FR | NL | LU
Peoplesphere

Les entreprises familiales sont indispensables à la croissance économique.

Une étude menée par PwC au niveau mondial révèle que 64% des entreprises familiales interrogées ont connu une forte croissance au cours de l’année passée, malgré un contexte économique marqué par d’importantes transformations. Seulement une entreprise sur cinq a noté une baisse de ses ventes ces deux dernières années. Les entreprises familiales européennes prévoient d’ailleurs une croissance stable, avec la majorité des répondants partisans d’un développement régulier plutôt que d’une évolution rapide et trop agressive. Un constat à mettre en perspective avec le portrait du groupe Eloy publié dans notre édition n°206 de Peoplesphere. Malgré des tendances générales relativement stables, le rapport souligne que l’agenda stratégique joue un rôle déterminant dans les perspectives de croissance des organisations. Aujourd’hui, l’incertitude de l’environnement économique et les préoccupations externes ne constituent plus un risque majeur pour les entreprises familiales. De nombreux problèmes auxquels font face actuellement les entreprises familiales sont liés à l’agenda stratégique – le « chaînon manquant » – qui permettra à l’entreprise de concrétiser sa vision.

Bien que certaines entreprises familiales gèrent leur agenda stratégique efficacement, beaucoup se retrouvent perdues sous le poids des tâches quotidiennes, ce qui les freine dans la mise en œuvre de leurs objectifs. Dans son enquête, PwC a constaté que la succession, la diversification, le digital, la cybersécurité et l’innovation sont des enjeux trop souvent négligés.

Selon Christophe Loly, associé chez PwC Luxembourg, « les performances et les perspectives de croissance des entreprises familiales restent solides dans l’ensemble, mais l’agenda stratégique constitue un enjeu de taille. Vouloir se développer sans établir de plan précis peut limiter les organisations dans leurs aspirations d’expansion, mais également les exposer à des risques auxquels elles ne sont pas préparés. »

Les entreprises interrogées ont identifié un certain nombre de défis majeurs liés à leur planification stratégique :

• Succession : seulement 16% des entreprises familiales ont établi un plan de transmission dédié aux cadres supérieurs. Organiser sa succession garantira la pérennité des activités, et permettra d’assurer que les objectifs de la famille, du propriétaire et de l’entreprise soient correctement alignés sur le long terme.
• Innovation : 64% des répondants identifient l’innovation comme un défi majeur à relever dans les cinq prochaines années.
• Digital : 47% affirment que l’accélération du numérique et des nouvelles technologies est l’un de leurs principaux défis, mais seulement un quart pense que leur entreprise est vulnérable aux perturbations numériques.
• Intrapreneuriat : trois répondants sur cinq indiquent qu’ils intègreront des professionnels extérieurs à la famille pour les aider à gérer leur entreprise.
• Compétences : 58% pensent que leur capacité à attirer et à retenir les bons talents constituera un défi majeur au cours des cinq prochaines années.
• Financement : un tiers (32%) affirme éprouver plus de difficultés à accéder au capital que leurs homologues des entreprises non familiales. Les trois quarts (76%) prévoient d’utiliser leur propre capital pour financer leur croissance.
• Cybersécurité : 45% pensent que leur entreprise est prête à faire face à un vol de données ou à une cyberattaque.
• Brexit : cet événement ne semble pas affecter les ambitions de croissance des entreprises interrogées. Les craintes des conséquences du Brexit sur les deux prochaines années ont, sans surprise, été plus élevées au Royaume-Uni (38% – plus du double de la moyenne mondiale de 15%) et parmi les pays de l’Union Européenne (22%).
• NextGen : la prochaine génération est convaincue qu’elle devra travailler plus pour faire ses preuves (88%) que la génération actuelle (66%).

Sur ce dernier point, Christophe Loly ajoute : « La succession est un enjeu majeur dans l’avenir d’une entreprise familiale. Ce projet doit s’inscrire dans un processus global et être le fruit d’une réflexion menée en amont, guidée par une vision partagée au sein de la famille. La prochaine génération jouera un rôle crucial dans la création de l’avenir de l’entreprise familiale, notamment pour l’accompagner dans ses enjeux numériques trop souvent sous-estimés par les dirigeants actuels. Soutenue et écoutée, elle pourra se faire ambassadrice de la transformation digitale de l’entreprise. »

L’étude complète « The ‘Missing Middle’: Bridging the strategy gap in family firms » est disponible sur le site de PwC Luxembourg.

Pour obtenir l’édition n°206 de Peoplesphere présentant le Groupe Eloy et sa stratégie ès People Management: http://www.peoplesphere.be/fr/psfr206/

À propos de l’étude

1. PwC a interrogé plus de 2800 entreprises familiales de 50 pays entre mai et août 2016, avec des chiffres d’affaires allant de 5 millions de dollars à plus de 1 milliard de dollars. Le chiffre d’affaires total de l’ensemble des sociétés interrogées dépasse les 500 milliards de dollars. Un tiers des répondants proviennent de la 3ème et 4ème génération des entreprises.
2. Les facteurs de différenciation des entreprises familiales restent solides. De nombreux répondants estiment qu’il s’agit d’un avantage significatif par rapport à d’autres types d’entreprises en raison de leur culture et de leurs valeurs plus fortes (74%) ; leur capacité à mesurer le succès au-delà du profit et de la croissance (72%) ; leur prise de décision plus rapide (71%) ; leur approche plus entrepreneuriale (61%) ; une prise de décision à plus long terme (55%). Leur rôle dans la société est également reconnu : 77% estiment qu’elles stabilisent une économie équilibrée et 74% qu’elles soutiennent l’emploi même dans les moments difficiles.
3. Selon les participants de l’étude, les entreprises du Moyen-Orient et de l’Europe occidentale sont les plus diversifiées.
4. Après le référendum du 23 juin sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne, des questions sur l’impact potentiel du Brexit sur les entreprises interrogées ont été ajoutées au questionnaire ; 1145 sondés ont répondu à ces questions.

Source : PWC Luxembourg

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.