FR | NL | LU
Peoplesphere

21 mars, journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale: les actions syndicales veulent unir les travailleurs sur le sujet.

A l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale, la CSC se mobilise. Les permanent.e.s Diversité et Migrants CSC prendront part aux différentes actions régionales à l’occasion de la campagne Lève-toi contre le racisme! Le lundi 21 mars, la CSC mènera également des actions concrètes contre le racisme dans les entreprises. 

En effet, ces dernières années, nous avons vu le nombre de plaintes contre le racisme et la discrimination augmenter. Comme en témoigne le rapport annuel d’Unia (Centre interfédéral pour l’égalité des chances), c’est dans le domaine du travail que l’on observe le plus grand nombre de signalements pour discrimination raciale.

En 2020, Unia a ouvert 956 dossiers fondés sur des caractéristiques dites raciales. Si l’on compare ce chiffre avec la moyenne des cinq dernières années, on constate une augmentation de 20,8%.

Les syndicats évoluant au contact direct des travailleurs de ses secteurs veulent promouvoir davantage d’égalité des chances sur le marché de l’emploi. En ce sens, ils estiment que leur responsabilité dans la lutte contre le racisme est centrale et essentielle.

« L’ethnostratification du marché de l’emploi démontre qu’il y a une «répartition ethnique» des carrières, des statuts et des salaires. Le faible niveau de scolarisation et de qualification de certains travailleurs explique cet état de fait. Par ailleurs, le taux de chômage particulièrement élevé des jeunes issus de l’immigration, nés en Belgique, diplômés voire surdiplômés, est bel et bien symptomatique d’un racisme structurel qui les écarte presque systématiquement du marché de l’emploi. Et ce, malgré une pénurie aiguë sur le marché de l’emploi.

Le gouvernement fédéral entend porter le taux d’activité de la population à 80%. Il importe de lutter contre la discrimination et le racisme si l’on veut que davantage de personnes accèdent au marché de l’emploi. Dans son accord de gouvernement, le gouvernement fédéral s’est fixé comme objectif d’élaborer un plan d’action national contre le racisme. La lutte contre le racisme sur le marché de l’emploi en est un élément important. Depuis, ce plan s’est enlisé dans un bourbier politique. Au travers de l’action du 20 mars et des actions syndicales du 21 mars, nous demandons aux différentes autorités de notre pays de s’engager dans la lutte contre le racisme et aux employeurs de s’engager à aborder cette question dans leurs entreprises.

En Wallonie, une vingtaine de délégations syndicales se sont engagées à signer une charte «Entreprise sans racisme». Nous mettrons à l’honneur ces équipes le 21 mars, jour de lancement de la campagne.

A Bruxelles, ce sera le «Tour de Bruxelles», inspiré du tour cycliste de France. Nous passerons pas plusieurs entreprises qui ont accepté de signer la charte en présence des équipes syndicales. Ce tour se fera en deux temps: un premier parcours uniquement en bus partira de la CSC Bruxelles en passant par quelques entreprises et se terminera au Parc du Cinquantenaire. Ensuite, un deuxième commencera à vélo ou en bus selon le choix de chacun·e, jusqu’au centre de Bruxelles.

En Flandre, plusieurs équipes syndicales mèneront des actions de sensibilisation dans leur entreprise dans le cadre de la campagne nationale de la CSC «Osez réagir!», avec des affiches, tracts, stickers qui seront distribués aux travailleurs. Pour chaque province, il y aura également une entreprise dans laquelle la direction s’engage à signer une «charte pour une entreprise sans racisme ni discrimination» et à mener des actions pour lutter contre les discriminations au travail en collaboration avec les équipes. »

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.