FR | NL | LU
Peoplesphere

Vers une reprise vigoureuse? Le nombre de demandeurs d’emploi wallons baisse de 4,9% en avril.

Le nombre de demandeurs d’emploi wallons diminue à nouveau, après un premier recul en mars dernier. Ainsi, ce mois d’avril se clôture avec une diminution de 10.314 demandeurs d’emploi (soit un recul de – 4,9%), pour un total de 200.065 demandeurs d’emploi. Les diminutions les plus importantes concernent les personnes âgées de 25 ans à moins de 30 ans (- 8,8%) et les jeunes de moins de 25 ans (- 6,9%).

Parmi ces 200.065 DEI, on compte 129.907 demandeurs d’emploi demandeurs d’allocations (dont 1.465 en Communauté germanophone) et 29.019 jeunes en stage d’insertion professionnelle (dont 141 en Communauté germanophone). S’y ajoutent 30.044 demandeurs d’emploi inscrits obligatoirement et 11.095 demandeurs d’emploi inscrits librement.

Le taux de la demande d’emploi atteint 12,6 % de la population active wallonne pour ce même mois d’avril. Notons qu’il était de 13,2 % pour la même période, un an auparavant et de 12,4 % il y a deux ans.

Parmi ces 200.065 DEI wallons :
– les hommes restent majoritaires (53 %) ;
– 18 % sont âgés de moins de 25 ans, 27 % ont 50 ans et plus ;
– 46 % sont au plus diplômés de l’enseignement secondaire du 2ème degré ;
– 21 % sont inoccupés depuis moins de six mois et 42 % depuis deux ans et plus.

Le nombre de DEI comprend 2.913 personnes de moins qu’à fin mars dernier, ce qui équivaut à une diminution de 1,4 %. Cette période de l’année voit habituellement la demande d’emploi s’orienter à la baisse (excepté en 2020). Ce recul observé en 2021 est encourageant dans la mesure où la crise, qui rompt normalement les tendances saisonnières, est toujours en cours.

10.314 demandeurs d’emploi de moins qu’en avril 2020

Le nombre de DEI enregistre un recul net de 10.314 personnes, soit une diminution de 4,9 % par rapport au mois d’avril 2020. Même si le niveau atteint ce mois-ci reste supérieur à celui observé en 2019, ce chiffre constitue une progression encourageante pour la Wallonie.

Entre fin avril 2020 et 2021, c’est surtout l’effectif de demandeurs d’emploi demandeurs d’allocations qui diminue (- 8,2 %, correspondant à un recul net de 11.654 personnes), tandis que le nombre de jeunes en stage d’insertion augmente certes, mais plus modérément qu’auparavant (+ 2,4 %, soit 674 personnes).

Notons également que le recul de la demande d’emploi entre la fin des mois d’avril 2020 et 2021 concerne toutes les classes d’âge, et plus particulièrement les personnes de moins de 30 ans : une diminution de 8,8 % s’observe parmi celles âgées de 25 à moins de 30 ans, et – 6,9 % de personnes de moins de 25 ans.

En avril 2021, le Forem a diffusé 34.298 offres d’emploi (celles émanant d’autres Services publics de l’Emploi non comprises). C’est 11 % de plus qu’en avril 2020, mois au cours duquel les propositions de recrutement avaient chuté. Sans revenir au niveau antérieur à la crise, les recrutements semblent reprendre vigueur ; le nombre de postes diffusés évoluant à la hausse dans la plupart des secteurs d’activité. Citons par exemple l’Horeca – en prévision de la réouverture du mois de mai 2021 -, les fabrications de machines et équipements, ainsi que le travail des métaux. La construction et le commerce connaissent également une augmentation des besoins de main d’œuvre, chacun pour plus d’un millier de postes de plus qu’en avril 2020. Ces secteurs font partie de ceux qui avaient le plus freiné leurs recrutements au début de la crise. Quelques secteurs restent néanmoins orientés à la baisse, comme l’industrie manufacturière et les activités financières. A ces offres s’ajoutent 10.768 offres reçues d’un autre Service public de l’emploi, qui ont fait l’objet d’une diffusion via le site du Forem.

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.