FR | NL | LU
Peoplesphere

Appel à la ‘télégrève’ : pour rappel, ce lundi 29 mars, les syndicats contestent à nouveau pour revoir la norme d’augmentation des salaires.

Comme le rappellent la CSC et la FGTB, les négociations concernant l’AIP sont au point mort. « Les employeurs s’en tiennent à une augmentation maximale des salaires de 0,4 %. Pas plus de quelques miettes – ou plus concrètement : deux brioches de pain par mois. C’est inacceptable. » C’est pour cette raison qu’une journée de grève nationale a été décrétée en Belgique ce lundi 29 mars. A Bruxelles, la grève se déroulera dans les entreprises, mais aussi chez soi, en « télégrève ».

Le Front Commun CSC-FGTB souhaite qu’un accord interprofessionnel (AIP) soit obtenu pour 2021 et 2022. Cet accord devrait bénéficier aux quatre millions de salariés en Belgique. Les négociations sont actuellement à l’arrêt.

Les syndicats précisent : « les employeurs rejettent toute possibilité d’augmentation des salaires de plus de 0,4 %. Ils se cachent derrière la crise du COVID-19. Il est vrai que de nombreuses entreprises et leurs employés sont en difficulté. Mais certains secteurs se portent très bien et ont versé de généreux dividendes à leurs actionnaires en pleine crise sanitaire. Les travailleurs, eux, ne reçoivent que des miettes. 0,4 %, c’est trop peu, surtout dans les secteurs où les choses tournent bien ces derniers mois. Dans de nombreux cas, cela n’a été possible que grâce aux efforts considérables déployés par les travailleuses et travailleurs. Ils et elles méritent le respect. En refusant d’augmenter notre pouvoir d’achat, les employeurs freinent la reprise économique et menacent la paix sociale en pleine crise sanitaire. »

Source : CSC

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.