FR | NL | LU
Peoplesphere

Résultats pour le tag: ‘BNB’

L’impact économique du lockdown semble limité pour l’instant, mais les perspectives d’avenir restent sombres.

La perte de chiffre d’affaires que subissent les entreprises belges à la suite de la crise du coronavirus a augmenté, pour atteindre 17 % en novembre. Ceci représente une dégradation de 3 points de pourcentage par rapport à la période s’étalant d’août à octobre et environ la moitié de la perte de chiffre d’affaires de large ampleur enregistrée lors du premier confinement de mars et avril. Le deuxième confinement pèse principalement sur le chiffre d’affaires dans les secteurs de l’horeca, de la vente au détail et en gros et de l’immobilier, mais l’impact y reste moindre que lors du premier confinement. Lire plus

Malgré l’impact économique positif de l’immigration, la Belgique reste parmi les mauvais élèves en matière d’intégration des immigrés sur le marché du travail.

D’après les données de la BCSS, en 2016, la population belge totale se composait de 69,8 % de natifs (nés en Belgique de parents également nés en Belgique), de 16,5 % d’immigrés de la première génération et de 13,7 % d’immigrés de la deuxième génération. L’étude publiée par la BNB (Banque Nationale de Belgique) a pour but de dresser un aperçu de l’incidence économique de l’immigration en Belgique, en établissant une distinction entre les immigrés de la première génération et ceux de la deuxième ainsi qu’entre les immigrés d’origine européenne et ceux d’origine extra-européenne. Cette étude se concentre sur l’aspect économique de l’immigration. Lire plus

L’ERMG constate l’interruption de la reprise de l’économie en septembre: l’horizon reste sombre pour nos entreprises.

Les entreprises belges estiment que leur chiffre d’affaires est à l’heure actuelle encore inférieur de 14 % à la normale, soit un pourcentage similaire à celui enregistré lors de l’enquête réalisée à la fin du mois d’août. Cela signifie que la lente et incomplète reprise du chiffre d’affaires au cours des derniers mois s’est interrompue. Comme dans l’enquête précédente, les entreprises n’anticipent pratiquement aucune amélioration en 2021. C’est ce qui ressort de la nouvelle enquête de l’ERMG auprès des entreprises belges. Par ailleurs, non seulement les investissements initialement prévus en 2020 ont été négativement impactés mais, plus inquiétant encore, les entreprises interrogées s’attendent en outre à ce que leurs investissements soient sensiblement moindres aussi en 2021. Lire plus

Nouveaux modes de consommation suite à la pandémie? C’est le secteur de l’e-commerce qui semble sortir vainqueur…

L’épidémie de coronavirus a considérablement ralenti la consommation des particuliers. Son incidence perdure toutefois au-delà de la période de confinement et le rebond de la consommation privée n’apparait pas immédiat: les consommateurs indiquent majoritairement se rendre moins fréquemment qu’auparavant dans les commerces et les établissements horeca, du fait principalement des mesures en vigueur et de la crainte sanitaire. Lire plus

Projections économiques de la Banque Nationale: le redressement sera pénible avec un déficit budgétaire en 2022 deux fois plus élevé que les prévisions.

L’activité économique en Belgique accuse cette année un repli de 9 %, sous l’effet des mesures de confinement imposées afin d’enrayer la propagation de la pandémie de COVID-19. À la faveur de la levée progressive des mesures de confinement, l’économie devrait peu à peu se renforcer. Toutefois, dans l’ensemble, le PIB afficherait encore à la fin de 2022 un niveau inférieur de l’ordre de 4 % à celui qui était anticipé avant la crise, si bien que l’économie belge continuerait de porter les dommages permanents de la crise sanitaire. Lire plus

Malgré le rebond quasi immédiat, les perspectives pour l’économie belge restent mauvaises avec 180.000 emplois probablement perdus.

La nouvelle édition de l’enquête mène par l’ERMG (Economic Risk Management Group) – la huitième vague depuis fin mars – vient d’être diffusée. Les entreprises interrogées indiquent une baisse du chiffre d’affaires de 26% par rapport au niveau d’avant crise, soit une amélioration de 5 points de pourcentage par rapport à l’enquête précédente et le meilleur résultat depuis la première enquête menée fin mars. Cette amélioration est principalement due aux secteurs du commerce et de la construction, tandis que l’horeca et le secteur des arts, spectacles et services récréatifs gardent leurs voyants au rouge. Au niveau de l’avenir proche, un retour à la normale n’est pas encore d’actualité. Six entreprises sur dix s’attendent à une diminution de leur emploi d’ici la fin de l’année et sept entreprises sur huit ne pensent pas atteindre le niveau du chiffre d’affaires d’avant crise au troisième trimestre. Les perspectives pour l’économie belge restent donc mauvaises. Lire plus

500.000 Belges employés dans nos ASBL/ISBL dont le poids économique ne cesse d’augmenter.

Les institutions sans but lucratif emploient près de 500.000 Belges. En 2017, elles ont généré 5,4% du PIB. Avec 497.400 salariés, elles représentent 12,6% de l’emploi salarié total en Belgique, en progression constante depuis 2009. Au sein du secteur, les domaines de la santé et de l’action (médico-)sociale sont les plus importants en termes de création de richesse et d’emplois. Tels sont les principaux constats d’une nouvelle étude publiée par la Fondation Roi Baudouin, en collaboration avec la Banque nationale de Belgique (BNB). Lire plus

Du chômage temporaire au licenciement? 180.000 personnes pourraient perdre leur emploi à court terme suite à la pandémie.

À l’aube de la première phase importante du déconfinement, la perte moyenne de chiffre d’affaires rapportée par les entreprises belges s’est à peine légèrement améliorée selon l’enquête de l’ERMG menée la semaine dernière. Les entreprises sondées continuent en grande partie de faire état d’une demande languissante qui pèse sur le redressement. Elles indiquent qu’elles envisagent de licencier un chômeur temporaire sur cinq environ. Cela signifie que jusqu’à 180 000 travailleurs sont susceptibles de perdre leur emploi. Lire plus

Les entreprises belges annoncent un report massif des investissements en conséquence de la crise du coronavirus.

La crise du coronavirus conduit de nombreuses entreprises belges à reconsidérer leurs investissements et, pour une large majorité d’entre elles, à les reporter à une date ultérieure. C’est ce qui ressort de la nouvelle vague de l’enquête hebdomadaire réalisée dans le cadre de l’EMRG. Les entreprises interrogées indiquent que la baisse du chiffre d’affaires ainsi que les problèmes de solvabilité et de liquidité se maintiennent à peu près au même niveau depuis quelques semaines. Lire plus

Les entreprises belges estiment que la perte de chiffre d’affaires due à la crise du coronavirus se stabilise autour des 37%.

La pression se maintient sur les entreprises belges qui continuent d’endurer la crise du coronavirus, même si la perte du chiffre d’affaires est restée plus ou moins stable par rapport à la semaine précédente. C’est ce qui ressort d’une enquête menée auprès d’entreprises et d’indépendants et à la demande de l’Economic Risk Management Group (ERMG). Comme la semaine précédente, l’enquête révèle qu’environ quatre entreprises interrogées sur dix ont indiqué que la crise du coronavirus a réduit leur chiffre d’affaires de plus de 75 %. Lire plus

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.