FR | NL | LU
Peoplesphere

Les dépenses relatives aux allocations de chômage ont augmenté de 4,7 milliards en raison de la crise.

L’année 2020 restera une année exceptionnelle. Jamais dans son histoire, longue de 86 ans, l’ONEM n’a soutenu autant de travailleurs et d’employeurs. Comme l’organisme public le précise à l’occasion de la publication de son rapport annuel, 2,3 millions de personnes différentes ont touché des allocationsen 2020. C’est une personne d’âge actif sur 3 et c’est près de 900.000 personnes de plus que l’année précédente. 170.000 employeurs ont été soutenus, d’une façon ou d’une autre par l’ONEM. C’est 2 employeurs sur 3 et 70% de plus qu’une année normale.

Les dépenses totales de l’ONEM en matière de prestations sociales s’élevaient à 10,9 milliards d’EUR en 2020. La crise sanitaire a entraîné une dépense supplémentaire de 4,7 milliards d’EUR par rapport au budget pour 2020 estimé dans le rapport annuel 2019 de l’ONEM. Celle-ci a certainement permis de ‘limiter la casse’ alors que la crise est toujours en cours.

L’augmentation des dépenses la plus importante se situe dans le régime du chômage temporaire, où nous enregistrons une dépense supplémentaire de 4,042 milliards d’EUR. Les dépenses relatives aux allocations de chômage temporaire ont été plus de dix fois supérieures au montant estimé si la crise du coronavirus n’avait pas frappé. Les dépenses de chômage complet ont augmenté de 568 millions d’EUR et les dépenses d’allocations d’interruption de 110 millions d’EUR. De ce coût supplémentaire, 8,2% sont dus aux mesures de crise spécifiques par lesquelles les autorités offrent un soutien supplémentaire à ceux qui ont été touchés par la crise.

La crise a donc eu un coût très élevé au niveau des dépenses de l’ONEM qui ont augmenté de 75,4% par rapport aux prévisions. Mais les mesures qui ont été mises en œuvre dans ce secteur ont permis de protéger les travailleurs contre la maladie, la perte de revenus et la perte d’emploi, de sauvegarder la viabilité des entreprises et plus largement de soutenir l’économie. Sans ces mesures et sans ces dépenses, les coûts humains, sociaux et économiques auraient été bien plus élevés pour la société. Ces mesures faciliteront également la reprise lorsque les conditions sanitaires le permettront.

Source: ONEM

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.