FR | NL | LU
Peoplesphere

L’activité économique en Belgique devrait croître de 1,8 % au troisième trimestre de 2021.

L’activité économique belge continue de se redresser rapidement. D’après les statistiques révisées, le PIB belge s’est accru de 1,7% au deuxième trimestre, un résultat encore meilleur que les estimations réalisées dans le cadre du précédent Business Cycle Monitor (+1,3%).

La croissance trimestrielle en Belgique s’est établie à 1,7% au deuxième trimestre de 2021, selon les statistiques actuelles. Ce résultat non seulement dépasse de 0,4 point de pourcentage les estimations du Business Cycle Monitor précédent mais constitue également une révision à la hausse significative par rapport à l’estimation flash de 1,4% de l’ICN. La ventilation par composante de la demande a été conforme à nos attentes. La croissance a en effet été soutenue par un rebond de la demande intérieure et spécialement de la consommation privée, tandis que les exportations nettes ont pesé sur la croissance.

La croissance de la consommation privée devrait être encore plus élevée au troisième trimestre, en particulier vu que plusieurs mesures restrictives la freinaient encore dans les premières semaines du deuxième trimestre. La plupart d’entre elles ont été levées progressivement après Pâques, comme prévu, et le plan de sortie de ces mesures est entré dans sa phase finale en septembre.

Si l’indicateur de confiance des chefs d’entreprise semble avoir atteint un plafond, il demeure bien au‑dessus du niveau qu’il affichait avant la crise. L’utilisation des capacités de production est en outre orientée à la hausse. Les investissements des entreprises devraient dès lors présenter une nouvelle accélération au troisième trimestre. Les investissements publics et les investissements en logements poursuivraient, eux aussi, leur progression.

La contribution des exportations nettes à la croissance du PIB redeviendrait légèrement négative au troisième trimestre. En effet, la vigueur de la demande intérieure stimulerait les importations, tandis que le ralentissement de la demande de produits manufacturés en particulier devrait brider la croissance des exportations à court terme.

Le modèle de prévision immédiate « BREL » de la BNB prévoit un taux de croissance trimestriel de quelque 1,2 % au troisième trimestre de 2021, là où le modèle « R2D2 » se montre légèrement plus optimiste, tablant sur un taux de croissance de 1,4%. L’incertitude entourant ces modèles de prévision immédiate est exceptionnellement élevée dans les circonstances actuelles : le choc considérable lié à la crise du COVID‑19 constitue un défi pour l’estimation de modèles classiques basés sur des séries temporelles. Par conséquent, les estimations fondées sur ce type de modèles doivent être complétées par des informations recueillies auprès d’autres sources, ainsi que par des jugements d’experts.

À cet égard, l’effet de report dû à la forte augmentation de l’activité au cours du deuxième trimestre devrait mécaniquement pousser à la hausse la croissance au troisième trimestre. Même si l’accroissement de l’activité se serait réduit durant la seconde moitié de l’été, nous estimons que cet effet est suffisamment important pour maintenir la croissance trimestrielle à un rythme comparable à celui du trimestre précédent.

Au total, en tenant compte d’autres informations, nous estimons à l’heure actuelle que l’activité économique en Belgique augmentera de 1,8% au troisième trimestre.

 

Source: Banque Nationale de Belgique

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.