FR | NL | LU
Peoplesphere

Résultats pour le tag: ‘indeed’

Le marché de l’emploi en Belgique retrouve presque son niveau d’avant la crise du coronavirus.

Une analyse d’Indeed révèle que le marché de l’emploi belge est presque revenu au niveau d’avant la crise du coronavirus. Il y a actuellement 6 % d’offres d’emploi en moins. « Le redressement du marché du travail en Belgique semble être en lien avec les mesures contre le coronavirus : depuis que les autorités ont commencé à les réduire lentement mais sûrement, le nombre d’offres d’emploi augmente. » Lire plus

Redressement du marché de l’emploi en cours: le nombre d’offres d’emploi à pourvoir augmente doucement.

Par rapport à février 2020, juste avant le confinement, le marché du travail belge semble doucement se redresser. Depuis le point bas d’août 2020 (-39% de postes vacants par rapport à avant la pandémie), le nombre de postes vacants augmente lentement mais sûrement, même s’il est encore inférieur de -14,1% à celui d’avant la pandémie. C’est ce que révèle une analyse d’Indeed. Lire plus

Procédure de recrutement: la lenteur de la réponse de l’employeur décourage près de 60% des candidats.

Six candidats sur dix déclarent avoir abandonné leur procédure de recrutement en cours parce que l’employeur ne leur a pas répondu ou répondu très tardivement. C’est la conclusion d’une enquête menée par Indeed auprès de 500 demandeurs d’emploi et 500 employeurs. De plus, 50% des candidats interrogés déclarent avoir attendu beaucoup trop longtemps avant de savoir s’ils étaient invités à un entretien. Lire plus

Discrimination : 40% des travailleurs craignent de parler ouvertement de leur vie privée par crainte des préjugés.

25 % des salariés et 17 % des employeurs considèrent qu’une politique dynamique de diversité et d’inclusion est inutile. Une image positive de l’entreprise ou de l’organisation constitue selon les deux catégories la principale portée d’une telle politique. Salariés et employeurs estiment aussi que postuler sous couvert d’anonymat permet, en général, de diversifier le personnel et le rendre plus solidaire. Telle est donc la constatation d’Indeed, après avoir interrogé plus de 1 000 salariés et 580 employeurs sur la diversité et l’inclusion au travail. Lire plus

La reprise du marché du travail belge est l’une des plus lentes d’Europe…

Comparé à février 2020, juste avant le confinement, le marché du travail belge semble se redresser lentement, mais sûrement. Depuis fin novembre, le nombre d’offres d’emploi augmente: fin avril, le nombre d’offres d’emploi n’était « que » de 17,5 % inférieur à celui d’avant le coronavirus. Des secteurs restent en difficulté. On peut, malgré tout, noter une éclaircie à l’horizon de cette pandémie. Ces deux derniers mois, l’HORECA en crise a connu la plus forte croissance jamais réalisée depuis près d’un an et demi. Lire plus

Les revendications salariales résistent à la crise: 25% des salariés se disent même déterminés à revendiquer une augmentation de salaire.

La crise sanitaire liée au coronavirus ne s’est pas immédiatement traduite par une révision à la baisse des attentes salariales des employés belges. Pour plus d’un tiers d’entre eux, garder son salaire est devenu un leitmotiv qui a gagné en importance au cours de l’année écoulée. Plus de 80 % ne sont pas favorables au gel (temporaire) des augmentations de salaire ou des primes ou à la diminution (temporaire) des salaires. Un quart des salariés aspirent, d’ailleurs, à une augmentation de salaire. Et donc, selon l’enquête menée par Indeed sur la salaire des travailleurs, belges, il semble hors de question de se serrer la ceinture, pas même pour sauver son propre emploi ou celui de ses collègues. Lire plus

Le marché du travail en Belgique reste à la peine en comparaison à nos pays voisins.

Au cours des douze derniers mois, le marché belge du travail s’est redressé à un rythme nettement plus lent que celui des pays voisins. Selon les estimations d’Indeed, le marché du travail belge accuse toujours un retard important, une année après le début de la crise liée au coronavirus, par rapport à ses pays voisins. Le nombre de postes vacants reste à – 20 % par rapport aux chiffres de mars 2020. Lire plus

Difficile reprise pour le marché du travail et le nombre d’offres d’emploi: l’impact sur les secteurs à l’arrêt n’est pas compensé par les secteurs essentiels.

Depuis octobre 2020, le nombre d’offres d’emploi sur le marché du travail en Belgique se situe à un niveau inférieur de plus d’un tiers par rapport à celui de l’année précédente. Cette tendance se poursuit au cours de la première semaine de 2021. Dans certains secteurs, néanmoins, l’impact reste énorme, avec une baisse de 50 à 70% des emplois disponibles par rapport à l’année précédente.  Lire plus

Le télétravail, un argument de plus en plus essentiel dans les offres sur le marché de l’emploi.

Maintenant que le confinement en Belgique a été prolongé jusqu’au 1er mars, le travail à domicile restera la règle pendant encore au moins un mois et demi. Indeed a examiné comment les employeurs et les employés, ou les demandeurs d’emploi ont respectivement publié ou recherché des offres d’emploi qui mentionnent explicitement le travail à domicile. Lire plus

Des employeurs plutôt optimistes pour 2021 face à des travailleurs nettement moins positifs: un décalage interpellant.

Plus de 60 % des employeurs belges sont confiants quant à l’évolution du marché du travail au cours de l’année prochaine. C’est ce qui ressort de l’étude internationale ‘Global Sentiment Survey : Employment in a Time of Crisis’, menée par Indeed auprès des employeurs et des travailleurs. A contrario, les employeurs des pays voisins sont nettement moins optimistes. De même pour les travailleurs de Belgique, pour qui l’avenir paraît plutôt sombre. À peine un quart d’entre eux se montre optimiste par rapport au marché du travail en 2021. Lire plus

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.