FR | NL | LU
Peoplesphere

Résultats pour le tag: ‘OIT’

L’OIT revoit à la baisse ses prévisions de reprise du marché du travail pour 2022: pas de retour à la situation avant Covid pour cette année en tout cas.

Alors que la pandémie continue d’avoir de lourdes conséquences sur le marché du travail dans le monde, le nouveau rapport de l’OIT « Emploi et questions sociales dans le monde : Tendances 2022 » avertit que la reprise est lente et incertaine. L’Organisation internationale du Travail (OIT) a en effet revu à la baisse ses prévisions en matière de reprise du marché du travail en 2022, prévoyant désormais un déficit global en heures travaillées équivalent à 52 millions d’emplois à temps plein par rapport au quatrième trimestre de 2019. Lire plus

L’impact de la pandémie sur le marché du travail est plus fort que prévu et renforce les inégalités entre les pays.

La dernière édition de l’Observatoire de l’OIT étudie l’impact du COVID-19 sur le marché du travail, montrant une reprise stagnante au niveau mondial et des disparités importantes entre économies développées et économies en développement. La perte en nombre d’heures de travail en 2021 en raison de la pandémie sera sensiblement plus importante que celle qui avait été estimée auparavant, au moment où une reprise à deux vitesses entre pays développés et pays en développement menace l’ensemble de l’économie mondiale, affirme l’Organisation internationale du Travail (OIT). Lire plus

Un réel vivier pour le marché du travail, le secteur des énergies renouvelables? Aujourd’hui, il représente 12 millions d’emplois à travers le monde.

Selon la huitième édition du rapport Énergies renouvelables et emplois : Revue annuelle 2021, le nombre d’emplois liés aux énergies renouvelables dans le monde a atteint 12 millions l’année dernière, contre 11,5 millions en 2019. Le document a été publié par l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA) en collaboration avec l’Organisation internationale du travail (OIT). Il souligne le potentiel d’une stratégie climatique ambitieuse en matière d’emplois et appelle à des politiques globales en faveur d’une transition juste. Lire plus

Selon l’OIT, les femmes seront moins nombreuses que les hommes à retrouver du travail dans la période post-COVID-19.

D’après une nouvelle note de synthèse, les pertes subies par les femmes en matière d’emplois et de revenus pendant la pandémie vont persister dans un avenir proche. Selon l’Organisation internationale du Travail (OIT), les inégalités entre hommes et femmes à travers la planète, qui se sont aggravées au sein du monde du travail pendant la pandémie de COVID-19 , vont persister dans un avenir proche. Lire plus

Au niveau mondial, l’impact de la pandémie sur l’emploi et le creusement des inégalités vont laisser des traces profondes.

Les prévisions de l’OIT concernant le marché du travail mettent en évidence le danger de voir le COVID-19 laisser derrière lui des inégalités géographiques et démographiques croissantes, une hausse de la pauvreté et moins d’emplois décents. Selon une nouvelle analyse publiée par l’Organisation internationale du Travail (OIT), la crise créée par la pandémie de COVID-19 qui touche le marché du travail est loin d’être terminée et la croissance du nombre d’emplois sera insuffisante pour compenser les pertes qui ont été enregistrées jusqu’à au moins 2023. Lire plus

Risques d’AVC ou d’accidents cardiaques : travailler 55h ou plus par semaine constitue un danger grave pour la santé.

Dans une première analyse mondiale des pertes de vies humaines et des atteintes à la santé associées aux longues heures de travail, l’OMS et l’OIT estiment qu’en 2016, 398.000 personnes sont mortes d’un AVC et 347 000 d’une maladie cardiaque pour avoir travaillé au moins 55 heures par semaine. Entre 2000 et 2016, le nombre de décès dus à des cardiopathies liées aux longues heures de travail a augmenté de 42 %, un chiffre qui s’établit à 19 % pour les AVC. Lire plus

Sécurité & Santé au Travail: la pandémie a démontré la faible résilience de nos systèmes en matière de prévention et de gestion des crises.

Selon l’Organisation internationale du Travail, il est nécessaire d’améliorer les politiques nationales de sécurité et de santé au travail, ainsi que les cadres institutionnels et réglementaires, et de les intégrer dans la réponse aux crises. Les pays doivent mettre en place des systèmes de sécurité et de santé au travail (SST) solides et résilients qui permettent de réduire les risques dans le monde du travail en cas de nouvelle urgence sanitaire, indique l’Organisation internationale du Travail (OIT) dans un rapport publié à l’occasion de la Journée mondiale pour la sécurité et la santé au travail. Lire plus

Il n’y aura pas de reprise économique durable si celle-ci n’est pas centrée sur l’humain.

Les stratégies de réponse au COVID-19 se doivent d’investir en faveur d’une reprise centrée sur l’humain, indique l’OIT à la Banque mondiale et au FMI
La reprise économique et sociale après la pandémie demandera des politiques qui favorisent le travail décent, s’attaquent à la pauvreté et aux inégalités, et encouragent une reprise verte, a déclaré le Directeur général de l’OIT lors des réunions de printemps de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international. Lire plus

La croissance rapide de l’économie digitale et de ses plateformes appelle à une évolution cohérente de la réglementation.

Le développement des plateformes numériques de travail constitue à la fois une opportunité et un défi pour les travailleurs et pour les entreprises, tout en nécessitant une concertation politique internationale. Ces dix dernières années, les plateformes numériques de travail ont été multipliées par cinq à travers le monde, affirme la nouvelle édition du rapport Emploi et questions sociales dans le monde 2021 publié par l’Organisation internationale du Travail (OIT). Lire plus

Reprise économique & marché du travail: aucune garantie après une crise déjà estimée à 4 fois plus dévastatrice que la crise financière de 2009.

Des signes d’une timide reprise économique se font jour à travers le monde sur le marché du travail, après les perturbations sans précédent qui ont marqué l’année 2020 en raison de la pandémie de COVID-19, peut-on lire dans le dernier rapport de l’Organisation internationale du Travail (OIT). Les nouvelles estimations annuelles contenues dans la septième édition de l’Observatoire de l’OIT: le COVID-19 et le monde du travail confirment le terrible impact subi par le marché du travail en 2020. Les derniers chiffres montrent que, sur l’ensemble de l’année, 8,8 pour cent des heures de travail dans le monde ont été perdues (par rapport au quatrième trimestre 2019), ce qui équivaut à 255 millions d’emplois à temps plein. Cela représente environ un nombre quatre fois plus élevé que celui des heures perdues pendant la crise financière mondiale de 2009. Lire plus

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.