FR | NL | LU
Peoplesphere

Les emplois technologiques animent le marché du recrutement: la Belgique accuse un réel retard sur le plan de l’attractivité.

Au premier semestre 2019, Indeed a enregistré 2.960 recherches belges (par million de recherches) pour des emplois dans le secteur technologique. C’est 1.162 de plus qu’au premier semestre 2017. Cette forte augmentation permet à la Belgique de rattraper une partie de son retard sur le reste de l’Europe (4.021 recherches par million de recherches au premier semestre 2019) et les États-Unis (5.876 recherches par million de recherches sur la même période).

De plus en plus de Belges veulent travailler dans le secteur technologique. Sur Indeed, le nombre de recherches en Belgique pour des emplois de ce type a augmenté de pas moins de 62 % en deux ans.

Près des quatre cinquièmes des recherches en Belgique (78,87 %) portent sur des emplois techniques dans notre pays, 10,66 % en Europe et 9,20 % en Amérique du Nord. Si l’on compare ces chiffres avec ceux du Royaume-Uni ou des Pays-Bas, par exemple, on constate que les Belges ont un esprit plus international. « Le Royaume-Uni dispose évidemment d’un marché technologique solide, puisque Londres est le principal centre technologique européen, et les Pays-Bas ont également de nombreuses opportunités dans ce domaine », explique Arjan Vissers, Senior Manager Strategy & Operations chez Indeed Benelux.

Toutefois, la situation est totalement différente pour le Portugal ou le Danemark. L’intérêt pour une carrière internationale dans le secteur de la technologie est encore plus marqué dans ces deux pays. « En raison de la situation économique et des bas salaires moyens au Portugal, de plus en plus de chercheurs d’emploi décident de chercher à l’international », ajoute M. Vissers. « Les travailleurs sont les mieux payés dans les pays scandinaves. L’orientation internationale au Danemark peut refléter une saine ambition de ne pas être à la traîne par rapport au reste du monde dans ce secteur. »

Les talents technologiques ignorent la Belgique

L’intérêt pour les emplois techniques belges baisse à l’étranger. Le nombre de recherches étrangères pour de tels emplois sur le territoire belge a diminué de 10,28 % en deux ans. « La Belgique n’est pas encore reconnue comme un nouveau pôle technologique européen », conclut M. Vissers. En 2018, cependant, l’investissement en capital dans le secteur technologique belge s’est élevé à 289 millions de dollars ; en 2019, il était de 494 millions de dollars, selon le rapport d’Atomico sur l’état de la technologie en Europe. « Il y a de fortes chances que cela influence l’intérêt futur des chercheurs d’emploi. »

Source: Indeed

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.