FR | NL | LU
Peoplesphere

Le niveau de confiance des patrons de PME et des indépendants dégringole: 50% d’entre eux se montrent pessimistes quant à l’avenir de leur entreprise.

Chaque trimestre, UCM questionne les indépendants et chefs de PME de Wallonie et de Bruxelles pour recueillir leur perception de l’activité économique. Le troisième trimestre 2022 est catastrophique. Le niveau de confiance est en pleine dégringolade, près de 5 entrepreneurs sur 10 estiment que la situation de leur entreprise est très préoccupante. Le cataclysme tant redouté se dessine dans nos entreprises…

Pas moins de 920 indépendants et chefs d’entreprise ont répondu aux questions posées par UCM, entre les 11 et 23 octobre 2022. Et les nouvelles ne sont pas bonnes. L’indicateur mesurant la confiance des indépendants et chefs de PME recule de 3.6 points (de 95.0 à 91.4) en un trimestre, un phénomène rarement observé. En dressant l’état des lieux, il faut noter la baisse de la quasi-majorité des indicateurs, mais aussi leur dégradation.
En d’autres termes, c’est pavillon noir chez les indépendants et chefs de PME.

Quels sont les enseignements?

  • Le volume d’activité diminue, à hauteur de 5% en un an. Le commerce et l’horeca sont les secteurs les plus touchés ;
  • lors du deuxième trimestre 2022, près de trois répondants sur dix à notre baromètre déclaraient un recul de leurs activités. Ils sont aujourd’hui 53.4%. Les perspectives les plus pessimistes touchent (une fois de plus) l’horeca (70.4%), le commerce (64.2%) et la construction (59.1%) ;
  • les bénéfices/profits s’effondrent pour 62.3% au 2e trimestre, ils sont aujourd’hui 73.6%. Parallèlement, près de trois entrepreneurs sur quatre pensent qu’il en sera de même lors des trois derniers mois de l’année ;
  • un entrepreneur sur quatre déclare que l’emploi a reculé dans son entreprise… et que cela va se poursuivre, puisque 31.6% pensent encore réduire leur volume d’emploi avant la fin de l’année. Au cours de 2022, l’indice « santé » lissé a déjà été depassé cinq fois ;
  • l’état des entreprises n’a jamais été aussi mauvais. Au 2e trimestre, 40.4% des répondants considéraient que la situation de l’entreprise était très insatisfaisante. Ils sont à présent 47.4% à le déclarer. 62% des chefs d’entreprise dans l’horeca et 56.1% dans le commerce estiment que leur entreprise est dans un état préoccupant.

De manière générale, le coût des matières premières (72.1% contre 37.6% en 2021), l’incertitude de l’environnement économique (70.9% contre 45.2%), le coût du travail (49.9% contre 33.3%), la pression fiscale (47% contre 40.6%) et les difficultés d’approvisionnement et de disponibilité des fournisseurs (33.7% contre 26.7%) constituent les principales entraves au travail des indépendants et chefs de PME wallons et bruxellois.

Dans ces circonstances, où l’incertitude plombe l’activité économique et assombrit les perspectives à court et moyen termes, il est important que les gouvernements fédéral et régionaux entendent le désarroi des PME et reconnaissent leur impuissance à agir seuls face à l’ampleur de ce cataclysme. Il est urgent de trouver des solutions car nos entreprises sombrent ! Ces hommes et ces femmes qui ont sacrifié vie personnelle et privée au profit de leur entreprise méritent davantage de respect.

En l’état, UCM rappelle qu’il est indispensable d’assurer, pour la survie pure et simple de nos entreprises, l’approvisionnement en continu, la liquidation des aides annoncées au plus vite et un retour à un prix raisonnable de l’énergie.

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.