FR | NL | LU
Peoplesphere

Le taux d’emploi dépasse 70% au 3ème trimestre 2018, un niveau jamais atteint en Belgique.

70,1% des 20 à 64 ans exercent un emploi. Ce taux n’avait jamais été atteint en Belgique.
Avec 50,4%, le taux d’emploi des plus de 55 ans dépasse pour la première fois les 50%. La hausse du taux d’emploi est encore plus prononcée chez les jeunes que dans les tranches d’âges supérieures. En effet, le taux de chômage continue de diminuer et passe pour la première sous les 6%. Il se réduit fortement en ce qui concerne les jeunes pour s’élever à 16,3%. Enfin, la situation des femmes sur le marché de l’emploi évolue plus favorablement que celle des hommes.

Au troisième trimestre 2018, 70,1% des 20 à 64 ans exerçaient un emploi. Cet important indicateur UE2020 dépasse ainsi pour la première fois la barre des 70%. Par rapport au trimestre précédent, la hausse est de 1,1 point de pourcentage. Par rapport au même trimestre de l’an dernier, le chiffre grimpe à 1,6 point de pourcentage. L’objectif dans le cadre de la stratégie UE-2020 prévoit que 73,2 % des personnes âgées de 20 à 64 ans soient au travail d’ici 2020.

Hausse du taux d’emploi plus forte chez les femmes que chez les hommes

Le taux d’emploi augmente plus vite pour les femmes que pour les hommes, ce qui réduit l’écart entre les deux. Cet écart, qui s’élevait encore à 9,2 points de pourcentage au trimestre précédent, a diminué à 7,5% au troisième trimestre de 2018. Au troisième trimestre 2018, 73,8% des hommes âgés de 20 à 64 ans travaillaient contre 66,3% des femmes.

Forte hausse du taux d’emploi des jeunes

Une ventilation selon la classe d’âges montre une hausse du taux d’emploi tant dans le groupe des 20-54 ans que chez les plus de 55 ans entre le deuxième et le troisième trimestres 2018. La situation est identique si l’on compare au troisième trimestre 2017. Les 20-54 ans affichent la plus forte augmentation. Dans cette tranche d’âges, près de 76 % ont un emploi. Le taux d’emploi des plus de 55 ans est aussi à la hausse et dépasse pour la première fois les 50%.

Si nous étendons le taux d’emploi aux 15-64 ans, nous observons une nette augmentation du taux d’emploi des jeunes. Entre les deuxième et troisième trimestres de 2018, le taux d’emploi des 15-24 ans a progressé de 22,7% à 27,4%. Si on le compare par rapport au troisième trimestre de l’an dernier, le nombre de jeunes au travail progresse aussi de 2,2 point de pourcentage.

Hausse en Flandre et en Wallonie, stabilisation à Bruxelles

La ventilation selon les régions montre une hausse du taux d’emploi des 20-64 ans en Flandre et en Wallonie et une stabilisation à Bruxelles entre les deuxième et troisième trimestres 2018. La Wallonie connaît la plus forte hausse du taux d’emploi.

Si l’on compare par rapport au troisième trimestre 2017, le taux d’emploi se stabilise en Wallonie et augmente à Bruxelles ainsi qu’en Flandre. La Flandre connaît la plus forte croissance (+2,5 points de pourcentage). Le taux d’emploi des 20-64 ans est de 75,4% en Flandre, 63,6% en Wallonie et 60,7% à Bruxelles au troisième trimestre de 2018.

Le taux de chômage passe sous la barre des 6 %

Le taux de chômage mesuré selon les définitions du Bureau international du Travail continue de diminuer au troisième trimestre de 2018. Entre les deuxième et troisième trimestres 2018, le taux de chômage continue de baisser, passant de 6,1% à 5,9%. La différence en glissement annuel est beaucoup plus grande, à savoir 1,4 point de pourcentage. Avec un pourcentage de 5,9%, le taux de chômage BIT de la Belgique atteint son plus bas niveau depuis le début des mesures en 1983.

Depuis le troisième trimestre 2017, le taux de chômage des femmes est inférieur à celui des hommes. L’écart s’est encore creusé au troisième trimestre 2018, étant donné que le taux de chômage des femmes a diminué de 5,9% à 5,5% entre les deuxième et troisième trimestres de 2018 alors que le taux de chômage des hommes a légèrement augmenté de 6,3% à 6,4%.

Baisse remarquable du taux de chômage des jeunes

Au troisième trimestre 2018, le taux de chômage des 15 à 24 ans se chiffrait à 16,3%, celui des 25 à 49 ans à 5,5% et celui des plus de 50 ans à 3,9%.

Alors que le taux de chômage des jeunes affiche la plupart du temps une hausse au troisième trimestre en raison de l’arrivée des jeunes ayant quitté l’école sur le marché de l’emploi, ce phénomène ne s’observe pas ces deux dernières années. Entre les deuxième et troisième trimestres 2018, le taux de chômage des jeunes continue de baisser, passant de 18% à 16,3%. Au troisième trimestre 2017, le taux de chômage des 15 à 24 ans était encore de 19,1%.

Le taux de chômage diminue aussi dans les autres tranches d’âges, tant par rapport au trimestre dernier que par rapport à l’année précédente.

Le taux de chômage baisse surtout en Wallonie

Entre les deuxième et troisième trimestres de 2018, le taux de chômage a diminué de 9,1% à 8,4% en Wallonie. Le taux de chômage a reculé de 3,5% à 3,4% en Flandre mais a augmenté de 13,0% à 13,9% à Bruxelles. La comparaison avec le troisième trimestre 2017 montre une baisse du taux de chômage dans les trois régions.

Source : Statbel – Enquête sur les forces de travail

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.