FR | NL | LU
Peoplesphere

Les demandeurs d’emploi jeunes, premiers bénéficiaires de la reprise de l’économie wallonne.

L’emploi wallon affiche une tendance plutôt réjouissante. On constate cependant que les tendances sont contrastées selon la situation administrative des personnes inscrites dans la demande d’emploi. L’analyse, à un an d’intervalle, de la situation des différentes couches de la population concernée livre quelques indices intéressants.

Le Forem livre en effet ses résultats mensuels: « Fin septembre 2017, la Wallonie compte 221.006 demandeurs d’emploi inoccupés, soit 8.055 demandeurs d’emploi de moins qu’en août 2016. Ceux-ci représentent 14,0 % de la population wallonne. A fin septembre 2016, ce taux de demande d’emploi était de 15,0% et de 15,7% à fin juillet 2015. La demande d’emploi diminue donc toujours en Wallonie sur base annuelle. »

Parmi ces 221.006 D.E.I. :

– 51,6% sont des hommes ;
– 21,5% sont âgés de moins de 25 ans, 25,0 % ont 50 ans et plus ;
– 43,5% sont au plus diplômés de l’enseignement secondaire du 2ème degré ;
– 30,6% sont inoccupés depuis moins de six mois et 37,4 % depuis deux ans et plus.
8.055 demandeurs d’emploi de moins qu’en août 2017 (écart mensuel)

Par rapport au mois passé, le nombre de D.E.I. a reculé de 3,5 %, ce qui représente 8.055 personnes de moins dans la demande d’emploi wallonne.

15.478 demandeurs d’emploi de moins qu’en septembre 2016 (écart annuel)

À fin septembre 2017, le nombre de D.E.I. en Wallonie enregistre une diminution de 6,5 % à un an d’écart. Cela correspond à une diminution nette de 15.478 personnes. Les tendances sont contrastées selon la situation administrative des personnes inscrites dans la demande d’emploi.

Ecart annuel selon la situation administrative des personnes

Demandeurs d’emploi demandeurs d’allocation : – 9,0 %, soit 14.686 personnes
Jeunes en stage d’insertion : + 4,4 %, soit + 1.494 personnes
Demandeurs d’emploi inscrits obligatoirement : – 10,5 %, soit 2.676 personnes de moins
Demandeurs d’emploi inscrits librement : + 2,7 %, soit 390 personnes

Ecart annuel selon les classes d’âge

Toutes les classes d’âge au sein des D.E.I. sont orientées à la baisse sur base annuelle. Le nombre de D.E.I. âgés de moins de 25 ans enregistre le recul le plus marqué, avec –7,9% à un an d’écart. Viennent ensuite les personnes âgées de 50 ans et plus, dont le nombre diminue de 4,6% sur base annuelle.

Ecart annuel selon les durées d’inoccupation

La demande d’emploi diminue à un an d’écart quelle que soit la classe de durée d’inoccupation des personnes. Les reculs les plus notables concernent les publics inoccupés depuis moins de 6 mois (-12,0%) et ceux inoccupés depuis au moins 2 ans mais moins de 5 ans (-7,0%).

Enfin, l’évolution de la demande d’emploi est peu différenciée selon le sexe des personnes inscrites : -6,6% parmi les femmes et –6,4% parmi les hommes comparativement à septembre 2016, ces derniers étant légèrement majoritaires dans la demande d’emploi (51,6%).

Source : Le Forem

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.