FR | NL | LU
Peoplesphere

L’institut virtuel wallon CyberWal aura entre autres pour mission de former les talents de demain en cybersécurité.

Sur proposition du Ministre de la Recherche et du Numérique Willy BORSUS, le Gouvernement de Wallonie a validé le lancement du projet CyberExcellence qui vise à positionner la Wallonie comme un acteur incontournable de la cybersécurité sur le territoire national, en Europe, et au-delà.

Le ministre déclare à l’occasion de cette annonce: « La cybersécurité est trop souvent minimisée ou ignorée, alors qu’elle vise à protéger les intérêts vitaux de la nation, de ses régions, de ses citoyens et de ses entreprises. Tout acteur est en effet susceptible d’être attaqué et ce quel que soit son secteur d’activité. Selon une enquête récente d’Agoria, 50% des entreprises IT estiment encore qu’elles ne sont pas des cibles potentielles. Cela montre l’étendue de la méconnaissance du problème. C’est pourquoi une recherche de pointe dans le domaine de la cybersécurité est capitale et offre de nouveaux débouchés, et donc de nouveaux emplois. »

Notons que notre gestion des données est encore trop dépendante de l’étranger. Cela nous met en contradiction avec les règlements européens (RGPD) et surtout nous rend potentiellement vulnérables.
Conscients des menaces et du manque de coordination dans le domaine, les acteurs wallons et bruxellois actifs dans le domaine de la cybersécurité se sont regroupés récemment dans le but de créer la coupole ‘CyberWal’ (Cyber Security for Wallonia).

Cet institut virtuel a l’objectif de promouvoir la recherche, l’innovation, et la formation en cybersécurité, tout en assurant une coordination forte entre ces matières afin de développer des synergies, le tout en cohérence avec la politique régionale menée dans ce domaine.

CyberWal rassemblera l’ensemble des chercheurs travaillant sur la cybersécurité au sein des Universités de la Fédération Wallonie-Bruxelles et des Centres de Recherche agréés (CRA) wallons. CyberWal comprend aussi les centres de formation afin de former les techniciens et les talents de la cybersécurité de demain. Ces derniers bénéficieront d’ailleurs de formations pointues sur les résultats les plus récents de recherche, mais aussi sur les « bases » de la cybersécurité.

Le projet CyberExcellence validé aujourd’hui par le Gouvernement représente le premier projet de recherche lié à l’activité de CyberWal. Ses objectifs sont :

  • De mieux servir le tissu socio-économique wallon en développant une approche pour une cybersécurité réfléchie, efficace, et respectueuse de nos valeurs ;
  • D’unifier, de regrouper, et donc renforcer les compétences de pointe en recherche reconnues internationalement ;
  • De s’insérer dans une démarche inter-universitaire et inter-centres et dans un écosystème d’innovation numérique ;
  • De positionner la Wallonie comme un acteur incontournable de la cybersécurité sur le territoire national, en Europe, et au-delà.

CyberExcellence mènera une recherche amont (TRL 2-4) à finalité appliquée. Le consortium garantira que toutes les activités de recherche pourront passer à l’innovation et même à la création de venture.

Pour atteindre cet objectif, le consortium identifiera les défis auprès des acteurs du tissu socio-économique. Le consortium identifiera alors la recherche à mener pour satisfaire chaque défi. De là, ce consortium extraira des résultats de recherche qui mèneront à des briques disponibles et ensuite à des démonstrateurs. La collecte des défis se fera plusieurs fois (cycle de 2 ans) et les objectifs seront adaptés en conséquence.
L’objectif des activités de recherche de CyberExcellence est d’établir un noyau unique d’outils permettant d’implémenter des solutions basées sur une cybersécurité efficace et réfléchie avec un avantage compétitif pour la Wallonie reconnue internationalement sur les plans suivants :

  • Axe 1 : La cybersécurité à la conception dont l’objectif est de sécuriser le système avant sa mise sur le marché. Cette approche qui minimise le risque est promue, voire exigée, par le RGPD et les directives NIS et NIS2. Cela alignera les recherches sur les besoins de l’agence Européenne ENISA ;
  • Axe 2 : La cybersécurité à l’exécution et plus particulièrement la détection d’attaques en cours en vue de les contrer au plus vite ; Ce WP bénéficiera particulièrement aux concepts innovants que sont les communautés d’énergie ou bien encore la très vulnérable 5G ;
  • Axe 3 : Le respect du RGPD, l’éthique et l’anonymisation des données en vue de participer à la politique open-data de la Commission européenne ; La présence d’une composante juridique et éthique forte au sein du projet est en effet nécessaire.
  • Axe 4 : Le chiffrement des données et leur stockage sur un cloud le plus vertueux et indépendant d’intérêts étrangers que possible ; L’objectif est clairement d’être souverains.
  • Axe 5 : L’entraînement et la sensibilisation au travers de cyber ranges. L’entraînement des équipes doit être l’occasion d’insuffler une nouvelle cohésion au sein des équipes et communautés de l’entreprise.

Le budget mobilisé pour ce projet, notamment au travers du Plan de relance, est de 18,9 millions € pour les 4 premières années.

Source: Cabinet du Ministre Willy Borsus

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.