FR | NL | LU
Peoplesphere

Tous les indicateurs de l’emploi wallon sont repassés brutalement au rouge.

Les effets de la crise du Covid-19 sur la demande d’emploi se confirment au mois de mai. La Wallonie compte 206.771 demandeurs d’emploi inoccupés à fin mai 2020, soit 7,6 % de plus par rapport au mois de mai 2019. La hausse la plus importante concerne les jeunes âgés de moins de 25 ans (+14,8%). Le Forem enregistre également 44 % d’offres d’emploi diffusées en moins par rapport à la même période l’année dernière.

Fin mai 2020, on enregistre en Wallonie 139.822 demandeurs d’emploi (D.E.) demandeurs d’allocations (dont 1.714 en Communauté germanophone) et 28.361 jeunes en stage d’insertion professionnelle (dont 162 en Communauté germanophone).

Le nombre de demandeurs d’emploi inoccupés (D.E.I.) en Wallonie comprend également 29.365 demandeurs d’emploi inscrits obligatoirement et 9.223 demandeurs d’emploi inscrits librement, soit un total de 206.771 D.E.I. à fin mai 2020.

Ceux-ci représentent 13% de la population active wallonne (taux de demande d’emploi). Il y a un an, à fin mai 2019, ce taux était de 12,1%.

Parmi ces 206.771 D.E.I. wallons :
53% sont des hommes ;
18% sont âgés de moins de 25 ans, 26% ont 50 ans et plus ;
45% sont au plus diplômés de l’enseignement secondaire du 2e degré ;
24% sont inoccupés depuis moins de six mois et 39 % depuis deux ans et plus.

Entre fin avril et fin mai 2020, le nombre de D.E.I. a diminué de 1,7%, soit 3.608 personnes de moins. La demande d’emploi évolue de manière cyclique sur une année ; une baisse se produit habituellement entre les mois d’avril et mai. En outre, durant cette période inédite liée à la crise du Covid-19 et au ralentissement de l’activité économique, ce mois de mai a été également marqué par plusieurs étapes de déconfinement en Wallonie.

14.673 demandeurs d’emploi de plus qu’en mai 2019

La demande d’emploi est pour le troisième mois consécutif orientée à la hausse en Wallonie sur base annuelle. À fin mai 2020, le nombre total de D.E.I. augmente de 7,6% par rapport à fin mai 2019. Cela correspond à une augmentation nette de 14.673 personnes.

À un an d’écart, les évolutions varient selon les catégories administratives de demandeurs d’emploi :
– demandeurs d’emploi demandeurs d’allocations : +11 ,3% (soit +14.246 personnes) ;
– jeunes en stage d’insertion : +21,3% (soit +4.971 personnes) ;
– demandeurs d’emploi inscrits obligatoirement : -3,9% (soit -1.180 personnes) ;
– demandeurs d’emploi inscrits librement : -26,7% (soit -3.364 personnes).

La hausse de la demande d’emploi à un an d’écart s’exprime dans toutes les classes d’âge. La hausse la plus importante entre mai 2019 et mai 2020 concerne les jeunes âgés de moins de 25 ans (+14,8%), suivis des personnes âgées de 25 à moins de 30 ans (+10,4%) et de celles âgées de 30 à moins de 40 ans (+7,7%). À partir de 40 ans, le nombre de D.E.I. augmente moins qu’en moyenne : +5,0% parmi les personnes âgées de 40 à moins de 50 ans, et +3,1% parmi celles de 50 ans et plus.

À noter : à fin mai 2020, la demande d’emploi compte 53 % d’hommes. La hausse de la demande d’emploi à un an d’écart se marque plus parmi l’effectif masculin (+8,8%) que parmi les femmes (+6,2%).

L’ampleur de la hausse varie selon la classe de durée d’inoccupation des personnes. C’est parmi les personnes inoccupées depuis 6 mois à moins d’un an qu’elle est la plus élevée (+23,5%). Elle est de + 9 % auprès des personnes inoccupées entre 2 ans et moins de 5 ans, de +4,7% entre 1 ans à moins de 2 ans et de +3,3% si la durée est inférieure à 6 mois. La situation des demandeurs d’emploi inoccupés depuis 5 ans et plus reste inchangée à un an d’écart (-0,1%).

En mai 2020, le Forem a diffusé 22.428 offres d’emploi (celles émanant d’autres SPE non comprises), ce qui représente une diminution de 44 % par rapport au mois de mai 2019.

Les secteurs d’activités qui accusent les reculs les plus importants (en pourcentage) sont les hôtels et restaurants (-84%) ; les services collectifs, sociaux et personnels (-71%); l’immobilier, location et services aux entreprises (-70%) ; l’éducation (-64%) ; l’administration publique (-62%), les industries manufacturières (-59%) ; les transports, entreposage et communications (-55%) ; la construction (-51%) ; le commerce de gros et de détail (-45%).

En outre, 6.101 offres reçues d’un autre service public de l’emploi (Actiris et VDAB) ont fait l’objet d’une diffusion via le site du Forem en mai 2020.

Source: Forem

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.