FR | NL | LU
Peoplesphere

Passer sur le cloud favorise la collaboration interne entre les salariés.

Une étude du magazine Harvard Business Review conclut positivement quant à l’intérêt pour nos entreprises d’investir dans le Cloud afin de soutenir la collaboration interne. Elle relève également que 42 % des entreprises optent pour le cloud hybride, un mélange entre cloud privé et cloud public, tandis que 40 % privilégient le cloud privé. Les principaux obstacles à la migration vers le cloud restent la sécurité, les frais de transfert et les contrats onéreux.

La migration vers le cloud devient de plus en plus une nécessité stratégique pour les entreprises, de quelque taille que ce soit. Les avantages sont en effet nombreux. Les petites et moyennes entreprises sont les premières à bénéficier de la valeur ajoutée : l’impact est en effet plus grand pour elles et la migration se déroule plus facilement. De plus, elles peuvent encore difficilement s’offrir l’expertise interne nécessaire pour leur infrastructure informatique toujours plus complexe. Pour les grandes entreprises, le risque est plus important. Sur le long terme, elles ont cependant tout à gagner à opter pour le cloud si elles souhaitent rester pertinentes et efficaces. C’est ce que démontre une étude menée par HBR auprès de 347 répondants de différents secteurs, à différents postes et dans différentes entreprises.

Parmi les entreprises qui optent pour le cloud, 42 % privilégient la solution hybride qui associe le cloud privé et le cloud public. Quasiment la même proportion de personnes interrogées, soit 40 %, affirme héberger la majorité de leurs systèmes dans le cloud. Seule une petite minorité de 13 % opte pour le cloud public pour l’hébergement de la plupart des données.

Risques surévalués

Les entreprises hésitent encore à passer au cloud. Parmi les personnes interrogées dans le cadre de l’étude, 50 % évoquent des inquiétudes au sujet de la sécurité. « En cas d’attaque de type DDoS à une vitesse de 1,2 térabit par seconde, la protection proposée par un grand fournisseur de services dans le cloud est bien meilleure. Le contrôle de l’accès aux données confidentielles est bien évidemment confié à un intervenant externe, ce qui fait hésiter certaines entreprises. Cependant, en matière de sécurité, mieux vaut passer au cloud », explique Marie del Marmot, CEO Insight Benelux.

La sécurité n’est pas le seul obstacle. Les frais associés à la migration font hésiter 27 % des entreprises ; 24 % ont peur des coûts liés au cloud en lui-même ; 22 % redoutent les défis à relever en matière d’intégration et 22 % soulignent la nécessité de procéder à un travail sur mesure. Les inconvénients sont cependant souvent exagérés et ne l’emportent jamais sur les avantages du cloud dans les faits.

La migration partielle/hybride ou totale vers le cloud offre aux entreprises de nombreux avantages aussi bien sur le court terme que sur le long terme. Selon 49 % des personnes interrogées, la collaboration interne en bénéficie. Le cloud contribue à la souplesse et à la maniabilité de l’entreprise, ainsi qu’à son degré et à sa vitesse d’adaptation aux évolutions pour 45 % des répondants. Les entreprises interrogées mentionnent également une meilleure expérience pour les clients (43 %), une meilleure gestion des données (42 %), une main-d’œuvre plus efficace (42 %) et une plus grande capacité d’innovation (40 %). En bref, le cloud permet également d’améliorer les résultats de l’entreprise.

Source : rapport « Adopting hybrid cloud becomes a strategic imperative » du magazine Harvard Business Review

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.