FR | NL | LU
Peoplesphere

Les RH et la Finance, condamnées à s’entendre pour réussir la transformation digitale.

Les responsables de la Finance et des RH sont les véritables moteurs de la disruption digitale, selon les resultats d’une étude menée par Oracle et MIT Technology Review. Celle-ci se penche sur la répartition des rôles entre la finance, les RH et l’informatique pour répondre aux besoins d’une organisation toujours plus connectée, engagée dans l’automatisation du cloud.

Oracle et MIT Technology Review publient une nouvelle étude qui souligne l’importance de la collaboration entre les équipes de la finance et des ressources humaines (RH) au sein d’un cloud unifié. Intitulée “Finance and HR: The Cloud’s New Power Partnership”, cette étude montre comment une approche globale des informations traitées par les finances et les RH, grâce à la technologie cloud, permet aux entreprises de mieux gérer les changements qu’elles doivent constamment mettre en œuvre.

Basée sur une enquête mondiale menée auprès de 700 hauts dirigeants et responsables de la finance, des RH et de l’informatique, cette étude montre qu’un système cloud partagé par la finance et les RH constitue un élément critique pour la réussite des projets de transformation cloud. Cette intégration des systèmes de gestion opérationnelle (ERP) et de gestion du capital humain (HCM) facilite notamment le suivi et la prévision des coûts de personnels dans le cadre de l’élaboration des budgets. Cette intégration des systemes HCM et ERP cloud améliore également la collaboration entre les différents services, avec 37% des répondants signalant que le cloud les aide à mieux partager les données.

Impact positif sur la capacité de changement.

Le rapport révèle également les facteurs humains conditionnant la réussite de l’implémentation d’un cloud, avec en premier lieu la capacité des salariés à s’adapter aux changements. Parmi les entreprises ayant totalement déployé le cloud, près de la moitié (46%) affirment avoir constaté une amélioration significative de leur capacité à réorganiser ou à redimensionner leur organisation, ce que confirment 47% des hauts dirigeants ayant répondu.

Les avantages sont également très nets en matière de productivité. Près d’un tiers des répondants (31%) déclarent que depuis le passage au cloud on perd moins de temps à effectuer des tâches manuelles dans leur service, et que l’automatisation des processus a libéré du temps qui peut être consacré à des priorités plus stratégiques.

“La finance et les RH sont de plus en plus à l’initiative des transformations stratégiques des organisations. Dans ce contexte, le retour sur investissement provient non seulement des économies financières, mais aussi des nouvelles informations et de la visibilité sur l’activité de l’entreprise que le cloud apporte aux RH et aux finances. Le facteur humain constitue toujours la clé de la réussite d’une entreprise. Il n’est donc pas étonnant de constater que les responsables de la finance et des RH sont les véritables moteurs des projets de transformation cloud,” déclare Steve Cox, Vice Président Groupe ERP EPM Product Marketing chez Oracle. “Par ailleurs, l’amélioration de la collaboration entre les différents services va permettre aux entreprises de mieux gérer les changements qui s’annoncent et de constituer une référence pour la transformation cloud du reste de leur organisation.”

Collaboration renforcée.

Cette enquête révèle également que les frontières entre les fonctions et les rôles se brouillent de plus en plus, car le cloud rapproche les différents systèmes du back-office : 46% des professionnels de la finance et des RH affirment que le déploiement complet du cloud a permis d’améliorer la collaboration entre les services, et près de la moitié prévoient encore une amélioration significative au cours des deux prochaines années.
Cette tendance concerne aussi l’informatique. 52% des hauts dirigeants affirment que les relations entre l’informatique, les RH et les finances se sont améliorées suite à la mise en œuvre du cloud, et bien mieux que prévu.

Les nouveaux rôles des professionnels des RH et de la finance leur imposent de travailler de façon plus étroite avec les données et le cloud. 43% des entreprises prévoient donc d’intégrer du personnel informatique au sein de ces services pour aider les équipes concernées à tirer le meilleur parti des nouvelles technologies.

Nouvelles compétences.

Les répondants ont indiqué vouloir améliorer leurs compétences dans plusieurs domaines :
– Gestion du temps (40% des répondants signalent un problème dans ce domaine).
– Apprentissage actif.
– Résolution de problèmes, raisonnement mathématique et analyse.

La fonction informatique évolue aussi. Après le déploiement, 56% des répondants hauts dirigeants indiquent que l’informatique a nettement amélioré sa capacité à produire des innovations.

A propos de cette étude – Oracle s’est associé à MIT Technology Review pour interroger des professionnels des RH, des finances et de l’informatique sur la situation actuelle de leur transformation cloud, mais aussi pour mieux comprendre l’impact que le passage au cloud a pu avoir sur la collaboration entre les équipes. 700 professionnels des RH, de la finance et de l’informatique ont ainsi été interrogés en Amérique du Nord, dans la zone EMEA et en Asie.

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.