FR | NL | LU
Peoplesphere

Food At Work: une marque sectorielle afin de renforcer l’attractivité des entreprises alimentaires auprès des talents de demain.

Un emploi sur 5 dans l’industrie en Belgique concerne le secteur alimentaire. Pourtant, le secteur est face à un défi majeur : en moyenne 1500 postes restent vacants chaque jour. Une étude de Randstad confirme que le secteur peine à présenter comme employeur attractif. Alors, comment les entreprises alimentaires belges peuvent-elles encore mieux se faire connaître comme employeur de choix ? Pendant un événement sur l’attractivité du secteur alimentaire en tant qu’employeur, Fevia et Randstad ont exposé les solutions possibles.

L’industrie alimentaire est le premier secteur industriel du pays en termes de chiffre d’affaires, d’investissement et d’emploi. Les entreprises ont besoin d’engager toujours plus de travailleurs pour développer leurs activités, et en particulier des profils STEM. La digitalisation et l’automatisation croissantes dans le secteur nécessitent des nouvelles compétences adaptées à cette évolution. Et malgré tout, le secteur fait face à une pénurie sur le marché de l’emploi.

Bart Buysse, CEO de Fevia, explique ce paradoxe : « Nous cherchons tout aussi bien des électriciens que des techniciens d’entretien, mais eux, on ne les associe pas directement à l’alimentation. » En effet, les entreprises alimentaires ont besoin d’ouvriers de production, de chefs d’équipe, etc. mais aussi d’opérateurs et de conducteurs de ligne. Pour Bart Buysse il y a une erreur de perception.

Pour remédier à cette esituation, Fevia met en avant les atouts du secteur en tant qu’employeur avec la marque d’employeur Food At Work. Avec son fonds sectoriel de formations Alimento, elle a lancé les Food At Work Days : une série d’initiatives et d’événements pour motiver les jeunes à faire carrière dans l’industrie alimentaire. Chaque année, elle organise des concours à l’innovation, les Food At Work Student Awards, un événement dédié à l’alimentation de demain, le Food Forward Event, ainsi que des visites dans les entreprises alimentaires.

La particularité du secteur alimentaire est qu’il offre une multitude d’opportunités et d’emplois de qualité pour tous les profils. C’est un secteur leader en innovation, particulièrement riche en nouveautés. Le secteur vient par ailleurs de lancer le nouveau site web www.foodatwork.be qui rassemble toutes les informations et l’actualité du secteur, les opportunités dans les entreprises alimentaires et les nombreuses offres d’emploi.

L’attractivité du secteur alimentaire est en baisse!

L’industrie alimentaire doit encore mieux se faire connaître comme employeur attractif. C’est ce que révèle l’étude Randstad Employer Brand Research présentée lors d’un événement organisé par Fevia et Randstad pour les entreprises alimentaires le 17 septembre dernier chez l’entreprise membre de Fevia, Puratos. Randstad place l’industrie alimentaire à la neuvième place dans le classement des 23 secteurs les plus attrayants.

Face à la guerre des talents, l’expert Jan Denys, Directeur communication externe et affaires publiques chez Randstad, y a rappelé les atouts du secteur : « C’est un secteur qui globalement est financièrement sain, avec une sécurité d’emploi relativement grande, aux perspectives d’emploi positives, et où l’ambiance de travail est bien perçue. »

Anke Grooten, Directrice affaires sociales chez Fevia, et Cécile Beauve, conseillère chez Alimento, conseillent aux entreprises alimentaires de mieux se faire connaître en participant aux initiatives Food At Work. « N’oublions pas les stages en entreprises, l’apprentissage en alternance, les journées portes ouvertes et les contacts à établir avec les établissements scolaires. Toutes ces initiatives aident les entreprises à entrer en contact avec les jeunes afin qu’ils découvrent le secteur et qu’ils y prennent goût. »

96% des entreprises alimentaires belges sont des PME. Alors comment peuvent-elles aussi faire face aux défis de la stratégie de marque de l’employeur ? Pour conclure l’événement, Arnaud Bonnel, Directeur de Food’N Joy, a partagé 3 idées de la perspective d’une PME.

Premièrement, il reste beaucoup de travail à accomplir pour améliorer l’image et l’attractivité du secteur alimentaire, dont la position s’est dégradée depuis 2015 en passant de la 7e à la 9e place en 2019.

Ensuite, il ajoute que le secteur alimentaire représente une grande variété d’entreprises, de la PME à la multinationale, ce qui permet donc de rencontrer les aspirations d’une grande partie de la population.

Enfin, selon lui, les critères de choix d’une entreprise pour un travailleur ont fortement évolué depuis 10 ans : la réputation, la mise en place d’engagements RSE, le respect de principes éthiques sont devenus des vrais critères de choix pour les travailleurs des jeunes générations. C’est aux entreprises alimentaires, par le biais de leur branding, et particulièrement au moyen des réseaux sociaux pour les PME, de mettre en évidence ces aspects de l’employer branding du secteur alimentaire.

Source: Fevia / Randstad

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.