FR | NL | LU
Peoplesphere

Inquiets et pragmatiques: 80% des jeunes Belges sont inquiets quant à la protection de leurs données.

La protection des données privées sur le web est LE sujet du moment. Mais les jeunes Belges sont-ils conscients des enjeux? Huit Belges sur dix s’inquiètent de la protection de leurs données en ligne. Toutefois, quatre Belges sur dix seraient disposés à vendre une partie de leurs données privées à des entreprises…

En 2015, le bureau d’analyse de tendances Trendwolves a enquêté, à la demande de Hello bank!, sur la manière dont les jeunes Belges assuraient la protection de leur vie privée sur le web. Une nouvelle enquête a été menée récemment pour mesurer les changements éventuels. Un nouvel échantillon représentatif de 750 compatriotes âgés entre 18 et 40 ans a été soumis à un questionnaire sur la protection de la vie privée en ligne.

82% des Belges sont insuffisamment informés

Les chiffres de la dernière enquête confirment largement les tendances dégagées en 2015. A souligner : malgré l’augmentation de l’attention accordée par les médias et le monde politique à la protection de la vie privée en ligne, 82% des Belges estiment qu’ils ne sont pas suffisamment informés sur la manière dont ils peuvent protéger leurs données privées. Seuls 18% estiment n’avoir pas besoin d’informations supplémentaires. Près de sept personnes sur dix (68%) reconnaissent les publicités ciblées, mais près de 60% ne savent pas comment vérifier la fiabilité d’un site internet ou d’une application.

Perte de contrôle

Huit Belges sur dix âgés de 18 à 40 ans s’inquiètent de la manière dont leurs données privées sont utilisées à leur insu. Ils sont aussi très fatalistes : près de neuf personnes interrogées sur dix (87%) estiment que quoi qu’ils fassent, ils ne pourront jamais se protéger à 100%. Cette inquiétude, combinée à des connaissances limitées en informatique, crée une situation assez problématique, où les citoyens ont le sentiment de perdre le contrôle de la frontière entre données privées et publiques.

 

Quatre Belges sur dix envisageraient de vendre leurs données personnelles

Même si la plupart des personnes interrogées (70%) ne souhaitent pas que les entreprises et pouvoirs publics utilisent leurs données personnelles, 36% préfèrent payer pour des services en ligne en argent plutôt qu’en données privées.

L’enquête dévoile également que 4 personnes interrogées sur 10 seraient prêtes à vendre leurs données personnelles à des entreprises privées. A noter que plus les Belges ont l’impression de contrôler leurs données, plus ils ont confiance dans les entreprises ou les services publics qui les utilisent.

Et les Belges les plus enclins à échanger leurs informations personnelles le feraient pour des promotions et réductions intéressantes ou pour avoir la chance de gagner un prix intéressant. En revanche, l’échange des données personnelles pour obtenir une meilleure qualité des contenus et/ou des services les inspirent beaucoup moins.

Source : BNP Paribas Fortis

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.