FR | NL | LU
Peoplesphere

Résultats pour le tag: ‘chômage temporaire’

En 2020, les travailleurs belges du secteur privé ont en moyenne travaillé 11 jours de moins qu’en 2019.

En 2020, le nombre d’heures d’absence du travailleur belge moyen dans le secteur privé est 40 % plus élevé qu’en 2019. Cette augmentation représente 11 jours supplémentaires, selon le baromètre du secrétariat social Acerta. L’incidence du coronavirus est on ne peut plus claire au vu des deux pics évidents observés dans les chiffres des absences. Ce ne sont pas tant les absences pour cause de maladie ou les crédits-temps supplémentaires tels que le congé parental corona qui expliquent cette croissance des absences, mais bien le chômage temporaire. Lire plus

Le recours au chômage temporaire a permis, jusqu’à présent, de limiter l’augmentation du nombre de demandeurs d’emploi indemnisés.

Selon les statistiques de l’ONEM, en décembre 2020, 316.182 chômeurs complets indemnisés demandeurs d’emploi ont perçu une allocation, soit 2.042 de plus qu’en décembre 2019 (+0,7%). Ces 316.182 allocataires se répartissent comme suit: 284.583 chômeurs complets indemnisés demandeurs d’emploi admis sur la base d’un travail à temps plein ou admis sur la base des études, 18.625 chômeurs complets indemnisés demandeurs d’emploi admis sur la base d’un travail à temps partiel volontaire, 10.715 chômeurs complets indemnisés demandeurs d’emploi bénéficiant d’un complément d’entreprise et 2.259 allocations de sauvegarde (nouvelle allocation à partir d’octobre 2020). Lire plus

Chômage temporaire pendant la deuxième vague de coronavirus : 14,4% des travailleurs restent concernés.

Lors du pic de la deuxième vague de coronavirus (novembre-décembre 2020), 60 % de travailleurs belges en moins ont été confrontés au chômage temporaire que lors du pic de la première vague. En décembre 2020, ce sont en moyenne 0,82 jours de travail qui n’ont pas été prestés en raison du chômage temporaire, par rapport à 4,4 en avril. Cette baisse du chômage temporaire s’explique en grande partie par les nombreux jours de congé pris lors des derniers mois de l’année. Selon Acerta, notre économie se remettait aussi doucement des lourdes conséquences du premier confinement. Lire plus

Le chômage temporaire au secours des PME pour tenir le coup pendant le premier trimestre de 2021.

Au premier trimestre 2021, en moyenne quatre PME sur dix occupant jusqu’à 250 travailleurs (39,9%) souhaitent recourir à la mesure d’aide « chômage temporaire pour cause de coronavirus », soit une augmentation par rapport à septembre (35,0%). Dans le secteur de l’industrie et de la construction, la part grimpe désormais à plus de six PME sur dix. La diminution du travail et la fermeture sont les principales raisons. Moins d’un quart désigne la quarantaine des collaborateurs comme motif. Une PME sur dix analyse cet appel en raison de la fermeture de l’école ou de la crèche des enfants de leurs collaborateurs. Lire plus

12,7% des travailleurs sont concernés actuellement par le chômage temporaire.

La tendance au recours au chômage dit corona est à l’augmentation, même si le pourcentage est faible. pour une deuxième vague. En effet, 12,7% des travailleurs belges du secteur privé ont été confrontés à au moins 1 jour de chômage temporaire en novembre. C’est plus qu’en septembre (6,4%) et octobre (8,4%), constate la société de services RH ACERTA, mais elle considère que ce chiffre de 12,7% est plutôt bas compte tenu des assouplissements et des secteurs qui ont été contraints de fermer par le gouvernement. Lire plus

Utilisation obligatoire des congés légaux : 55% des employeurs ayant recours au chômage temporaire ont des travailleurs qui doivent encore prendre des congés cette année.

Pour 55% des employeurs avec des travailleurs qui ont été mis en chômage temporaire, il s’avère que ces travailleurs ont encore des jours de congés légaux à prendre pour 2020. Le prestataire de services RH Acerta souhaite avertir les employeurs. En 2020 aussi, les travailleurs doivent prendre les jours de congé DE cette année AU COURS DE cette année. Sinon, le contrôle de l’ONEM pourrait causer des surprises désagréables en 2021, à savoir la récupération d’indemnités de chômage temporaire indûment versées et le remplacement de ces jours par des congés légaux. Lire plus

Un travailleur sur sept confronté au chômage temporaire en cette fin d’année, soit 3 fois moins que lors de la première vague.

En novembre, un travailleur sur sept (14 %) du secteur privé a été confronté au chômage temporaire dû au coronavirus (contre presque le triple en avril, soit 36%). Le nombre de travailleurs qui ont été au chômage temporaire pendant au moins un jour en novembre s’élève à environ un tiers du chiffre d’avril. Le chômage temporaire a atteint 5,29% des jours théoriques à prester au mois de novembre, c’est-à-dire deux fois plus qu’en octobre, mais n’en est qu’à un quart du pic de la crise d’avril, où plus de 20% (21,82%) des jours ont été sacrifiés au chômage temporaire. Les jours de chômage temporaire ont doublé, mais se limitent (provisoirement) à un quart du pic atteint pendant la première vague de la crise du Covid-19. Lire plus

Nouvelle progression de 5% des chiffres du télétravail en novembre et légère hausse du chômage temporaire.

Le nouveau confinement et les mesures anti-corona qui l’accompagnent ont à nouveau provoqué une hausse des chiffres du télétravail au sein des entreprises belges. La part du télétravail dans le total des heures prestées en novembre a progressé de 5% par rapport au mois précédent. De même, le chômage temporaire s’inscrit en légère hausse, ce qui est sans doute le résultat d’un assouplissement des conditions appliquées pour faire appel à ce régime. Lire plus

Avant le reconfinement, le télétravail concernait encore au moins 25% des travailleurs.

Depuis l’énorme pic du mois d’avril, un nombre important de collaborateurs belges ont continué le télétravail. Bien que la situation se soit stabilisée depuis l’été, les chiffres d’Attentia montrent que les employés ont encore presté au moins un quart de leurs heures de travail depuis leur domicile en octobre. Cependant, en raison du nouveau confinement et du télétravail obligatoire depuis le 2 novembre, les statistiques de télétravail devraient repartir à la hausse ce mois-ci. Le chômage temporaire risque également d’augmenter à nouveau, car les règles ont été assouplies vendredi dernier. Lire plus

Coronavirus et crise économique : 38 mesures gouvernementales au service de 4 objectifs de soutien aux personnes et aux entreprises.

Le gouvernement fédéral vient de se prononcer en faveur d’un vaste plan de soutien socio-économique. La crise du coronavirus est aussi une grave crise socio-économique qui touche durement une multitude de personnes et d’entreprises. Le gouvernement fédéral ne peut pas et ne veut pas rester insensible à toutes ces personnes et entreprises qui sont au bord du gouffre. Elles ont besoin d’aide aujourd’hui : un soutien concret et suffisamment important pour leur permettre de traverser cette deuxième période difficile en moins d’un an. Lire plus

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.