FR | NL | LU
Peoplesphere

La reprise du marché du travail belge est l’une des plus lentes d’Europe…

Comparé à février 2020, juste avant le confinement, le marché du travail belge semble se redresser lentement, mais sûrement. Depuis fin novembre, le nombre d’offres d’emploi augmente: fin avril, le nombre d’offres d’emploi n’était « que » de 17,5 % inférieur à celui d’avant le coronavirus. Des secteurs restent en difficulté. On peut, malgré tout, noter une éclaircie à l’horizon de cette pandémie. Ces deux derniers mois, l’HORECA en crise a connu la plus forte croissance jamais réalisée depuis près d’un an et demi.

« Le revirement sur le marché du travail en Belgique semble enfin poindre le bout de son nez », déclare Arjan Vissers, recruitment evangelist chez Indeed. « Fin avril, nous enregistrions encore une baisse de 17,5% des offres d’emploi par rapport à la période précédant l’épidémie de coronavirus, à savoir début février 2020. Après la première semaine de mai, la différence s’est encore atténuée pour atteindre 15,4%. La tendance modérément positive se poursuit donc. Malgré un redressement qui semble s’amorcer, la Belgique reste toujours en queue de peloton européen. »

Cette tendance à la hausse a débuté fin novembre, alors que l’on comptait encore près d’un tiers de postes vacants en moins (-29%) par rapport au 1er février 2020. En même temps, le marché de l’emploi s’est redressé de 11,7 points de pourcentage.

Secteurs : horeca en hausse, soins à domicile en baisse

Tous les secteurs ne s’en sortent pas de la même façon. Selon A. Vissers, « Le secteur Horeca enregistre toujours un tiers d’offres d’emploi en moins (-31,7%). Mais ces deux derniers mois, on observe une nette reprise, avec près de 15 points de pourcentage d’offres d’emploi en plus, pour la première fois depuis l’apparition du coronavirus. La réouverture des terrasses et les nouvelles perspectives du secteur y sont bien sûr pour quelque chose. Les prévisions sont donc bonnes ici aussi. »

Le tableau est différent pour le personnel soignant. Ce secteur se porte particulièrement bien, ce qui n’est pas une surprise, à vrai dire. Le nombre d’offres d’emploi y est désormais supérieur de 11,4% à celui du 1er février 2020. Dans le secteur des soins à domicile, la situation est toutefois moins bonne : à la fin du mois d’avril, le nombre de postes vacants était encore inférieur de 24 % au niveau d’avant la pandémie. Dans le secteur de l’enseignement, par contre, les offres d’emploi ont augmenté de 27 % par rapport à la période précédant le confinement.

Des mesures d’assouplissement de plus en plus nombreuses étant progressivement appliquées, on peut noter bien voir les offres d’emploi qui ont le plus augmenté et celles qui ont le plus diminué au cours du mois dernier.

Source: Indeed

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.