FR | NL | LU
Peoplesphere

Augmentation des licenciements: les emplois ouvriers sont particulièrement vulnérables face à la crise qui frappent nos PME.

L’année a mal commencé pour les PME : pour la première fois en deux ans, on observe une diminution des emplois au lieu d’une croissance pour le mois de janvier. Les ouvriers sont les plus vulnérables car les employeurs font plus rapidement machine arrière. Voici les nouvelles observations issues de l’analyse longitudinale de SD Worx basée sur les chiffres de plus de 20.000 PME occupant 320.000 travailleurs au cours des 2 dernières années dans le secteur privé en Belgique.

En janvier 2021, il y a de nouveau moins de PME qui embauchent (12,11 %) et plus de PME qui résilient leurs contrats (15,70 %). Cette combinaison se traduit par des pertes d’emplois plus importantes. Le mois d’août s’avère toujours être celui où la proportion d’employeurs ayant mis fin à leur contrat est la plus élevée (20,5 %), suivi de septembre et de janvier. Par rapport à 2019, on constate de grandes différences concernant le pourcentage d’employeurs qui embauchent ; les différences sont moindres en ce qui concerne les résiliations de contrats.

« La première réaction des employeurs face à la crise était de retarder les embauches. Elles n’ont connu qu’une brève reprise pendant les mois d’été, dépassant ceux de 2019. Heureusement, les employeurs n’ont pas procédé massivement à des résiliations de contrats en 2020 ; les résiliations effectives sont également légèrement inférieures aux intentions que nous étudions tous les trois mois. La tendance négative d’un nombre plus élevé de licenciements en 2020 semble en outre (temporairement) s’interrompre en novembre et décembre. Mais en janvier 2021, les PME sont de plus en plus nombreuses à licencier et de moins en moins nombreuses à embaucher. Par conséquent, nous constatons maintenant une perte d’emploi en janvier, alors que janvier représente normalement une hausse d’emploi. Les environnements avec ouvriers reviennent plus rapidement au nombre d’emplois antérieur ; en principe, ils remontent aussi plus vite, comme cela s’est produit en juin et juillet », explique Vassilios Skarlidis, directeur régional PME chez SD Worx.

Les environnements avec ouvriers réagissent plus rapidement et plus fortement à la crise

En nombre d’emplois, la perte en janvier 2021 (par rapport au 20 décembre) est cinq fois plus importante pour les ouvriers que pour les employés, soit -1,08% pour les ouvriers et -0,21% pour les employés. Les environnements avec ouvriers évoluent plus rapidement lors de cette crise : tant en ce qui concerne le recul que la reprise. En avril et mai, la diminution du nombre de têtes était au moins deux fois plus importante chez les ouvriers que chez les employés. Concernant les ouvriers, les emplois dans nos PME (en nombre de têtes et de mois en mois) ont chuté en avril et mai à -1,54 % et -0,47 %.

Concernant les employés, le volume a diminué de -0,66 % et -0,27 % (à chaque fois moins de la moitié). La reprise a également été plus marquée en juin et juillet chez les ouvriers (avec respectivement 1,47 % et 0,50 % de croissance en juin et juillet) et plus longue chez les employés : les hausses sont moins importantes (respectivement 0,21 % et 0,64 % pour juin et juillet). Concernant les employés, une évolution prometteuse se profile encore à l’horizon pour septembre et octobre, mais les emplois des ouvriers ont continué de baisser, jusqu’à -0.71 %, même en décembre par rapport à novembre.

Source : SD Worx 2021

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.