FR | NL | LU
Peoplesphere

Des managers post-corona moins préoccupés par le micro-management et adeptes d’une communication transparente.

Après les vacances d’été, nous retournerons tous plus souvent au bureau. Bien que cela soit complètement différent maintenant que le travail à domicile et/ou le travail nomade se sont fait une place dans le monde du travail. Dans ce contexte, de nombreuses entreprises ont déjà annoncé qu’elles n’attendaient plus de leurs employés qu’ils travaillent à plein temps au bureau. Elles passent donc à une forme hybride de travail, un modèle mixte où les gens partagent leurs heures de travail entre leur bureau et leur domicile.

Cependant, une récente enquête de Robert Half a montré que 20% des managers belges préfèrent en fait que toute leur équipe soit présente au bureau tous les jours de la semaine. Les principales raisons invoquées par les managers sont une plus grande facilité à gérer leur équipe en présentiel qu’à distance, une meilleure ambiance entre collègues contribuant à maintenir une bonne culture d’entreprise et une meilleure efficacité dans le suivi des projets. Même si tout cela ne doit pas constituer un problème : « Ces chiffres démontrent que les managers ne sont pas tous conquis par la nouvelle formule de travail hybride. C’est étonnant, compte tenu du fait que la demande de travail hybride est forte de la part des travailleurs » explique Solange Meunier, Branch Manager chez Robert Half. « En tant que manager, il sera important de discuter des attentes des deux côtés avec votre équipe et de réfléchir à la bonne approche pour l’avenir. Avec des efforts des deux côtés, le télétravail ne doit pas être un problème pour la culture d’entreprise. La flexibilité est et restera un aspect important de la carrière des travailleurs, et c’est donnant-donnant ».

Compétences post-corona

Les travailleurs n’ont pas été les seuls à devoir s’adapter au télétravail permanent, les managers ont également dû changer leur façon habituelle de gérer leurs équipes. Ils en ont tiré des leçons, mais cela a également mis en évidence le manque de certaines compétences. D’après les managers interrogés, le macro-management (29%), la communication transparente (27%) et la capacité de fixer des objectifs clairs pour les employés (25%) semblent être les compétences les plus importantes que doit posséder le manager post-corona.

« La gestion des employés à distance nécessite un haut degré de confiance et le micro-management est donc proscrit. Communiquez suffisamment sur les attentes et les projets, afin que les employés sachent très clairement ce qu’ils ont à faire et puissent fonctionner de manière autonome. Donnez donc confiance à vos employés et encouragez également l’esprit d’entreprise » propose Solange Meunier.

 

Source : Robert Half a mené une enquête auprès de 1 800 managers en utilisant une méthode de collecte de données en ligne en juillet 2021. Il s’agissait de 300 entretiens respectivement en Belgique, aux Pays-bas, en Allemagne, au Brésil, en France ainsi qu’au Royaume-Uni. Les répondants étaient des Managers Généraux, des CFO’s et des CIO’s ayant des responsabilités en matière de recrutement dans des petites (50-249 employés), moyennes (250-499) et grandes (500+ employés) entreprises, cotées en bourse et du secteur public dans les six marchés.

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.