FR | NL | LU
Peoplesphere

Le travailleur belge semble prêt à prendre en charge les coûts du télétravail.

Le télétravail fait désormais partie du processus de négociation du contrat de travail. Bien que réglementée, la couverture des coûts inhérents à l’organisation du travail à domicile n’est pas forcément gérée de manière identique dans toutes nos organisations. Et nos collaborateurs sont visiblement prêts à supporter ces coûts en échange d’une meilleure qualité de vie.

De plus en plus de Belges travaillent occasionnellement depuis leur domicile. La moitié des travailleurs de bureau (51% dans le monde) indiquent aussi qu’ils disposent d’un bureau à domicile. Et pourtant, selon une enquête menée par Regus, seul un tiers des employeurs (32% en Belgique contre 34% dans le reste du monde) contribuent aux frais inhérents à ce lieu de travail!

Par communiqué, le gestionnaire d’espaces de travail précise: « Jusqu’à présent, les employeurs n’étaient cependant pas toujours favorables à la création et à l’aménagement d’un espace de travail à domicile. Et ces démarches coûtent une somme rondelette à leur personnel! 35% des Belges interrogés (32% pour le reste du monde) estiment que le télétravail leur coûte chaque année l’équivalent d’un mois de salaire et parfois plus encore! »

Et de commenter : « Un espace de travail flexible et bien aménagé à la maison – ou non loin de la maison – contribue à la productivité des collaborateurs. Il est donc recommandé que les entreprises y investissent. En fin de compte, elles n’en tireront que des avantages financiers, et leurs collaborateurs aussi! »

L’enquête rappelle par ailleurs qu’il existe un risque caché relatif aux frais de santé et de sécurité dans le cas d’un poste de travail à domicile… mais que celui-ci n’est pas appréhendé de manière correcte. « 74% des Belges interrogés (79% dans le monde) confirment que les entreprises qui encouragent leurs collaborateurs à télétravailler ne sont pas conscientes des règles sur les plans sanitaire et sécuritaire. 68% (77% pour le reste du monde) déclarent que leur assurance n’est pas suffisante pour couvrir le télétravail. »

Enfin parmi les autres résultats marquants de l’enquête: « 84% des employés (79% pour le reste du monde) confirment que les entreprises qui encouragent leurs collaborateurs à travailler depuis leur domicile ne couvrent pas tous les frais liés au télétravail. 44% (49% dans le monde) pensent que les entreprises qui incitent leurs collaborateurs à travailler de chez eux de temps en temps essaient d’éviter les frais liés au lieu de travail du collaborateur. »

Méthodologie
L’enquête menée par un organisme indépendant mandaté par Regus a été réalisée en juin 2015: plus de 44.000 employés issus de 100 pays différents (dont près de 300 Belges) ont été interrogés en ligne. Ils constituent un échantillon représentatif de dirigeants et de propriétaires d’entreprises du monde entier.

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.