FR | NL | LU
Peoplesphere

Résultats pour le tag: ‘licenciements’

Augmentation des licenciements: les emplois ouvriers sont particulièrement vulnérables face à la crise qui frappent nos PME.

L’année a mal commencé pour les PME : pour la première fois en deux ans, on observe une diminution des emplois au lieu d’une croissance pour le mois de janvier. Les ouvriers sont les plus vulnérables car les employeurs font plus rapidement machine arrière. Voici les nouvelles observations issues de l’analyse longitudinale de SD Worx basée sur les chiffres de plus de 20.000 PME occupant 320.000 travailleurs au cours des 2 dernières années dans le secteur privé en Belgique. Lire plus

Le partage des travailleurs, une option réelle afin d’éviter les licenciements collectifs et de limiter le recours au chômage temporaire?

Malgré les nombreux avantages, le partage de travailleurs n’est pas encore ancré dans l’économie belge à l’heure actuelle. Le groupe de services RH Acerta lance une plateforme de partage du personnel à destination des entreprises. Au moyen de ce projet, baptisé Bridge, il souhaite offrir aux entreprises des alternatives au chômage temporaire et aux licenciements collectifs en raison de la crise du coronavirus. Les travailleurs peuvent adhérer volontairement et recevoir l’opportunité de travailler temporairement dans une autre entreprise. Ils retourneront ultérieurement chez leur employeur initial. Les entreprises intéressées peuvent s’inscrire sur cette plateforme de partage si elles connaissent un surplus ou un manque (temporaire) de personnel pour l’instant. Lire plus

La vague des pertes d’emplois a bel et bien commencé dans les PME wallonnes et bruxelloises.

Bien que des signes de relance soient perceptibles dans les PME, allant de la baisse du chômage temporaire à l’augmentation des intentions de recrutement et au volume de travail attendu jusqu’à la fin septembre, SD Worx estime la perte d’emploi effective dans les PME (jusqu’à 250 collaborateurs) à 4,3 % en Wallonie et 2,4 % à Bruxelles par rapport à la fin mars. Il y a plus d’emplois perdus que de nouveaux emplois créés : pour un job créé, 2,7 jobs sont perdus (alors qu’avant le corona nous assistions à une tendance inverse). Lire plus

Jusqu’à présent, la prolongation du chômage temporaire a permis d’éviter les licenciements.

En plein lockdown, il y a eu, sur notre marché du travail belge, 15% de licenciements en moins qu’avant le déclenchement du corona. De plus l’initiative du départ venait plus souvent du travailleur que de l’employeur. La diminution des fins de contrats est surtout due à l’introduction du système de chômage temporaire, qui offre un peu de répit aux entreprises en difficulté. Le week-end dernier, le superkern a décidé de prolonger ce système jusqu’au 31 août 2020. Une bonne chose, d’après l’analyse d’Acerta. Lire plus

Malgré le rebond quasi immédiat, les perspectives pour l’économie belge restent mauvaises avec 180.000 emplois probablement perdus.

La nouvelle édition de l’enquête mène par l’ERMG (Economic Risk Management Group) – la huitième vague depuis fin mars – vient d’être diffusée. Les entreprises interrogées indiquent une baisse du chiffre d’affaires de 26% par rapport au niveau d’avant crise, soit une amélioration de 5 points de pourcentage par rapport à l’enquête précédente et le meilleur résultat depuis la première enquête menée fin mars. Cette amélioration est principalement due aux secteurs du commerce et de la construction, tandis que l’horeca et le secteur des arts, spectacles et services récréatifs gardent leurs voyants au rouge. Au niveau de l’avenir proche, un retour à la normale n’est pas encore d’actualité. Six entreprises sur dix s’attendent à une diminution de leur emploi d’ici la fin de l’année et sept entreprises sur huit ne pensent pas atteindre le niveau du chiffre d’affaires d’avant crise au troisième trimestre. Les perspectives pour l’économie belge restent donc mauvaises. Lire plus

Les travailleurs seront-ils encore la principale richesse des entreprises après le COVID-19?

On entend régulièrement que les collaborateurs sont la principale richesse de leur entreprise. Sera-ce encore le cas après le Covid-19 ? Examinons la situation de la pandémie où, d’une semaine à l’autre, un grand nombre d’entreprises se sont retrouvées paralysées et potentiellement en grand danger économique et financier. Quel serait un comportement normal en cas de ‘grand danger’? Se précipiter pour mettre sa principale richesse à l’abri. Or, c’est précisément l’inverse qui s’est produit. Lire plus

Du chômage temporaire au licenciement? 180.000 personnes pourraient perdre leur emploi à court terme suite à la pandémie.

À l’aube de la première phase importante du déconfinement, la perte moyenne de chiffre d’affaires rapportée par les entreprises belges s’est à peine légèrement améliorée selon l’enquête de l’ERMG menée la semaine dernière. Les entreprises sondées continuent en grande partie de faire état d’une demande languissante qui pèse sur le redressement. Elles indiquent qu’elles envisagent de licencier un chômeur temporaire sur cinq environ. Cela signifie que jusqu’à 180 000 travailleurs sont susceptibles de perdre leur emploi. Lire plus

Le marché du travail belge est en mode ‘veille’: le nombre de recrutements et de licenciements a diminué de moitié depuis la mi-mars.

Le marché du travail en Belgique a été paralysé pendant la première phase du confinement. Entre la mi-mars et la fin avril, le nombre de licenciements et de recrutements a chuté de façon spectaculaire par rapport à la même période l’année dernière. Le nombre de licenciements pour cause de force majeure, de motif grave ou de faillite a également sensiblement diminué grâce à des mesures gouvernementales telles que le chômage temporaire et la prime de nuisance. Lire plus

Les mesures d’urgence en matière d’assurance-chômage doivent être suivies d’une réflexion long terme pour éviter une catastrophe sociale.

Avec la crise du coronavirus, des chercheurs UCLouvain, KU Leuven et UGent interpellent les autorités sur l’attention indispensable à apporter aux incitations créées par les mesures prises en urgence (chômage temporaire, etc.). Ils pointent l’importance de ces mesures visant à sauver les postes de travail et le savoir-faire par des mesures strictement temporaires. Toutefois, ils soulignent qu’une attention accrue aux incitations créées par les dispositions prises en urgence est à présent nécessaire car, « malgré ces soutiens, des salariés seront licenciés dans les jours et semaines qui viennent ou l’ont déjà été. Ils ne peuvent être oubliés. De manière strictement temporaire, il est, dès lors, recommandé de réduire la durée d’emploi préalable à l’octroi des allocations de chômage complet. » Lire plus

Le nombre de CDI résiliés en diminution: 15,3% des travailleurs engagés à durée indéterminée ont vu leur contrat se terminer au cours de l’année 2019.

En 2019, 15,3 % des contrats à durée indéterminée ont été résiliés en Belgique. Il s’agit d’une baisse pour la première fois en trois ans. Il convient de souligner qu’à peine 20 % de ces contrats prennent fin à l’initiative de l’employeur, alors qu’il s’agissait encore de 25 % voilà dix ans. Une résiliation sur trois a eu lieu à l’initiative du travailleur, une résiliation sur trois a eu lieu de commun accord l’année précédente. Lire plus

This website is brought to you by Quasargaming.com's online Fruitautomaten games such as Speelautomaten and Gokautomaten.