FR | NL | LU
Peoplesphere

Evolution des salaires: mieux vaut travailler à Bruxelles lorsqu’on est employé, là où le salaire médian brut atteint 3.300 euros/mois.

Sur la base des données salariales réelles de 400.000 Belges employés à temps plein, SD Worx fournit une image précise du ‘salaire moyen’ des Belges, au sein des différentes provinces. Après le premier trimestre, le montant brut médian est légèrement inférieur à 3.000 €, sauf pour ceux qui travaillent à Bruxelles (3300 euros) ou dans le Brabant flamand et wallon. La moitié des salariés wallons gagnent plus de 2700 euros bruts par mois: cela concerne principalement les travailleurs temps plein dans le secteur privé.

La moitié des personnes qui travaillent à temps plein dans le secteur privé ont un meilleur salaire que l’autre moitié des travailleurs. Il existe des différences importantes : le Limbourg a le salaire médian le plus élevé pour les ouvriers, et Bruxelles le plus bas. Les chiffres tiennent compte de la composition de la population belge par statut (employés/ouvriers), sexe, âge, secteur et taille de l’entreprise.

Bien comprendre les bases

Par « salaire mensuel brut », nous entendons le montant mensuel figurant sur la fiche de paie, sans les primes de fin d’année et les pécules de vacances. Ce montant ne tient également pas compte des avantages extra-légaux, ni des coûts de l’employeur.

Jordane Houdart, consultante juridique PME chez SD Worx : « Un salaire médian donne une meilleure idée de la réelle moyenne des salaires en Belgique. Souvent, les études fonctionnant avec des moyennes non pondérées ne donnent pas une image correcte de la situation salariale des travailleurs. Travailler avec des données salariales réelles – en tout cas en utilisant le plus grand échantillon de Belgique – est plus fiable que les questionnaires : sinon, il peut y avoir un aspect biaisé selon la personne qui a répondu. »

Il y a également énormément d’idées reçues qui ne sont pas toujours vraies. Les salaires sont réputés être les plus élevés à Bruxelles, mais ce n’est le cas que pour les employés. Pour les ouvriers, le salaire médian y est le plus bas du pays. En fonction de votre rôle spécifique, de votre âge, de votre secteur et de votre statut, votre rémunération sera différente.

« Si vous avez un rôle exécutif, il est préférable de comparer avec des profils similaires, de préférence dans le même secteur et le même lieu d’emploi. Le salaire brut médian des ouvriers a augmenté au cours des trois premiers mois de 2022 pour atteindre 2672 €, en excluant des suppléments tels que les primes pour le travail de nuit ou autres suppléments sectoriels. Le Limbourg a le salaire médian le plus élevé (2 805,5 euros) et emploie une plus grande proportion d’ouvriers que Bruxelles, par exemple. En tant qu’ouvrier, il peut être intéressant d’examiner les régions où l’industrie est très présente. Les employeurs de ces régions feraient bien d’étendre leur campagne de recrutement au-delà des frontières de leur province. De cette manière, ils peuvent attirer de nouvelles personnes dans leur entreprise, même si les trajets sont un peu plus longs », explique Jordane Houdart de SD Worx.

Salaire médian le plus élevé pour les employés à Bruxelles

La région où vous travaillez joue donc un rôle. Par exemple, à Bruxelles, dans le Brabant flamand et le Brabant wallon, SD Worx observe des salaires élevés mais aussi une forte proportion d’employés. « En tant qu’employé, vous voulez aussi vous comparer aux mêmes profils. Pour ceux-ci, la valeur médiane est passée à 3522 € en 2022. C’est à Bruxelles que le salaire médian est le plus élevé, près de 4 000 euros bruts (3 911,5 euros). Les employeurs qui veulent payer en fonction du marché, par exemple pour attirer les talents, demandent souvent des études en référence. Cela garantit que leurs salaires sont conformes à ceux des autres employeurs de la région, mais le secteur et la taille de l’entreprise jouent également un rôle. Cet exercice est plus important que jamais dans la bataille des talents. Des recherches récentes confirment que les salaires restent la première condition de base pour que les travailleurs ne partent pas ou ne deviennent pas mécontents », conclut SD Worx.

En raison de l’indexation automatique des salaires, les employeurs ont été confrontés à une augmentation beaucoup plus rapide des coûts liés aux salaires au cours de l’année écoulée. Concrètement, avec un exemple chiffré : supposons que vous gagnez le montant médian, alors vous avez vu votre salaire indexé en moyenne en Wallonie: de 52 € bruts en 2018; de 62€ en 2019; de 48€ en 2020; de 37€ en 2021 et dans les trois premiers mois de 2022 à nouveau de 93€ (à chaque fois des montants bruts).


Source: la taille de l’échantillon d’environ 400 000 travailleurs à temps plein du secteur privé est unique en Belgique. Au niveau national, l’échantillon est pondéré et représentatif de cinq variables ensemble, à savoir la taille de l’entreprise, le secteur NACE, l’âge, le sexe et le statut de salarié. Afin de donner une image précise du « salaire moyen » (de ceux qui travaillent à temps plein), SD Worx préfère utiliser des données salariales administratives qui sont plus précises que les études basées sur des enquêtes. Les enquêtes peuvent souffrir de l’autosélection, surtout pour un sujet potentiellement sensible comme les salaires : il y a un risque que seules les personnes ayant un certain profil et, par exemple, un salaire plus élevé, répondent à l’enquête. En outre, les données remplies ne peuvent pas être vérifiées (avec la fiche de paie réelle). La médiane est la valeur qui divise la population (triée du plus bas au plus haut salaire) en deux parties égales. Une médiane est préférable à un salaire moyen car elle est plus résistante aux valeurs aberrantes qu’un salaire moyen. De grandes valeurs aberrantes peuvent apparaître dans les données salariales. L’utilisation de la moyenne entraînera une surestimation de la valeur réelle.

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.