FR | NL | LU
Peoplesphere

Humeur : « Non, Jeff (Bezos), t’es pas tout seul… »

LA polémique de cette fin de période de vacances et un sentiment plutôt désagréable à la lecture des publications récentes concernant le ‘cas’ Amazon… Comprenons-nous bien. Le débat lancé par le New York Times quant aux conditions de travail chez Amazon, ou au sein d’autres entreprises, est en soi très intéressant car il aborde non seulement l’équilibre difficile à trouver entre performance et bien-être mais aussi parce qu’il touchera rapidement aux questions de la robotisation d’un nombre de tâches sans cesse plus élevé (rappelons-nous les projets concrets d’Amazon visant à livrer ses clients au moyen de drones, ce qui existe déjà ceci étant dit, et à revoir en conséquence l’intervention humaine sur l’ensemble de la chaîne logistique).

Ce qui nous ennuie ici, c’est qu’un dirigeant, Jeff Bezos – CEO d’Amazon en l’occurence – soit contraint de se « défendre » médiatiquement quant à la manière dont son entreprise fonctionne au quotidien. C’est le lot de toute organisation aujourd’hui, dans un environnement marqué par la transparence et la sur-médiatisation. Personne n’est à l’abri d’un (puis de plusieurs) support(s) média trop heureux de créer le buzz aux dépens d’un tiers qui n’a rien demandé à personne.

Ce que nous voulons envisager au-delà de la houle médiatique, c’est le sentiment partagé par plus d’un dirigeant / leader / manager qui attend légitimement des résultats de la part de ses collaborateurs et qui se voit, pour cette raison, qualifié d’esclavagiste gestionnaire d’un environnement de travail inacceptable et passe d’emblée aux yeux de l’opinion publique dans le rang des monstres, despotes, tyrans du monde moderne. La sensation est particulièrement désagréable. Lorsqu’un entrepreneur se trouve ‘sali’ à plus ou moins grande échelle parce qu’il attend un niveau de performance important de la part de ses collaborateurs, quelle peut donc être la motivation qui l’anime encore ce matin à l’heure d’affronter les défis divers et variés qui l’attendent? Et nous sommes certains que ce sentiment, nous sommes très nombreux à l’avoir déjà éprouvé… Non, Jeff, t’es pas tout seul !

Prenons le temps de l’analyse donc. Nous partagerons avec la communauté des People Managers une lecture complète du cas Amazon dans notre prochaine édition print de Peoplesphere (n°197 à paraître à la fin de ce mois d’août). Et surtout, n’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires via email à l’adresse redaction@peoplesphere.be !

Jean-Paul ERHARD

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.