FR | NL | LU
Peoplesphere

Résultats pour le tag: ‘chômage temporaire’

Le partage des travailleurs, une option réelle afin d’éviter les licenciements collectifs et de limiter le recours au chômage temporaire?

Malgré les nombreux avantages, le partage de travailleurs n’est pas encore ancré dans l’économie belge à l’heure actuelle. Le groupe de services RH Acerta lance une plateforme de partage du personnel à destination des entreprises. Au moyen de ce projet, baptisé Bridge, il souhaite offrir aux entreprises des alternatives au chômage temporaire et aux licenciements collectifs en raison de la crise du coronavirus. Les travailleurs peuvent adhérer volontairement et recevoir l’opportunité de travailler temporairement dans une autre entreprise. Ils retourneront ultérieurement chez leur employeur initial. Les entreprises intéressées peuvent s’inscrire sur cette plateforme de partage si elles connaissent un surplus ou un manque (temporaire) de personnel pour l’instant. Lire plus

Chômage temporaire pour force majeure : retour aux règles habituelles à partir du 1er septembre pour la plupart des secteurs.

L’ONEM a prévu des mesures transitoires pour la période du 1er septembre au 31 décembre en ce qui concerne le chômage temporaire consécutif à la pandémie. En effet, pendant la période du 13.03.2020 au 31.08.2020, une interprétation souple de la notion de force majeure a été adoptée et toutes les situations de chômage temporaire dues au coronavirus peuvent être considérées comme du chômage temporaire pour force majeure, même si elles résultent d’un manque de travail pour des raisons économiques et que, par exemple, il est encore possible de travailler quelques jours par semaine. Lire plus

Augmentation du chômage indemnisé de 7,1% en juin, et ce n’est sans doute qu’un début…

En juin 2020, 356.542 chômeurs complets indemnisés demandeurs d’emploi ont perçu une allocation, soit 23.582 de plus qu’en juin 2019 (+7,1%). Ces 356.542 allocataires se répartissent comme suit : 324.022 chômeurs complets indemnisés demandeurs d’emploi admis sur la base d’un travail à temps plein ou admis sur la base des études, 22.001 chômeurs complets indemnisés demandeurs d’emploi admis sur la base d’un travail à temps partiel volontaire et 10.519 chômeurs complets indemnisés demandeurs d’emploi bénéficiant d’un complément d’entreprise. Lire plus

Le coronavirus brise l’équilibre de l’emploi dans le secteur horeca: les emplois fixes réduits de moitié, pas de flexi-jobs et deux fois moins de jobistes.

En juin, la moitié des travailleurs permanents de l’horeca étaient au chômage temporaire. Il s’agit encore d’un grand groupe, mais pour la première fois depuis des mois, on a bel et bien assisté à une baisse du nombre de chômeurs temporaires dans le secteur. En outre, le nombre d’emplois dans l’horeca a diminué de moitié en juin par rapport au mois de pointe de janvier de cette année (de 138,3% d’emploi à seulement 71,5%). Lire plus

Le marché du travail confronté à un choc sans précédent: nous voyons les limites de la protection sociale face à une crise inégalitaire.

Avec la crise sanitaire du COVID-19, l’économie a brusquement été plongée dans une récession sans précédent. Les conséquences humaines et économiques sont immenses. Grâce à l’action des stabilisateurs automatiques et aux mesures de soutien mises en place très rapidement, le choc sur le revenu des ménages et sur les entreprises a pu être amorti. Ce sont les pouvoirs publics qui l’ont principalement assumé. Toutefois, le Conseil Supérieur de l’Emploi a pu mettre en évidence dès aujourd’hui les profondes inégalités renforcées par la crise en cours. Lire plus

Selon l’OCDE, la baisse du taux d’emploi du premier trimestre n’était que le début d’une crise qui touche particulièrement les jeunes.

Le taux d’emploi de la zone OCDE – la part des personnes en âge de travailler ayant un emploi – était en baisse à 68.6% au premier trimestre 2020, contre 68.9% au trimestre précédent, la première diminution depuis début 2013. Tandis que les taux d’emploi de la zone OCDE pour les femmes et les hommes diminuaient à la même vitesse (à 61.3% et 76.1%, respectivement), le taux d’emploi des jeunes (15-24 ans), en baisse à 41.9% (contre 42.3%) était particulièrement affecté. Lire plus

Jusqu’à présent, la crise sanitaire a surtout eu un impact sur les emplois temporaires.

En tant qu’office belge de statistique, Statbel souhaite analyser l’impact de la crise du Covid-19 sur le marché du travail, en mettant rapidement à disposition des chiffres indicatifs. Sur la base des résultats provisoires tirés de l’Enquête sur les forces de travail du mois de mai, il apparaît qu’en dépit du fait que les travailleurs en chômage temporaire sont considérés comme occupés, le taux d’emploi des 20-64 ans a diminué pour le deuxième mois consécutif. Lire plus

Le chômage temporaire devrait se poursuivre dans 1/3 des PME pendant cet été.

La mesure temporaire qui court jusqu’au 31 août sera encore utilisée par les PME belges en juillet et en août. En moyenne, une PME sur trois déclare encore recourir au chômage temporaire, tant à Bruxelles qu’en Flandre et en Wallonie. Nous observons le besoin le plus élevé dans les PME de 20 à 50 travailleurs et dans le Limbourg. Les PME de moins de 5 travailleurs et le Brabant flamand enregistrent le besoin le plus réduit. Lire plus

L’ERMG confirme la reprise de l’économie, marquée par la forte diminution du chômage temporaire mais rappelle aussi que le chemin sera long…

Cette semaine les entreprises belges interrogées indiquent une baisse de leur chiffre d’affaires de 23 % par rapport au niveau d’avant crise, soit une amélioration de trois points de pourcentage en comparaison à l’enquête précédente. Les indicateurs relatifs au risque de faillite, aux problèmes de liquidité, à l’emploi, au degré d’inquiétude et aux investissements montrent également une relative amélioration cette semaine, même s’ils restent à un niveau préoccupant. Lire plus

Le report massif des jours de congés promet une deuxième partie d’année compliquée pour bon nombre d’entreprises.

Le chômage temporaire pour force majeure a été activé de façon massive par les employeurs, en particulier en avril où 42 % des heures qui auraient dû être prestées ont été chômées, en ce qui concerne les clients du secrétariat social de l’UCM. Les employeurs n’ont pas remplacé les salariés par des travailleurs de statuts différents. Durant le congé de Pâques, la « consommation » des jours de vacances annuelles a atteint 48 % de la normale. En d’autres termes, une boule de neige de congés à prendre grossit depuis le début du confinement. Lire plus

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.