FR | NL | LU
Peoplesphere

Résultats pour le tag: ‘rémunération’

Les voitures de société sont-elles toujours vraiment justifiées par la fonction? Attention aux idées reçues…

Moins d’un quart (23 %) des travailleurs disposent d’une voiture de société pour se rendre au travail et plus de la moitié des travailleurs viennent avec leur propre véhicule. La situation dépend toutefois fortement du secteur dans lequel vous travaillez. Les secteurs « industrie » et « commerce de gros et de détail » sont en tête. Ils se trouvent dans le top quatre en ce qui concerne le remboursement de la voiture personnelle et pour les voitures de société. Soixante pour cent des voitures de société se retrouvent dans les PME, dans les organisations comptant jusqu’à 250 travailleurs. Lire plus

Mobilité durable: la transformation des flottes de véhicules de société a commencé grâce à la fiscalité et au travail hybride.

Trois entreprises sur quatre feront de la mobilité durable une priorité dans leurs opérations d’ici 2023. 47% des entreprises belges encouragent déjà actuellement leurs collaborateurs à se déplacer de manière écologique, en proposant des options de mobilité verte dans leur package salarial. 28% prévoient d’instaurer cette mesure dans les deux ans. Les experts en mobilité d’Acerta voient deux tendances importantes pour les années à venir : l’adaptation de la fiscalité des voitures de société constitue un levier important pour rendre les flottes automobiles plus écologiques rapidement, et le travail hybride (télétravail et travail au bureau) réduit considérablement le nombre total de kilomètres parcourus pour les trajets domicile – lieu de travail. Lire plus

Nettement moins de jeunes entrants sur le marché de l’emploi, un impact concret de la pandémie de covid-19.

Au premier semestre 2021, le nombre de jeunes entrés en service avec un contrat de travail à durée indéterminée était inférieur à celui de la même période deux ans plus tôt. L’afflux de travailleurs âgés de 25 ans ou moins est de 26,4 % inférieur à ce qu’il était avant la crise du coronavirus et 4,7 % moins élevé que l’an passé. Les jeunes constituent ainsi la seule catégorie d’âge qui n’a pas connu de nouvelle hausse depuis 2020, soit l’année du coronavirus. En outre, Acerta a comparé le salaire brut de ces jeunes : avec une moyenne de 2620,85 euros, le secteur pharmaceutique leur offre le salaire de départ le plus élevé. Dans les secteurs de l’alimentation et de la logistique, qui ont bien résisté à la crise du coronavirus, les salaires d’entrée augmentent fortement, à savoir respectivement de 13,6 et 11,1 %. Lire plus

7 travailleurs sur 1000 ont obtenu une prime bénéficiaire cette année, un ‘nouvel’ outil de rémunération au rapport brut/net très attractif.

0,67 % des travailleurs – soit 7 sur 1000 – ont déjà reçu une prime bénéficiaire de leur employeur cette année. Il s’agit d’une légère augmentation par rapport à 2020, où 0,5% des travailleurs avaient reçu une prime bénéficiaire avant l’été. Bien que les primes bénéficiaires soient basées sur les résultats de l’entreprise lors de l’exercice précédent, la crise du coronavirus n’a pas rendu les employeurs plus réticents à octroyer ce bonus supplémentaire à leur personnel après une année difficile. Lire plus

Séminaire ‘hybride’ le 16 septembre – Le coût salarial de l’entreprise: rémunération, optimisation, attractivité…

Comment concilier la compétitivité des entreprises et l’intérêt salarial des travailleurs ? Aujourd’hui plus que jamais, une approche entrepreneuriale moderne peut permettre la mise en place d’outils efficaces pour maîtriser la masse salariale, tout en tenant compte des contraintes juridiques liées à la question et des droits et obligations de chaque partie à la relation de travail. Le colloque organisé à l’occasion de la sortie de l’ouvrage « Le coût salarial de l’entreprise » pointera quelques questions choisies et abordera de manière concrète la problématique du coût salarial de l’entreprise sous un angle social et fiscal. Lire plus

Prolongation et extension de la mesure de crise des 120 heures supplémentaires volontaires.

Sur proposition du ministre des Affaires sociales Frank Vandenbroucke, le Conseil des ministres a approuvé un projet d’arrêté royal qui vise à prolonger, et à étendre aux secteurs non essentiels, la mesure de crise des 120 heures supplémentaires volontaires pour les secteurs essentiels. Lire plus

La guerre des talents post-covid se gagnera avec de la flexibilité offerte aux travailleurs et du salaire.

Le coup d’envoi d’un véritable travail hybride est lancé, maintenant que nous pouvons tous reprendre lentement mais sûrement le travail au bureau. Une nouvelle façon de travailler qui offre de nombreuses opportunités aux entreprises. Les employés joueront d’ailleurs un rôle central dans ce domaine. Selon une étude de Robert Half, près de la moitié des employeurs mettront l’accent non seulement sur le travail à distance (58%) et les horaires de travail flexibles (49%), mais aussi sur les avantages sociaux (46%) et l’augmentation des salaires (40%). Lire plus

Maintien de la rémunération pour les travailleurs qui se font vacciner contre le COVID-19.

Le projet de loi accordant un droit au petit chômage aux travailleurs afin de recevoir un vaccin contre le coronavirus COVID-19 a été approuvé hier à la Chambre. Ce projet de loi s’applique à tous les travailleurs et employeurs, donc tant dans le secteur privé que dans le secteur public, bien que pour ce dernier il ne s’applique uniquement qu’aux membres du personnel contractuels. Pour les statutaires, une exemption de service pourrait s’appliquer. Lire plus

La participation aux bénéfices progresse doucement dans le classement des composantes du package de rémunération.

Grâce à la prime bénéficiaire et au bonus salarial collectif (bonus CCT 90), les organisations disposent de deux instruments pour récompenser leurs collaborateurs pour la réalisation d’objectifs. En 2020, en comparant le premier semestre à l’année dernière, le recours à ces récompenses est en hausse. Le montant versé n’augmente toutefois pas, et ce, même s’il est basé sur les bénéfices de l’année précédente. Ce sont surtout les plus petites organisations qui appliquent cette rémunération variable. Reste à présent à savoir à quoi ressembleront les bénéfices pour l’année prochaine, avec le Covid-19 qui vient ternir la situation. Les organisations peuvent adapter leurs plans jusqu’au 31 octobre. Lire plus

La réaction des employeurs face à l’instauration du chèque consommation? 11% d’accord, 64% en désaccord…

L’Arrêté Royal relatif au chèque consommation a été approuvé : à partir du 17 juillet, il est possible de récompenser les travailleurs et de soutenir en même temps l’horeca et le secteur de la culture et du sport. L’entreprise de services RH ACERTA a sondé les employeurs sur leurs projets en la matière. Sur 100 employeurs, 11 ont indiqué qu’ils feraient bénéficier leurs travailleurs du chèque. 64 employeurs sur 100 n’étaient pas encore convaincus. Les 25 % restants ont encore jusqu’à la fin de l’année pour se décider. Ce chèque peut être demandé facilement, son rapport brut-net est intéressant et il poursuit un double but : récompenser les travailleurs et soutenir les secteurs de la culture et du sport ainsi que l’horeca. Lire plus

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.