FR | NL | LU
Peoplesphere

Augmentation de 16,5% du chômage indemnisé en mai 2020, avec un chômage temporaire qui reste à un niveau élevé.

En mai 2020, 359.538 chômeurs complets indemnisés demandeurs d’emploi ont perçu une allocation, soit 50.959 de plus qu’en mai 2019 (+16,5%). C’est la première fois depuis juillet 2016 que cette population augmente sur base annuelle et l’augmentation est importante. Ces 359.538 allocataires se répartissent comme suit : 327.467 chômeurs complets indemnisés demandeurs d’emploi admis sur la base d’un travail à temps plein ou admis sur la base des études, 21.633 chômeurs complets indemnisés demandeurs d’emploi admis sur la base d’un travail à temps partiel volontaire et 10.438 chômeurs complets indemnisés demandeurs d’emploi bénéficiant d’un complément d’entreprise.

Le chômage complet augmente sur une base annuelle moins vite chez les femmes (+19.903 unités ou +14,5%) que chez les hommes (+31.056 unités ou +18,1%).

Le chômage complet des jeunes (moins de 25 ans) augmente de 27,9% (+6.140 unités). Le chômage des 25 à 49 ans augmente de 20,8% (+35.651 unités). Dans la classe d’âge des 50 à 59 ans, il augmente de 3,9% (+2.910 unités). Le nombre de chômeurs de 60 à 65 ans augmente (+ 15,5% ou +6.258 unités). Il importe toutefois de tenir compte de la modification réglementaire concernant le relèvement de la limite d’âge pour l’obtention d’une dispense d’inscription comme demandeur d’emploi. À partir de 2020, il n’est possible de demander la dispense que sur la base d’une expérience professionnelle d’au moins 44 ans, plus sur la base de l’âge.

En mai 2020, le nombre de chômeurs complets sur une base annuelle augmente de 22,1% en Région flamande (+26.956 unités) et de 13,9% en Région wallonne (+17.626 unités). En Région de Bruxelles-Capitale, il y a une augmentation de 10,6% (+6.377 unités). En mai 2020, on dénombre en Région flamande, 148.793 chômeurs complets, en Région wallonne, 144.380 et en Région de Bruxelles-Capitale, 66.365.

À un an d’intervalle, le chômage complet de courte durée (< 1 an) augmente de 32.837 unités (+30,3%), celui dont la durée est comprise entre 1 et moins de 2 ans augmente également: +8.359 unités (+16,5%). Le chômage de très longue durée (2 ans et plus) augmente de 9.763 unités (+6,5%).
En mai 2020, on dénombre 39,3% de chômeurs complets indemnisés demandeurs d’emploi au chômage depuis moins d’un an, 16,4% au chômage entre 1 et moins de 2 ans et 44,3% au chômage depuis 2 ans et plus.

En plus, des chômeurs complets demandeurs d’emploi, il y a aussi des paiements à des chômeurs complets non-demandeurs d’emploi. Pour les chômeurs complets indemnisés non-demandeurs d’emploi, plusieurs mesures ont été prises ces dernières années afin de limiter les accès à ces régimes. Par conséquent, leur nombre se réduit progressivement. En mai 2020 il s’agit de 40.508 unités, ce qui correspond à une diminution de 23.229 (-36,4%) sur une base annuelle. Les 33.141 chômeurs complets indemnisés bénéficiant d’un complément d’entreprise représentent le plus grand groupe de cette population.
Sur un total de 400.046 chômeurs complets indemnisés (demandeurs et non-demandeurs d’emploi ensemble), le ratio des demandeurs d’emploi est de 89,9%.

Pour le chômage temporaire de mai 2020, il faut bien sûr accorder une attention particulière à l’impact des mesures prises contre le coronavirus COVID-19. Pour le mois de référence de mai, nous comptons provisoirement déjà 834.397 personnes de 105.390 entreprises différentes qui ont reçu un paiement de chômage temporaire en raison des mesures COVID-19. En équivalents temps plein, cela concerne 350.738 unités, ce qui implique qu’un chômeur temporaire a reçu 11,1 jours d’allocations en moyenne.

Comme les statistiques de paiement de l’ONEM sont clôturées le 10ème jour calendrier du mois, ces statistiques n’incluent pas encore les paiements effectués journalièrement par les organismes de paiement à partir du 11ème jour calendrier. Ces paiements seront enregistrés dans le mois d’introduction suivant. Les paiements encore effectués par les
organismes de paiement à partir du 11 juin ne sont pas encore inclus dans ces chiffres. Sur
la base des dernières informations, les paiements pour le mois de référence de mai
passeront de 834.397 à environ 930.000 personnes.

Cela signifie aussi que lors de la clôture de ce mois (10 juin), le nombre de travailleurs payés pour les mois de référence de mars et avril peut être ajusté à respectivement 958.650 et 1.149.717, et celui des employeurs à respectivement 123.139 et 132.407. Le nombre en équivalents temps plein pour les mois de référence de mars et avril peut être ajusté à respectivement 330.351 et 707.032, ce qui implique qu’un chômeur temporaire a reçu en moyenne pour ces mois respectivement 9,1 jours et 15,5 jours d’allocations.

 

Source: ONEM – Compte tenu des procédures simplifiées qui ont été mises en place pour accélérer les paiements, l’ONEM ne dispose pas encore d’informations statistiquement pertinentes concernant, par exemple, le profil du travailleur. C’est pourquoi l’ONEM a décidé de suspendre temporairement la mise à jour des statistiques sur les paiements réguliers des chômeurs temporaires (à la fois les tableaux et l’application interactive). Au lieu de cela, seuls les tableaux concernant le chômage temporaire dû au coronavirus COVID- 19 sont mis à disposition. À un stade ultérieur, dès que les données de la base de données de l’ONEM seront disponibles, nous reprendrons les statistiques habituelles sur le chômage temporaire.

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.