FR | NL | LU
Peoplesphere

Pour quelles raisons les réunions agacent-elles la grande majorité des travailleurs?

75% des travailleurs belges francophones sont régulièrement irrités par la manière dont se déroulent leurs réunions professionnelles. Les raisons de cet agacement sont multiples : trop peu de décisions (28%), reprise de discussions qu’on croyait clôturées (21%) ou arrivée tardive de certains participants (19%).

Une réunion où vos collègues semblent n’avoir d’yeux que pour leur smartphone. Où aucune décision n’est prise. Où les plus assertifs monopolisent le temps de parole. Ces situations vous semblent familières ? Vous n’êtes pas le seul. Près des trois quarts des travailleurs belges francophones déclarent regretter l’absence de ‘culture de la réunion’ dans leur entreprise ou organisation.

Quel est le top 12 de leurs motifs de frustration ?
1. Trop peu de décisions concrètes sont prises (28%)
2. De vieux débats sont remis sur la table (21%)
3. Certains participants arrivent en retard (19%)
4. Les participants sont trop passifs et ne s’impliquent pas (19%)
5. La communication se déroule à sens unique. On n’a pas voix au chapitre (18%)
6. Les participants font ‘autre chose’ pendant la réunion (15%)
7. Les participants n’ont pas préparé la réunion (14%)
8. Je suis invité à des réunions hors du cadre de ma fonction (13%)
9. Il y a trop de bruit (12%)
10. La réunion n’a pas été préparée (12%)
11. Les décisions prises ne sont pas consignées par écrit (11%)
12. Personne n’est désigné pour diriger la réunion (5%)

Sophie Henrion, porte-parole de Protime: « Là où les réunions devraient engendrer une optimisation de la qualité du travail, elles se révèlent être une énorme perte de temps. Pas moins de 42% des travailleurs belges francophones subissent les pertes de temps imputables à des réunions inutiles. »

Compte tenu de ces frustrations, il n’est pas étonnant que 44% des répondants considèrent qu’il faut absolument accroître l’efficacité des réunions dans leur entreprise. Quelque 39% ne sont pas mécontents des réunions dans leur organisation, mais estiment malgré tout qu’il y a moyen de faire mieux.

Cette tendance commence à porter ses fruits. Plus de 4 répondants sur 5 (81%) font valoir que des initiatives ont été prises pour améliorer les choses. Ils citent : l’établissement d’un meilleur planning (17%), l’organisation d’une réunion seulement lorsque sa finalité a été clairement définie (16%), ou l’établissement d’une liste de points d’action concrets (16%).

« De multiples améliorations sont possibles », conclut Sophie Henrion. « Il faut fixer clairement l’objectif de la réunion, consigner par écrit les décisions prises et communiquer a posteriori les points de l’ordre du jour à tous les participants. Si l’on respecte ces quelques principes, les réunions ne seront plus une perte de temps ».

 

Méthodologie – Cette étude a été réalisée via internet par le bureau d’études MarktEffect pour le compte de Protime. Quelque 1.023 travailleurs francophones belges ont répondu au questionnaire entre le 5 et le 19 septembre 2018. Ces répondants composent un échantillon représentatif de la population active de la Belgique francophone. Ils sont âgés de 18 à 65 ans et se répartissent équitablement entre tous les secteurs. La marge d’erreur maximale est de 3,1%.

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.