FR | NL | LU
Peoplesphere

La Flandre se tourne vers les demandeurs d’emploi wallons pour répondre à son besoin de main d’oeuvre.

Renforcement de la mobilité interrégionale… Ce sont les mots utilisés par les ministres régionaux de l’Emploi, Philippe Muyters et Pierre-Yves Jeholet qui ont dévoilé ce lundi un nouveau plan d’actions visant à soutenir les demandeurs d’emploi wallons dans leur recherche d’emploi en territoire flamand.

Le plan comporte trois éléments majeurs: un meilleur croisement des données, le renforcement des formations en langue et le déploiement d’une campagne de sensibilisation. Les deux ministres régionaux insistent sur la nécessité de renouveler la collaboration entre les organismes régionaux, qui doit permettre de répondre simultanément à deux problématiques : la difficulté de pourvoir aux emplois vacants flamands et la diminution du chômage wallon.

La diminution continue du chômage depuis plus de 30 mois est observée tant au Nord qu’au Sud du pays. De plus en plus d’entreprises flamandes peinent désormais à trouver des candidats susceptibles de répondre à leurs attentes. Il s’agit donc d’aider les demandeurs d’emploi wallons à se positionner utilement sur le marché de l’emploi flamand.

Trois actions immédiates

Le Forem va s’atteler à la gestion active des offres d’emploi et au screening fin des compétences afin de proposer des profils adéquats aux offres d’emploi venues de Flandre. L’objectif de cette amélioration opérationnelle consiste à mettre 2.500 demandeurs d’emploi wallons à disposition des entreprises flamandes.

La connaissance du néerlandais est évidemment indispensable. De nouvelles formations seront proposées aux demandeurs d’emploi. Les employeurs flamands devront préciser le niveau de maîtrise linguistique souhaité. Le néerlandais devrait être considéré comme une compétence, et non comme une condition.

Enfin, les demandeurs d’emploi wallons seront mieux informés quant aux possibilités offertes par les entreprises flamandes. Une campagne de sensibilisation sera déployée en complément des bourses à l’emploi traditionnelles.

Le ministre flamand de l’Emploi, Philippe Muyters, déclare à l’occasion de cette annonce : « Nous prenons toutes les mesures nécessaires pour que les offres d’emploi soient pourvues aussi rapidement que possible. Via le screening, la formation, l’organisation de stages et de plateformes d’expertise… Ce programme vise à accélérer les mesures de soutien au marché de l’emploi flamand. »

De son côté, Pierre-Yves Jeholet rappelle : « Nos outils doivent être plus efficients et plus flexibles afin d’améliorer la mise à l’emploi. Nous travaillons par exemple sur un stimulant financier pour les formations aux métiers pénuriques et sur le renforcement de nos formations en informatique. Il s’agit de doper les compétences de nos demandeurs d’emploi. La Flandre est dans une situation de quasi plein-emploi. Et le nombre d’offres augmente encore. Le Forem doit gérer une réserve de main d’oeuvre de façon proactive, répondre aux besoins du marché et orienter les demandeurs d’emploi vers les secteurs qui sont les plus demandeurs. »

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.