FR | NL | LU
Peoplesphere

Résultats pour le tag: ‘fleet’

Vers une simplification administrative pour accroître l’utilisation du budget mobilité.

Comment accélérer la décarbonation du parc de voitures de société ? Comment inciter au déploiement d’infrastructures de recharge pour les voitures électriques et les camions sans émission de carbone? Comment accroître l’utilisation du budget mobilité? Ces trois questions figurent actuellement parmi les priorités de l’agenda politique. Les partenaires sociaux réunis au sein du Conseil central de l’Economie (CCE) et du Conseil national du Travail (CNT) ont émis, le 28 septembre 2021, un avis unanime par rapport à ces questions. Lire plus

Avec seulement 4% de travailleurs qui en bénéficient aujourd’hui, le budget mobilité reste une option de rémunération très sous-utilisée.

D’après une étude de Securex, seulement 4% des travailleurs belges bénéficient actuellement d’un budget mobilité. Cependant, 25% des travailleurs qui disposent d’une voiture de société se disent prêts à l’échanger contre un budget mobilité et 22% sont également prêts à le faire… sous condition. A noter également: 20% des travailleurs n’ont aucune compensation liée à la mobilité. Lire plus

Les voitures de société sont-elles toujours vraiment justifiées par la fonction? Attention aux idées reçues…

Moins d’un quart (23 %) des travailleurs disposent d’une voiture de société pour se rendre au travail et plus de la moitié des travailleurs viennent avec leur propre véhicule. La situation dépend toutefois fortement du secteur dans lequel vous travaillez. Les secteurs « industrie » et « commerce de gros et de détail » sont en tête. Ils se trouvent dans le top quatre en ce qui concerne le remboursement de la voiture personnelle et pour les voitures de société. Soixante pour cent des voitures de société se retrouvent dans les PME, dans les organisations comptant jusqu’à 250 travailleurs. Lire plus

Aux yeux de près de 50% des travailleurs, les véhicules électriques de société ne répondent pas actuellement à leurs besoins professionnels.

D’après une enquête du secrétariat social de Securex, partenaire en matière d’emploi et d’entrepreneuriat, 3 travailleurs sur 10 (31%) ne souhaitent pas avoir une voiture de fonction électrique et 4 travailleurs sur 10 (42%) seraient prêts à franchir le pas, sous certaines conditions. Parmi les raisons évoquées pour ne pas passer à l’électrique, 48% des travailleurs affirment que ce type de véhicule ne correspond pas à leurs besoins professionnels (trajets longue distance, …). Un travailleur sur cinq (22%) pense également que les voitures électriques ne sont pas encore suffisamment fiables. Lire plus

Anticiper le passage aux flottes de véhicules électriques: les premiers exemples concrets existent.

Passer sa flotte d’entreprise à la voiture électrique, est-ce que c’est facile ou pas? Pionnier sur le marché belge des énergies renouvelables, Lampiris veut faire de la mobilité électrique une réalité pour tous. Aujourd’hui, 60 % de la flotte de Lampiris est composée de voitures électriques et d’ici la fin de l’année 2021, la totalité de sa flotte sera entièrement électrifiée. A travers cette démarche, Lampiris expérimente les solutions les plus à même de faciliter l’adoption de la conduite électrique avant d’être proposées aux consommateurs. Lire plus

Véhicules hybrides et électriques: il est temps d’entamer la transition et d’adapter les mentalités.

D’ici 2026, les véhicules de société électriques devront être la norme. De plus en plus d’entreprises travaillent donc à l’intégration des véhicules hybrides rechargeables ou entièrement électriques dans leur flotte. Cependant, certains employés hésitent parfois à passer à la conduite électrique. Pour les convaincre, la société de leasing Athlon offre la possibilité de prendre ces véhicules en leasing court terme et donc de les tester. KPMG a récemment lancé un projet pilote dans lequel 25 employés testent des véhicules électriques et hybrides. Lire plus

Rémunérations: les employeurs de plus en plus nombreux à promouvoir des systèmes basés sur le résultat au lieu du présentiel.

Même après la crise du coronavirus, les voitures de société demeureront un important mécanisme de rémunération extralégal dans bien des entreprises. Plus de la moitié des employeurs estiment que les voitures de société présentent encore une valeur ajoutée dans les enveloppes salariales. Selon l’enquête salariale menée par le groupe de ressources humaines Acerta avec la KU Leuven, de plus en plus d’entreprises remettent en question l’indexation du salaire sur l’ancienneté. Deux tiers souhaitent revoir les majorations de salaires sur la base de l’ancienneté. L’on compte également toujours plus d’employeurs disposés à rémunérer leurs travailleurs sur la base de leurs prestations et non des heures qu’ils ont travaillées. Lire plus

L’enquête BeMob montre les lacunes des moyens de transport actuels et l’absence d’alternative réaliste.

Une enquête a été réalisée par l’institut de sondages IVOX, en décembre 2019, à la demande du Service public fédéral Mobilité et Transports. L’objectif était de recueillir des informations sur divers facteurs qui influencent l’usage ou le non-usage des principaux modes de transport que sont: le train, les MTB (métro/tram/bus), le vélo et la marche, la voiture individuelle ainsi que le covoiturage. Un panel de 2.000 personnes, représentatif de la population Belge, a été sondé pour cette enquête. Lire plus

Projet de péage urbain à Bruxelles: un système intelligent et… inéquitable.

La Région de Bruxelles-Capitale prévoit l’introduction d’une redevance kilométrique intelligente pour ceux qui parcourent son réseau routier en voiture. Ce système consiste en un péage urbain, lié à une redevance par kilomètre parcouru. Celle-ci varie en fonction des heures de pointe et des périodes creuses mais aussi de la puissance fiscale du véhicule utilisé. En échange, le citoyen bruxellois ne serait plus soumis ni à la taxe de mise en circulation, ni à la taxe de circulation. Ce système (appelé SmartMove) devrait rapporter un demi-milliard d’euros par an à la Région. Les fédérations du secteur automobile et le Ministre wallon Willy Borsus ont réagi de manière critique à ce projet mené unilatéralement. Lire plus

Impact de la pandémie sur nos habitudes de mobilité: le coronavirus n’est pas près d’avoir la peau de notre préférence pour la voiture.

En 2020, sept Belges sur dix se rendent au travail en voiture, mais nous ne sommes pas les plus mauvais élèves de la classe (internationale). En France et en Allemagne, la voiture est encore plus le moyen de transport privilégié pour se rendre au travail, et concerne respectivement 75 % et 73 % des travailleurs. Les Pays-Bas et le Royaume-Uni enregistrent de meilleurs résultats, avec respectivement 62 % et 66 %. Des différences se constatent au niveau régional en Belgique, avec moins d’un travailleur sur deux qui prend la voiture à Bruxelles (47 %) ; le train (29 %) et le métro, le tram, le bus (35 %) y enregistrent de bons résultats. Le vélo, quant à lui, est populaire en Flandre (20 % pour le vélo ordinaire et 10 % pour le modèle électrique). Il est frappant de constater que les voitures de société représentent une minorité de 14 %, dont plus de la moitié des voitures de fonction sont nécessaires à l’exécution du travail (8 %). Lire plus

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.