien classés dans la liste des avantages choisis par le collaborateur. Le vélo de société occupe la 15e place (avec 10 % des personnes ayant cette option et l’ayant choisie), la formation la 17e place (8,2 %) et les transports en commun seulement la 25e place (1 %).

Pourquoi une rémunération flexible ?

La rémunération flexible – via les plans cafétéria – offre divers avantages aux employeurs comme aux collaborateurs. En échange d’une partie du salaire (ou d’une prime de fin d’année ou d’un bonus), le collaborateur peut faire son choix parmi les éléments proposés par l’employeur. Il s’agit généralement d’avantages tels que des solutions de mobilité alternatives, du matériel ICT ou une assurance supplémentaire. En optant pour l’une des options proposées, le collaborateur en retire davantage en net, car il doit payer moins d’impôts et de cotisations ONSS sur ces avantages. Et ce, tandis que le coût salarial brut reste le même pour l’employeur. En payant moins de cotisations ONSS, les collaborateurs recevront cependant moins de pension plus tard. Il convient d’en tenir compte.

L’optimisation fiscale n’est toutefois pas la seule à jouer un rôle. De plus en plus d’entreprises utilisent la rémunération flexible pour que les collaborateurs aient leur mot à dire dans la composition de leur salaire. Certains ont besoin d’une voiture familiale plus grande, tandis que d’autres préfèrent le dernier smartphone à la mode ou de l’argent liquide (par exemple à consacrer à des rénovations). « La rémunération flexible a le vent en poupe et la demande augmente de la part des collaborateurs. Nous constatons que cet argument aide aussi dans la guerre des talents. C’est un moyen, pour les entreprises, de se montrer plus attrayantes pour les candidats », conclut Klaas Olbrechts.

Source: Attentia

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.